La fraicheur matinale de ces derniers jours  m’a donné envie d’installer une déco de saison dans la cheminée de la salle à manger, c’est chose faite  avec en vedette une courge bleue de Hongrie de près de 9 kilos...

autour d'une bleue de Hongrie

Sur la petite chaise, une étonnante variété bleu-vert de courge d’origine australienne, la tristar (dite aussi triamble) à la chair bien orange de longue  conservation, un atout intéressant en déco; au pied de la chaise une belle paire de galoches chinée cet été à Poitiers. Lorsque nous avons déménagé la demoiselle de Bordeaux, nous avions vu qu’il y avait une brocante hebdomadaire le dimanche dans le cadre d’un marché. Réveillés dès potron-minet, nous sommes  donc partis à la découverte et s’il s’agissait de brocanteurs pros en petit nombre, les prix étaient très doux et j’ai fait de jolies trouvailles. Je vous en  reparlerai.  2 euros, la paire de galoches ! je les ai soigneusement lavées au savon noir et j’ai ciré le cuir épais et rustique; sous la semelle de bois, un épais bourrelet de caoutchouc  cloué  protégeait un peu le bois d’une usure prématurée. Deux bruyères blanches, un cyclamen et deux pots de jacinthes blanches accompagnent les citrouilles ainsi qu’un charmant tableau sorti de son cadre, et que je n’ai pu me résoudre à jeter, bien qu’il ne s’agisse que d’une image marouflée sur de l’isorel ! J’aime le sujet, deux enfants en train de compter les sous  de la vente de raisins et de coings... J’aime sa lumière...

autour d'une bleue de Hongrie détails

Sur la commode grise, une bassine émaillée voisine avec les dernières roses Pierre de Ronsard offertes par mon jardin. La bassine, 2 euros, juste un petit éclat d’émail sur la poignée du couvercle, abrite la récolte 2011 de lavande augmentée de ce qui me restait de l’année passée...

bassine émaillée et lavande

Non  loin de là sur le rebord de fenêtre, trône un bel objet d’art populaire, trouvé en même temps que la baratte de ménage  vue début  juillet sur ces pages : un très vieux pressoir à petits fruits en bois et métal... 

 pressoir à petits fruits

Je l’ai personnalisé avec un cartouche émaillé et j’ai posé à côté du joli récipient cannelé,  un petit bouquet de cyclamens sauvages dans un petit pot à crème de famille, qu’il me semble avoir toujours connu dans mon enfance.

pressoir détails

Il manque le filtre que j’espère remplacer par une faisselle ancienne si j’en trouve une au bon diamètre...

cyclamens sauvages

Après l’installation de mes bobines sur la cheminée du petit salon, j’avais réorganisé le dessus de la table violon,  et mis en scène certaines trouvailles estivales...

table violon fin de l'été

C’est la couleur brun foncé d’un superbe broc de toilette en faïence de Sarreguemines, offert par  Marie-Christine avec qui nous étions allés chiner sous une pluie diluvienne, qui a été un peu mon fil conducteur.

broc Jardinière

DSC02419

Cette série "Jardinière" de Sarreguemines a existé en six couleurs (bleu, rose, mauve, vert , marron presque noir et jaune),  et avant de découvrir celui-ci je n’avais jamais vu cette forme particulière de broc,  dite “écrasée” ou “crapaud”, il existait aussi dans cette série un broc en hauteur, tel que ceux qu’on trouve couramment avec leur cuvette vendus à prix d’or malgré un état pas toujours nickel. Juste à côté j’ai posé une toupie en bois tourné foncé chinée bien sûr qui fait le pendant à un huilier-vinaigrier déniché à Bordeaux l’an dernier installé de l’autre côté de la table...

DSC02393

J’y mets régulièrement des fleurs et si je pensais en le chinant le peindre pour le rajeunir un peu, je ne me suis toujours pas décidée à le faire...A côté du broc, un réveil dont j’ai aimé le look rétro, lui aussi trouvé cet été ...

réveil détails

Au réveil, répond  ma collection de petits cadrans de montres, posés sur un cadran plus grand, protégés par une petite cloche; elle  s’est agrandie grâce à l’horloger du village qui m’en a donné encore quelques uns avant l’été, un joyeux méli-mélo d’émail, de carton, de métal, des tout simples , des plus sophistiqués ... Ils débordent mes petits cadrans, il y en a même à côté avec une jolie montre choisie pour l’adorable motif de son dos...

cadrans

Et puis, une trouvaille qui m’enchante, une paire de brosses à habit et à cheveux  en ébène monogrammée d’argent qui vient joliment  compléter un ensemble chiné il y a deux ans d’une demoiselle à gants et d’un crochet à corset ou à bottines. Bien que les monogrammes soient différents, l’ensemble s’harmonise avec élégance pour mon plus grand plaisir... Les soies des brosses sont parfaitement bien conservées, je les ai simplement nettoyées avec de l’eau ammoniaquée et je les ai brossées et séchées.

accessoires ébène monogrammé

  Dans quelques jours  je vous montre mes tous derniers ouvrages, pour certains desquels j’ai trouvé de belles inspirations sur la blogosphère...

Pour vous souhaiter une belle semaine, une mosaïque de mon jardin, photos faite en fin de journée hier ...

automne au jardin

Les jolies baies  comme des prunelles du ligustrum sur tige, pensées et fougères, jolies mais toxiques baies de gaulthérie vendue aussi sous le nom de pernettya ( je l’avais achetée pour la maison mais avec les chatons, je n’ai pas voulu prendre le risque de les voir en absorber aussi je l’ai installée sur le rebord de la fenêtre de ma cuisine en attendant de la planter en pleine terre), pensées perchées sur une échelle, sédum en fleurs et  l’une des dernières anémones du Japon...