Au début de l’année, vous souvenez-vous,  nous avions fêté les 80 ans d’Henri, mon beau-père,  et début décembre c’était au tour de Nanie, ma belle-mère de passer ce cap.  Et j’avais envie de lui organiser à elle aussi une belle surprise. Je voulais que l’ambiance soit différente et qu’elle soit vraiment la reine de la fête, elle, la discrète.  J’ai donc décidé de lui rendre hommage à travers son métier de modiste. Avec la complicité de mon beau-père, j’ai récupéré chapeaux faits de ses mains, formes de travail et matériaux divers, j’ai chiné aussi un peu de mercerie...

bibis sur la console

Au centre un bibi rose chiné, elle avait fait les deux autres pour sa maman...J’avais prévenu les invités, mais au cas où tout le monde n’aurait pas sous la main un chapeau, j’en avais rassemblé un certain nombre dans un carton, à disposition...

chapeaux à prêter

Sur la mallette de soldat du Papi, quelques fournitures de mode...

fournitures 

fournitures de mode détails

Du crin et du raphia en ruban pour capelines des cônes de feutre et en bas à gauche en arrière-plan , une forme à chapeau en bois et devant un ruban en soie moirée aux tons changeants chiné pour l’occasion...

grande forme à capeline

Une grande forme à capeline sur laquelle j’ai juste posé un gros-grain...

fournitures sous globe

Dans le vieil évier au-dessus, quelques fournitures mises sous globe...

fournitures sous globe détails

Une vingtaine de bobines en bois de fils multicolores, en réalité du fil à gants, chinées cet automne, quelques épingles à chapeaux, des rouleaux de gros-grain en camaïeu de rose et gris et de la voilette ancienne à plumetis violette drapée sur une peinture dont le sujet s’accordait bien à l’ambiance... tandis qu’à côté, j’avais rassemblé dans ma boite à chapeaux, quelques couvre-chefs variés, du chapeau breton d’enfant au béret basque e passant par un merveilleux béret en velours violet que ma belle-mère m’a fait il y a  des années...

chapeaux divers (2)

Le bibi noir tout en  plumes, fleurs et voilette, chiné spécialement, a passé la soirée sur la tête de la demoiselle de Bordeaux !

Comme pour mon beau-père, j’avais préparé une pochette dans laquelle chacun a pu lui glisser un petit mot  en toute intimité...

pochette à billets doux

pochette à billets doux détails

Je me suis inspirée d’un petit écho de la mode de 1923, certes bien antérieur à l’époque où Nanie créait des chapeaux mais dont les délicats dessins correspondaient  à l’esprit de ce que je voulais faire...

petit écho de la mode 1923

Nous étions 23 à l’attendre, tous chapeautés pour l’accueillir et lui faire la surprise ... de retrouvailles familiales, des neveux bien-aimés perdus de vue depuis de longues années, ses petites filles qui lui avaient souhaité par téléphone quelques jours avant un bon anniversaire et qu'elle ne s'attendait pas du tout à trouver là, venues entre deux trains et deux avions, la famille , les amis... L'émotion était au rendez-vous !

Pour elle, nous avions prévu une  grande coupe d’orchidées blanches et un carré géant en soie de la célèbre maison à la calèche. Pour faire durer un peu le suspense, j’avais suremballé la boite orange reconnaissable entre toutes et glissé sur la ficelle un plumetis express à son initiale...

cadeaux

J’ai toujours aimé fabriquer des faux-gâteaux supports à bougies en accord avec le thème de la fête, et j’ai donc réalisé  un canotier en carton plume, décoré d’un ruban récupéré sur une poche cadeau et d’un bouquet de fleurs trouvé dans l’un de ses cartons...

canotier

Côté salle à manger, Brigitte m'avait prêté sa belle marotte avec une coiffe, un porte chapeau en bois tourné , j’avais descendu mon bonnet de bébé ancien pour lequel j’ai chiné récemment un globe rond  sous lequel il coule des jours paisibles hors poussière en compagnie d’un fer à tuyauter reçu en cadeau...

DSC_0436

Sur la photo vous voyez deux des trois desserts : panna-cotta au caramel, crumble aux fruits rouges et il y avait aussi un fondant chocolat-marrons...

Avant, j’avais proposé deux petites soupes, un velouté de poireaux pomme de terre à l’amande et un velouté d’endives, crème de noix et roquefort, suivi  de foie gras maison, ensuite des galettes de sarrasin roulées aux rillettes de saumon, puis saint-jacques sur poêlée de champignons des bois et enfin le poulet coco qui avait ravi mes convives du 8 octobre. En route vers le sucré,  Brie farci aux fruits secs (noix, noisettes, raisins de Corinthe et abricots) ...

Pour accompagner le café, un morceau de  guimauve à l’ancienne enrobée de chocolat faite par un artisan l’avant-veille, une douceur régressive qui n’avait pas grand chose à voir avec ses homonymes industrielles...

J’avais préparé aussi un petit souvenir de la fête pour mes invités mais... j’ai oublié de leur donner ! Je leur fait passer  bien sûr,  mais j’étais un peu déçue d’être aussi étourdie ... un pilulier ancien dont j’ai revisité l’étiquette, avec à l’intérieur l’évènement , la date et le lieu...

boite souvenir

♥ ♥ ♥

détails fleurs et tampon chapeau

Il est temps pour moi de m’occuper de la fête suivante: J-9 avant NOEL !

Merci pour tous vos messages,  c’est TOUJOURS un petit bonheur de vous lire, même si en ce moment il m’est plus difficile de vous répondre individuellement