mardi 26 octobre 2010

Deux livres en partage...non, trois...(Voyages immobiles 16)

toujours avec toi couverture

Deux ans après la mort de son mari, Inga, photographe renommée,  se retire dans la maison de campagne familiale sur une île de Suède.  Dans un carton , elle trouve une lettre adressée en 1916 à sa grand-mère Rakel, qu'elle n'a pas connue, morte quelques jours avant sa naissance, par une missionnaire en Afrique. Cette lettre évoque un événement dont elle n'a jamais entendu parler. « Que personne ne s'avise de juger nos actes. Quelqu'un prétendrait-il que nous nous sommes substituées à Dieu ? Que nous avons usurpé le droit de condamner morts et vivants ?...Je ne regrette rien, et vous ne le devez pas non plus. »

Pressentant que chercher à savoir de quoi parle cette lettre pourrait l'aider à se reconstruire, Inga va peu à peu reconstituer l'histoire et aller au devant d'un secret familial bien gardé.

A la voix d'Inga, se superpose celle de sa grand-mère Rakel, quelques cinquante ans auparavant alors qu'elle se sait condamnée par une leucémie, qui se remémore ce qui s'est passé en 1916...

Un roman magnifique sur l'amour, le deuil, l'amitié, la mémoire, la réconciliation... des personnages profondément humains et attachants, envers qui j'ai éprouvé immédiatement de l'empathie, de très beaux portraits de femmes et d’hommes amoureux...Une écriture sans pathos, précise, très agréable ... Un vrai coup de cœur que je tenais à partager avec vous, un roman à lire absolument...

Merci Françoise, c'est grâce à toi que j'ai lu ce livre...

le piano désaccordé

Celui-ci, dévoré un soir m’a empêchée de m’endormir de suite tant sa lecture m’a bouleversée. Un court roman généreux, tendre , un hymne à la vie et un cri d’amour magnifique d’une fille à sa mère.

Elodie a vingt ans , elle est insouciante comme sa mère, 48 ans, pianiste réputée pour son talent et sa fantaisie. La maladie d’Alzheimer va faire une entrée grimaçante dans leur existence. Mais Elodie n’a pas dit son dernier mot...

“Je suis bouleversée, mais j’ai une certitude lumineuse et sauvage. Cette maladie est inacceptable, je la méprise de toutes mes forces et je la narguerai avec des armes qu’elle ne connait pas. Je lui balancerai des torpilles d’amour, des rafales d’imagination et des milliers de pétards bourrés de bonheur”

Il faut lire ce petit bijou dont les protagonistes, Elodie, mais aussi Rosita, dame de compagnie cap-verdienne toute en générosité et humanité, et Boris , le chef d’orchestre qui n’a jamais su dire je t'aime, réinventent au jour le jour la partition du bonheur...

(Et j’ai repensé aussitôt à ce petit, tout petit livre sur le même thème de la maladie d’Alzheimer, effrayante maladie qui touche des gens de plus en plus jeunes, lu il y a plus de dix ans, celui  de Christian Bobin “La présence pure” où il raconte ses visites à son père atteint de cette maladie dans une maison de long séjour, et où avec une immense tendresse et toute la poésie qui le caractérise, il observe les malades et leur restitue toute leur humanité... un très beau livre aussi . Différent... Il ne se révolte pas contre l’inéluctable et se contente d’aimer son père   dans son essence même ce que traduit parfaitement le titre du livre. C’est beau, très accessible, plein de poésie, apaisant, enrichissant... A lire aussi évidemment!)

 

Posté par cathfd à 06:04 - - Commentaires [58] - Permalien [#]
Tags : ,


vendredi 22 octobre 2010

Automne, douceur de vivre et décorations de circonstance....

Vous aviez été nombreuses à me demander si nous avions réellement profité de la table dressée pour le jeu de Marcela... En fait, non, le guéridon choisi était très petit et se serait révélé peu confortable. Mais dès que l’occasion se présente,  nous mangeons devant la cheminée et dimanche, j’avais dressé la table là, avec une décoration de saison...

ma table de dimanche 

Lorsque j’ai vu cette courge bleue de Hongrie au marché , j’ai aussitôt repensé à une composition vue dans un magazine d’art floral et dans le dernier “Jeanne D’Arc Living”. La différence est que je n’ai pas creusé la courge pour en faire un vase, je me suis contentée de poser les têtes d’hortensias dessus et de cacher dans leurs inflorescences de petites éprouvettes pour les roses, une couronne de lierre et un cerclage de laiton  avec de petites roses en relief ont terminé la composition...

bleue de Hongrie et composition florale

 

J’ai posé mes assiettes sur des sets réalisés à partir de documents anciens chinés, une idée trouvée dans “Maison créative” de novembre 2009. La plastification met très bien en valeur les jolies écritures manuscrites et les timbres à sec, ainsi que les filigranes des papiers notariés. A défaut de les faire vous-mêmes, vous pourrez en trouver à Pau chez "Vert de Gris", Isabelle  a lu le même magazine que moi !

set de table détails

Quelques branches de lierre se sont enroulées en couronne éphémère et posées sur une clef de la bibliothèque...

couronne éphémère de lierre

Tandis que les dernières  roses de mon somptueux bouquet prenaient place dans un légumier pour finir leur vie en beauté ...

Roses dans un légumier

J’avais oublié de vous montrer une petite installation faite pour le vendredi 8 avec une muselière à veaux chinée l’an dernier, dans le but d’en faire une suspension électrique , mais depuis j'ai changé d'avis et  je me suis contentée d’en faire une suspension déco avec  quelques pampilles et des hortensias...En voir dans  un reportage d’E-Mag déco m’a décidé à enfin réaliser ce que j’avais dans la tête depuis longtemps...

muselière à veau réhabilitée

Enfin,  je vous propose une recette de saison avec un pâtisson farci, un délice que nous avons dégusté dimanche soir...

patisson farci

Le matin pour le soir, faire cuire à la vapeur le pâtisson entier environ 20 minutes. Ce temps dépend évidemment de la taille de votre pâtisson, celui-ci était petit, idéal pour deux personnes. ( mon plat  mesure 17 cm de côté)

Le soir, couper un chapeau au pâtisson et enlever les graines, retirer délicatement la chair avec une cuillère parisienne, attention, la peau est fragile! hacher cette chair, réserver. Dans une poêle faire revenir doucement dans un peu d’huile d’olive, des champignons émincés et hachés et des carottes râpées,  quand ces légumes sont presque cuits, ajouter la chair du pâtisson hachée grossièrement, assaisonner, laisser doucement cuire ensemble avant de lier avec de la crème fraiche (ou de soja). Farcir le pâtisson de la fondue de légumes, mettre un peu de gruyère et faire doucement gratiner, poser le chapeau pour le service et déguster...

patisson farci détail

Un grand merci pour vos commentaires sur la balade en montagne. Je suis heureuse de vous avoir entrainée à me suivre et de vous avoir fait rêver, de vous avoir fait prendre un grand bol d’air pur, de vous avoir fait découvrir un beau coin des Pyrénées...Je prends toujours un immense plaisir à lire vos réactions, merci à vous d’être là et de partager avec moi vos sentiments.

 

composition sur une bleue de Hongrie

 

Posté par cathfd à 06:13 - - Commentaires [83] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

mardi 19 octobre 2010

Promenade dans la vallée du Marcadau...

Le lendemain de notre journée du 8 octobre, nous sommes partis en compagnie de  Françoise pour une belle rando dans le pays des gaves, au dessus du Pont d’Espagne, vers la vallée du Marcadau. Vous me suivez ?

 

départ sur le Cayan

Le ciel était un peu plombé, la lumière n’était pas celle que nous aurions souhaitée, mais le plaisir de marcher dans une nature sauvage et préservée (nous sommes en plein parc national des Pyrénées) nous fera passer une belle journée même sans soleil...

plateau du Cayan

 

La trouée bleue que l’on aperçoit ne s’est pas élargie, au contraire. Nous cheminons le long du plateau du Cayan entre gave et éboulis, résineux et hêtres aux couleurs fauves...

chevaux au cayan pf

Un groupe de chevaux nous a laissé les mitrailler avec placidité, il en faut plus pour déconcerter ces robustes chevaux (voir le texte de Victor Hugo repris par Françoise)

eaux vives pf

C’est une balade agréable sans difficulté particulière nécessitant quand même une bonne paire de chaussures, la sente traversée de blocs rocheux, de racines gigantesques demande à ce qu’on regarde où on pose les pieds...

sur le sentier

A l’arrivée, à 1866m , le panorama s’élargit et de cette vallée du Marcadau de nombreuses virées sont possibles...

9 octobre au Marcadau avec Françoise pf

Lorsque nous avons pique-niqué , une fine bruine et un petit vent coulis insidieux nous ont fait nous réfugier dans le refuge où flottait une odeur de daube alléchante , préparée par les gardiens qui attendaient des randonneurs pour le soir...En sortant un timide rayon de soleil  nous attendait...

reflets

Françoise, la passionnée de reflets dans l’eau s’est arrêtée chaque fois que l’un d’eux se présentait... Je me suis prise au jeu, c’est vrai que cela donne une autre vision du paysage...

 

DSC07040

Au retour, nous sommes passé de l’autre côté du gave sur le plateau du Cayan, les chevaux eux aussi s’étaient déplacés et nous les avons retrouvés, toujours aussi paisibles...

brebis pf

Plus loin, ce sont deux brebis et leurs agneaux isolées du reste du troupeau que nous avons observés un moment...

flore pf

La végétation prépare  déjà tout doucement le grand sommeil hivernal... peu de fleurs  sur les talus...une dernière fraise des bois,une digitale pourpre, une pousse de résineux, une touffe de myrtillier en habit roux... 

la forêt et les éboulis

 

Voilà, la balade est terminée, je la dédie spécialement à Valérie F.

geai

D'autres photos et le texte de Victor Hugo chez Françoise:

http://autourdupuits.blogspot.com/2010/10/retour-aux-sources.html

Posté par cathfd à 06:15 - Commentaires [94] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 15 octobre 2010

Chic et romantique...

   chic et romantique 1

Elle a dressé un petit guéridon nappé de blanc près de la cheminée... Au retour du concert, ils y prendront un léger souper  gourmand accompagné de champagne, boisson romantique par excellence...Elle a sorti ses longs gants blancs et une étole chatoyante dont les reflets lui farderont délicatement les joues tandis que ses yeux brilleront autant sous l’effet du champagne que de l’amour...

chic et romantique 2

 

chic et romantique 4

Porcelaine et argenterie de famille, nappe blanche et serviettes de table teintes en gris perle chinées , acte notarié époque Charles X, flûtes à champagne Bubbles Saint-Louis, bougie Trudon...

chic et romantique 3

Etole empruntée à la demoiselle de Bordeaux, gants et  partitions chinés, peau d’agneau de Mongolie mauve chinée...

chic et romantique détails 

Parce que l’idée de gagner, si le sort m’était favorable, un tableau de  la talentueuse Marcela ne pouvait me laisser indifférente...

jeu de marcela

Juste à temps, je l’espère ...

DSC07094

 

Posté par cathfd à 10:39 - Commentaires [74] - Permalien [#]
Tags : ,

mercredi 13 octobre 2010

Une journée merveilleuse...

♥ Imaginer, il y a déjà quelque temps,  réunir quelques bloggeuses à la maison,  et fixer une date: vendredi 8 octobre 2010...

Lancer des invitations, attendre fébrilement les réponses tout en peaufinant la toilette de ma maison...

Commencer par soigner l’entrée, installer des lierres dans des cônes en zinc récemment chinés, les poser sur les pots des lauriers tiges, planter les premières pensées dans un camaïeu rose et mauve, les accompagner de bruyères d’été blanches dans des pots violets...

entrée de la maison

Garnir le cœur en grillage de bouquets d’hortensias aux teintes délicatement fanées, y ajouter une pampille en zinc et un cœur pour l’accueil...

coeur d'hortensias

 

Organiser la journée, espérer que le contact se fera facilement et que des affinités pourront naître, imaginer un menu gourmand...

♥  Parce qu’il est d’usage dans ces rencontres de bloggeuses d’échanger des cadeaux, imaginer avec la complicité de Danièle de leur proposer de prévoir UN seul cadeau, chacune le remettant à celle qui aura tiré son nom au sort...

petits papiers crédit photo Marie-Christine

S’inspirer d’une jolie idée vue ici pour préparer le mien...

 

Petits carrés de plaisir

 

Mais préparer quand même  une surprise pour chacune afin qu’elles repartent toutes avec une bricole griffée Rose & Gris...

les cadeaux crédit photo Marie-Christine

♥ La veille du jour J, accueillir à l’aéroport celle qui venait de Paris,  native du Lot et que des souvenirs familiaux rattachent aux Pyrénées, rencontrée rapidement cet été et qui me faisait l’amitié de venir partager quelques jours avec nous. Se  mettre en cuisine l’après-midi  et s’apercevoir que les choses se font avec simplicité et facilité , comme si  nous avions déjà une longue habitude des taches partagées...

Le matin, parce qu’une journée radieuse et estivale  se prépare, installer une table dehors, y poser deux bruyères roses et quelques hortensias, préparer les verres, mettre les bouteilles  de rosé et d’eau au frais...

la table le matin

verres crédit photos Françoise

♥ Les accueillir enfin, venues du Béarn, du Pays Basque, des Landes, des Pyrénées, arrivées en petit groupe ou pas, découvrir des visages, faire les présentations, s’exclamer, rire et se réjouir de les voir très vite échanger, papoter comme de vieilles connaissances autour du buffet préparé...

Voir arriver impromptu une amie d’enfance, Jeanine N.,  que je n’avais pas vue depuis des mois qui passant par le village, s’est arrêtée et a partagé ce moment avec nous...

les entrées crédit photo Marie-Christine

En guise d’entrées, la pizza de Nanie, ma belle-mère et un plateau de crudités avec trois petites sauces inédites****, une tartinade carotte-lentille corail-cacahuète ( dont je ne garderai pas un souvenir impérissable !), une “chantilly” au chèvre et un chutney d’automne goûteux, très goûteux à la tomate et au coing...

détails du repas du 8 octobre crédit photos Françoise

Pour suivre , pain de saumon fumé aux œufs brouillés cuisiné par Danièle, du poulet coco-courgettes sur une base de riz (merci Alexia pour la recette !), du fromage des Pyrénées servi avec noix fraiches, figues et pâte de coing  maison, faite in extrémis le matin même,  accompagné d’un pain de touzelle , un crumble pommes framboises, une salade de fruits frais, un fondant au chocolat en petits dés pour accompagner le café...et dans l’après-midi les financiers apportés par Véronique...

♥  Leur présence était le plus beau cadeau qu’elles pouvaient me faire, voilà ce que je leur avais écrit. Pourtant quelques unes m’ont glissé discrètement un cadeau personnalisé et toutes, elles m’ont réservé une belle surprise à l’initiative de mon amie Marie-Christine qui les a contactées par mail et avec l’aide d’Isabelle de la boutique Vert de Gris de Pau,  invitée elle aussi...

roses 

 

Un somptueux bouquet de roses accompagné d’un livre magnifique...

l'esprit des lieux

et d’une carte de ma dessinatrice de prédilection, où toutes avaient écrit un petit mot adorable à mon intention...

DSC07088

MERCI  du fond du cœur pour cette très belle surprise !

♥ Tirer au sort les cadeaux apportés dans le rire et la bonne humeur, recevoir celui de Calou, un grand cadre grillagé sur lequel je pourrai accrocher... quelques merveilles supplémentaires !

le cadre aux merveilles de Calou

Devoir les voir repartir alors que j’avais l’impression qu’elles venaient à peine d’arriver tant la journée a passé vite et oublier de faire une photo de groupe alors que j’en avais parlé à Françoise la veille !

Etre heureuse de ces rencontres et de cette journée bien au delà de ce que vous pouvez imaginer...

Merci à Agnès, Calou, Danièle, Estelle, Françoise, Isabelle, Laura, Laurence,Marie-Christine, Nicole, Véronique et Virginie d’être venues  et d’avoir contribué à la réussite de cette journée par leur bonne humeur, leur plaisir d’être là...Je ne peux pas ne pas vous dire que Virginie était accompagnée de son petit bonhomme de trois ans qui a été si adorable et sage au milieu de cette assemblée qu’il a fait l’admiration de toutes...

Si vous voulez savoir ce que renfermaient mes pochettes cadeaux, allez voir ...

****  J’adore cuisiner des recettes que je n’ai jamais fait auparavant lorsque je reçois ! et... pas de test préalable évidemment !

♥ ♥ ♥

 

Posté par cathfd à 06:30 - - Commentaires [93] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 1 octobre 2010

Bluffant...

Il y a déjà quelque temps, une amie m’a envoyé un diaporama, j’ai récupéré quelques images pour les partager avec vous. Je sais que beaucoup de diaporamas circulent et peut-être l’avez-vous déjà vu, mais peut-être pas ...

A girl by the window

sisters and book

the old album

studying

Ce ne sont pas des photos, mais des peintures hyperréalistes d’un peintre iranien, Iman Maleki. Né à Téhéran en 1976, il est fasciné par la peinture dès son plus jeune âge et commence à peindre à 15 ans . En 2005 il remporte, entre autre, le prix William Bouguereau.( source wikipédia)

Je suis impressionnée par la perfection des détails. Quel phénoménal sens de l’observation faut-il développer pour arriver à un tel résultat... Je ne mettrais sans doute pas ces peintures dans mon salon, mais il n’empêche que je trouve que ce jeune peintre a une maitrise éblouissante de  son art.  Et vous , vous en pensez quoi ? quel type de peinture aimez-vous ?

Posté par cathfd à 06:52 - - Commentaires [80] - Permalien [#]
Tags :