pêches blanches

Un plateau de succulentes pêches blanches du Roussillon rapporté du marché m’a donné envie de mettre en pot ce délice parfumé tout en vous montrant quelques trésors de chine butinés ici ou là sur brocante ou vide-grenier  durant l’été. Un rassemblement hétéroclite  à la Prévert  dont le seul point commun est le plaisir que j’ai eu à les chiner...

chine et confiture de pêche 

Tout d’abord un tout petit pot à confiture ancien, idéal pour les petits restes, vous savez , la dernière louche qui ne rentre pas dans le pot,  et ce qu’on racle sur les parois de la bassine pour ne pas perdre une goutte de la précieuse gourmandise...Je ne sais pas si vous avez remarqué, ces pots anciens, plus ils sont petits, plus ils sont chers, j’ai réussi à négocier celui-ci (7 cm de haut, 8 cm de diamètre intérieur) 13 euros  mais il a fallu beaucoup de persuasion et aussi que le brocanteur ait envie de me faire plaisir, je crois !

mini pot à confiture 

J’ai laissé la peau des pêches ce qui explique la couleur rose très prononcée de ma confiture de pêches... blanches ! Et après cuisson, elle avait fondu littéralement et nous ne l’avons pas trouvée à la dégustation...

Je vous montre l’ensemble, confitures et objets chinés sur un drap de bébé en lin superbement travaillé avec un monogramme fleuri, un feston profond  sur le revers et surtout entièrement ourlé à jour sur tout le tour du drap.

monogramme drap BB

feston drap BB

 

Vous vous souvenez peut-être que l’an dernier à Paris, j’avais eu un coup de foudre pour des assiettes de la faïencerie Longchamp, j’ai retrouvé cet été deux assiettes à compartiment saucier pour asperges ou artichauts  de la même provenance.

assiette Longchamp

Enfin, un joli motif en bois sculpté dans la masse, avec un très léger manque facilement réparable...

bois sculpté

Je vous laisse avec ce couple d’hirondelles en conversation très animée !

conversation d'hirondelles

♥ ♥ ♥