mercredi 21 juillet 2010

Dans mon jardin...

 

Aujourd’hui, je vous montre quelques petits coins de mon jardin que j’aime particulièrement.

La cabane à outils

Vous l’aviez aperçue à côté du rouge-gorge d’Arrosoir et Persil, à l’époque elle était bleue délavé.

rouge-gorge près cabane bleue-1 

Depuis un certain temps j’avais envie de rouge et alors la voilà maintenant dans son nouvel atour...

la cabane rouge

 

 

Rouge basque ou rouge nordique, d’une façon ou d’une autre,  elle me fait voyager. Elle fait écho au nichoir installé dans le lilas en face, rouge d’origine, lui ...

nichoir

Les hortensias

Ils sont la plus belle parure du jardin et s’ils ont terriblement souffert cet hiver (certains sont à moitié morts, d’autres comme ceux que vous apercevez au fond du jardin écroulés sous le poids des fleurs sur la première photo avec la cabane bleue, n’en ont pas une cette année) la plupart nous ont offert une floraison abondante et généreuse ...

hortensias 

 

 

hortensias du passage

Certains pieds avec des tiges rouges, produisent des fleurs d’une grande délicatesse, très pâles au début de la floraison, elles foncent un peu ensuite mais elles gardent toujours une élégance qui me fait penser à un teint diaphane que rehaussent des joues juste rosies d’émotion ou de plaisir, que n’ont pas les grosses touffes généreuses et échevelées des autres pieds...

hortensias détail

Les dames-jeannes

Dans un hors-série Rustica spécial décoration du jardin, j’avais remarqué une suggestion pour animer les jardins, y installer des dames-jeannes. Le premier vide-grenier qui a suivi ma lecture m’a offert la possibilité d’essayer en y trouvant une belle bouteille de 25 litres, en verre blanc. Et sur le suivant, j’en ai trouvé une plus petite mais plus ancienne, soufflée bouche, joliment ventrue...

les dames-jeannes

Mon beau-père m’a donné la troisième, verte,  qui vient compléter la série...Elles reflètent le ciel, le soleil et viennent éclairer le coin de la terrasse...

dames-jeanne détails

L’échelle en bambou

Une échelle en bambou, utilisée peu de temps comme porte-serviettes a trouvé très vite place au  jardin, contre un mur. Elle sert parfois de support à une décoration éphémère comme celle que j’ai faite au retour de chez une amie...

échelle bambou

coeur rose

Juste pour le plaisir d’une devinette,  sauriez-vous dire de quoi j’ai empli mon cœur en grillage ? (Réponse dans le prochain post)

La belle Hosta

Je suis plutôt piètre jardinière et mes plantations se révèlent souvent hasardeuses et vouées à l’échec, aussi c’est avec un grand plaisir que j’ai vu cette hosta prendre ses aises dans sa potée et je ne me lasse pas d’admirer son feuillage chaque fois que je passe devant ...

hosta

C’est une plante vendue pour son feuillage dont on dit que les fleurs sont insignifiantes, pourtant je trouve qu’elles mériteraient plus de considération, certes elles sont discrètes mais ne sont-elles pas aussi jolies que bien d’autres ?

hostas fleurs détails

L’érigéron

Une de mes plus belles réussites est sans conteste la plantation de quelques pieds d’érigéron. Je n’ai pas grand mérite, sa capacité à coloniser rapidement l’espace en fait sans aucun doute une plante inratable ! J’aime ce côté spontané et fouillis qui estompe les limites  et adoucit de ses centaines de fleurs passages, bordures et creux de pierre...

Erigeron pf

♥ ♥ ♥

MERCI !!!

pour l’accueil que vous avez fait à ma besace, je n’en reviens pas de votre enthousiasme... MERCI à toutes les nouvelles abonnées, je vous souhaite autant de plaisir à me lire que j’en ai à vous montrer et raconter ces mille petites choses qui ensoleillent ma vie au quotidien ...

Bientôt, je vous montre mes premières chines estivales, quelques ouvrages divers que je n’ai pas encore eu le temps de vous présenter et plein d’autres choses encore...

Ce sera sur un rythme un peu aléatoire, vacances obligent...

cabane détail 

♥ ♥ ♥

Posté par cathfd à 11:03 - - Commentaires [80] - Permalien [#]
Tags : , ,


mercredi 7 juillet 2010

Nouvelle vie pour une chemise de nuit...

Lorsque j’ai trouvé sur un vide-grenier  pour cinq euros, une  longue chemise en lin brodée à mes initiales, j’ai su tout de suite ce que j’allais en faire... Une besace !

Elle serait sans doute fort étonnée celle qui a patiemment cousu et brodé  ce lin tissé serré de voir que sa chemise va revivre sous une forme qu’elle n’aurait jamais imaginée...Et je me suis appliquée à utiliser chaque parcelle de tissu , chaque morceau festonné, cousant ma doublure à la main pour que rien ne vienne dénaturer le patient travail de celle qui, peut-être un siècle avant moi cousait  minutieusement  ce tissu à points minuscules... Dans ma hâte à me mettre au travail, j’ai oublié de la prendre en photo telle que je l’ai trouvée, un lin clair presque blanc que j’ai teint  couleur mastic ... Je lui ai offert toute une série d’accessoires dans les mêmes tissus, plus légers que le cuir pour que le fond du sac ne  pende pas trop sous le poids de son contenu...

besace et accessoires

J’ai eu la surprise de me rendre compte que cette chemise était faite d’un seul morceau hormis les manches, pas de couture aux épaules,  toute la laize de tissu est utilisée, froncée pour obtenir l’encolure et élargie de deux triangles à la base sur les côtés pour donner de l’ampleur, très légèrement creusée aux emmanchures pour un meilleur tomber de la manche...J’ai construit ma doublure dans le même esprit sans la froncer à l’encolure. Pour vous la montrer, je l’ai retournée mais je n’ai pas prévu qu’elle soit réversible. Une grande poche passepoilée et festonnée à l’intérieur, surmontée d’une plus petite pour le portable, un lien avec porte clé sur le côté...

poche intérieure besace

L’anse est  simplement enfilée sur l’épaule, dont un côté relevé d’une esperluette brodée sur un bouton, les triangles d’aisance du bas de la chemise m’ont servi à faire le fond, bordé d’un passepoil , ainsi ces petites coutures extraordinairement fines en bordure de lisière ne sont pas oubliées ainsi que les coutures de côté de la chemise finement rabattues à la main...  Et je puis vous dire que j’ai vraiment admiré ce travail , car le tissu est si serré qu’il est difficile à piquer et la finesse et la régularité des points témoignent de la dextérité de celle qui les a faits !

besace détails

Pour accompagner ma besace, j’ai fait d’abord un portefeuille, en m’inspirant du mien en cuir...

portefeuille

Puis une pochette à rabat avec l’application de mon initiale brodée au point de croix, un étui à mouchoirs et une petite bourse arrondie...

pochette etui mouchoirs et bourse

Enfin , une pochette zippée pour laquelle je me suis inspirée d’un modèle de la célèbre marque au petit cheval...

pochette façon longchamp

L'esperluette et mon initiale ont été brodées avec amour par Marie-Christine ! Merci à toi ♥

♥ ♥ ♥

 

Posté par cathfd à 00:12 - - Commentaires [148] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 2 juillet 2010

Au pays des cascades...

L’été  s’est enfin installé avec une chaleur que l’on pourrait presque trouver excessive si on ne l’avait pas tant désirée...Je vous emmène dans des lieux où la fraicheur est toujours perceptible malgré le soleil ardent,  le pays des torrents, ils s’appellent ici des “gaves”.

cascade 2 

Au-dessus de Cauterets, la route du Pont d’Espagne offre une succession de lieux enchanteurs où la conjugaison de la roche, de la végétation et de la force vive de l’eau laisse sans voix devant tant de beauté...

mosaique eau et verdure

Goulot d’étranglement géographique de deux gaves et de trois vallées, le pont d’Espagne tire son nom du fait qu’il s’agit d’une ancienne voie permettant de rejoindre l’Espagne par la montagne et du pont de pierre qui permet de passer le gave...

pont d'espagne

 

 

 

Sur les falaises escarpées caressées d’embruns en permanence, s’épanouit une végétation dense de mousses, de lichens, de fougères...

mousses, lichens , fougères

Très prisé au XIXème siècle par la haute société,  ce lieu est devenu  à partir de 1960 un lieu de tourisme de masse. Espace protégé appartenant au Parc national des Hautes Pyrénées, l’accès automobile en a été fermé il y a quelques années.

cascade du pont d'Espagne 

 

 

cascade zoom

En juin, les fleurs ponctuent de leurs notes de couleur  cette symphonie d’eau et de végétal ...

fleurs   

Et dans le vent incessant qui malmène leurs ailes fragiles, les papillons butinent sans relâche...Tout spécialement pour toi, Clarélis...

papillon

deux papillons

 

Un dernier arrêt en redescendant, devant la cascade dite du Cerisey, dommage que je ne puisse vous faire entendre le grondement puissant du torrent qui dévale la montagne, cela ajoute à la beauté saisissante des lieux...

cascade du Cerisey

Cauterets, 23 juin 2010

♥ ♥ ♥

 

Merci beaucoup pour l'accueil fait à Nestor et aux petits coussins (et non les sachets de dragées comme l'ont cru certaines, tant les dragées sont indissociables dans l'esprit du baptème...), je n'ai pas pu répondre, mais je vous ai lues avec un plaisir infini...

♥ M ♥ E ♥ R ♥ C ♥ I ♥

Posté par cathfd à 09:08 - - Commentaires [69] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 28 juin 2010

Il était une fois...

 

Jules petits coussins et pochon

D’abord une journée de travail à quatre mains: plaisir de faire ensemble, papotages et confidences, complicité pour préparer avec la grand-mère de Jules ce que sa fille avait imaginé pour offrir à ses invités lors du baptême de son petit garçon, un coussinet  en lin avec la photo du p’tit gars.

Jules gros plan sur les coussins

Vous n’en voyez là qu’une toute petite partie, car en réalité nos petites mains en ont préparé 83...

Ensuite le plaisir de coudre un cadeau qui viendrait décorer la chambre de Jules...

Nestor

Un ourson câlin que j’ai appelé Nestor, ne me demandez pas pourquoi ! Un bonheur  à coudre et à voir prendre forme sous mes doigts...

détails Nestor et pochon

Quelques détails du pochon où il s’était caché, de son cœur tenu dans ses pattes comme une offrande et de sa carte d’identité sur cd revisité...

 

Jules Il était une foisMerci Virginie pour la broderie...

♥ ♥ ♥

Plusieurs d'entre vous m'avaient demandé comment j'avais récupéré ma table violon, fortement endommagée lorsque je l'avais adoptée...

Sur les conseils d'un ébéniste, j'avais appliqué sur la brûlure en couche grasse sans me soucier de lisser un mastic à bois Sintobois en deux composants et sur la partie vermoulue, un durcisseur à bois des Anciens ébénistes. Ensuite j'ai passé une ponceuse à bande pour régulariser le plateau. notez que je n'ai pas cherché à obtenir l'équivalent d'un plateau neuf, il était légèrement creusé en son centre du fait d'une fente et du travail du bois, j'ai atténué  ce creux sans plus, en revanche les parties vermoulues et brûlées ont retrouvé une planéïté satisfaisante...Il ne restait plus qu'à peindre, dans ce cas de figure c'était une nécessité... Vous savez tout !

♥ ♥ ♥

Posté par cathfd à 06:35 - - Commentaires [56] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 23 juin 2010

Parure d'été au salon...

Lorsque j’ai vu sur le vide-grenier du village ces draps en chanvre, une idée avait aussitôt germé dans ma tête... J’aurais pu, je devrais dire , j’aurais dû ? prendre les QUATRE draps ... ou au moins trois . En effet, j’ai utilisé les deux que j’ai acheté pour habiller notre canapé et qu’il  faille vêtir aussi le fauteuil aurait dû être une évidence ... La vendeuse, qui habite le village voisin, m’a donc apporté un drap en lin monogrammé rouge quelques jours après...Mais finalement, je ne regrette pas , cela m’a permis  un joyeux mélange de textures et de monogrammes en utilisant torchon, nappe, vieux drap qui attendaient leur heure dans mon armoire...

aperçu canapé croute de cuir

Pour vous donner une petite idée de la transformation, voici un aperçu du salon, croute de cuir marron, 31 ans de bons et loyaux services, très fatigué, très avachi et attendant pourtant sans protester que nous voulions bien le mettre à la retraite... Mais ici comme ailleurs, l’heure de la retraite a reculé et ce n’était donc pas du luxe de lui offrir de quoi cacher sa misère, je lui devais bien cela....

petit salon

Puisque monogrammes rouges il y avait , j’ai rassemblé les pièces que je possédais déjà avec des monogrammes rouges  pour accompagner les draps simplement drapés sur le canapé et le fauteuil...

deux coussins pf

coussin torchon

 

Une nappe en gros coton rustique m’a servi à habiller le footstool ainsi que le coussin aux nouettes, un chanvre moelleux s’est  prêté de bonne grâce à la confection du coussin rectangulaire et de celui du fauteuil tandis qu’un torchon entier s’est posé sur le dernier coussin ... quelques applications de lin fleuri apportent une petite note de couleur en harmonie discrète avec les tableaux de fleurs de ma belle-mère au mur et avec les rideaux  en lin plus foncé...

Quelques détails des monogrammes et des attaches des draps sur canapé et fauteuil: une grosse épingle de chez "La croix et la manière" avec une pampille en zinc, ficelle de lin, pampille en verre ou sous troués...

coussins détails pf

Je me suis amusée à parsemer de-ci de-là quelques uns de mes rubans chiffrés ,  pour répondre au rouge des monogrammes ...

rubans chiffrés

J’en ai profité pour repeindre mon buste de petite fille,  trouvé chez ma grand-mère; je n’en connaissais pas l’origine et grâce à Nathalie, qui vient elle aussi de repeindre le sien, je sais désormais qu’il s’agit d’une sculpture de Jean-Baptiste Pigalle. Elle était d’un rose assez improbable, je l’ai peinte en champignon et cirée à la cire à blanchir de Libéron...

petite fille de J-B Pigalle

Maintenant que  les finitions sont faites, il ne me reste plus qu’à attaquer la peinture des murs et du plafond !!!

 

 

Petit bricolage pour mes filles, des bracelets en liberty de La Droguerie, j’ai juste changé la finition, il y avait un nœud cousu, je n’ai pas fait de nœud, j’ai simplement cousu le biais après l’avoir enfilé sur l’anneau...

bracelets liberty

 

Posté par cathfd à 00:16 - - Commentaires [80] - Permalien [#]
Tags : , , ,


vendredi 18 juin 2010

Renaissance d'une table...

Il y a des années que je regarde dans les brocantes ou chez les antiquaires les tables violons. Vous savez, ces tables avec un pied tourné central et un joli plateau chantourné. Or  d’une façon générale , les tables sont chères et plus encore celles-là, me semble-t-il. Il y a quelques mois, de passage dans mon dépôt-vente préféré, j’avais découvert , une petite table violon qui faisait triste mine punie dans un coin...Un peu vermoulue, le plateau fortement brûlé et de nombreuses blessures apparentes, la pauvre ne trouvait visiblement pas preneur malgré un prix  attractif de ...38 euros !

Je l’ai embarquée dans ma voiture en lui promettant de la bichonner et de lui offrir une nouvelle vie...

La voici lors de son adoption...

table violon dans son jus

Après avoir reçu tous les soins que son état de décrépitude avancée  requérait ,

elle trône dorénavant fièrement dans le petit salon  dans sa nouvelle vêture...

table violon patinée 

et m’offre avec reconnaissance un bel espace où mettre en scène la rencontre pacifique d’une lampe bien contemporaine et d’ objets anciens chinés ou de famille...

sur la table violon

*Le bibi rose, que vous connaissez déjà, chiné cet été qu’accompagne désormais un bibi gris qui appartenait à la grand-mère de mon mari sur un petit porte-chapeau chiné dans le vide-grenier de mon village

* ma petite jardinière dans son nouvel habit qui accueille en ce moment les lunettes de mon grand-père, deux paires de lorgnons et un face à main

* et enfin un petit globe avec son socle, chiné sur le même vide-grenier,  qui protège les amours de mes bobines roses et grise et d’un papillon ...

détails patine table violon

Sur le vide grenier du village, j’avais aussi chiné deux draps anciens en chanvre avec un beau monogramme rouge et de cet achat a découlé une transformation totale de l’aspect du salon dévolu à la télévision...

Si vous voulez, je vous  raconte cela la prochaine fois...

Posté par cathfd à 00:00 - - Commentaires [66] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 16 juin 2010

Mini jardinière et petit album de poche...

J’ai chiné récemment  pour quatre euros une toute petite jardinière en métal ? régule ?(elle est assez lourde malgré sa petite taille) Je vous la montre avec un mini album de poche créé pour rassembler quelques photos envoyées par ma Grande à sa grand-mère...

minis jardinière et album photos

Souvenez-vous, lorsque j’avais fait une série de pochettes en cuir mauve, il y en avait une série pour ma belle-mère, Nanie, pour la fête des mères...

détails pochette Nanie

Petit complément de cadeau, j’ai repris le même liberty pour l’intérieur des couvertures  de l'album. C’est un simple accordéon avec à chaque extrémité une couverture rigide et un ruban pour le fermer... Il reste un peu de place pour quelques photos supplémentaires....

album photo Nanie détails

La petite jardinière est rayée, avec des traces foncées d’oxydation... En la retournant, je mes suis rendue compte que même le dessous est décoré...

  Jardinière avant patine

 

 

 

Je l’ai patinée, je ne suis pas entièrement satisfaite du résultat mais elle me plait bien quand même dans son nouvel habit que vous découvrirez...très vite, en compagnie d’une petite table   qui avait bien besoin d'une restauration...

♥ ♥ ♥

Posté par cathfd à 00:01 - - Commentaires [51] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 14 juin 2010

Trois livres et une frimousse d'enfant...(Voyages immobiles 14)

Avant toute chose, un grand ♥ MERCI ♥ pour tous vos commentaires sur le post précédent, faute de temps, je n’ai  pas répondu individuellement, je le fais donc ici avec tout mon cœur et j’en profite pour souhaiter la bienvenue aux nouvelles lectrices et abonnées !

la porte

La lecture de “La ballade d’Iza” (voir ici) m’avait donné envie de lire le livre qui avait fait connaitre l’auteur en France, “La porte”.

Encore une fois Magda Szabo m’a subjuguée.  Elle raconte sa relation avec celle qui fut sa femme de ménage pendant près de vingt ans, Emerence, une personnalité extraordinaire, au caractère difficile avec qui elle nouera une relation passionnée. Inoubliable Emerence, qui la première fois qu’elle rencontre sa future patronne lui réclame des références ”c’est que je ne lave pas le linge de n’importe qui”. Choisissant elle-même ses horaires et son travail, ne manquant pas de faire des remarques parfois acides sur les travers  ou les erreurs des uns et des autres, elle offrira à l’écrivaine, une affection inconditionnelle et lui ouvrira peu à peu la porte de son intimité en lui dévoilant l’histoire de sa vie.  Impossible de raconter ce personnage sans trop dévoiler de cette histoire forte et originale, un livre que je n’ai reposé que la dernière page lue...

le reste est silence 

Le deuxième livre , je l’avais vu chez Françoise, d’ Autour du puits. Sous sa bannière, elle présente un livre qu’elle a aimé avec un petit mot et  pour celui-ci, c’était :

“Un air de Extrêmement fort et incroyablement près. De ces livres que l'on ne quitte pas, que l'on n'oublie pas, que l'on offre...”

Inutile de vous dire que je me suis précipitée, n’est-ce pas ? Et j’ai bien fait...

Tommy, douze ans, malade du cœur, caché sous une table lors d’un repas de mariage, surprend la vérité sur la mort de sa mère et  décide de trouver des réponses à ses questions. Sa belle-mère, Alma cache une grande fragilité qui lui vient d’un conflit avec sa mère, son père se mure dans son silence. La vie apparemment heureuse dérape, les non-dits éclatent au grand jour, jusqu’au drame.

Un roman magnifique  à l’écriture très belle, très sensible dont les personnages infiniment attachants prennent la parole tour à tour... Il se débattent chacun dans leur recherche de vérité et d’amour...

le premier amour

Ce troisième livre, je l’ai commencé un peu dubitative:

Une femme  prépare un repas pour son anniversaire de mariage , remonte  de la cave une bouteille de vin enveloppée dans une feuille de journal, lit une petite  annonce et  laisse tout séance tenante pour partir  en Italie  vers son premier amour qu’elle n’a pas revu depuis 25 ans...Cela me paraissait si improbable, si artificiel, que je ne m’attendais pas à être happée par ce roman et cette histoire à laquelle finalement j’ai eu envie de croire, jusqu’au bout. J’ai beaucoup aimé la façon dont l’auteur parle de l’amour, à travers ce qu’elle dit du “premier” amour. Ce voyage est aussi  pour cette femme , l’occasion de faire un bilan de sa vie, ses enfants sont élevés, , son mari est bien présent, mais au fond, qu’a-t-elle fait de sa vie  ?

Ces trois livres ont en commun de traiter de la difficulté de communiquer et d’aimer, et des portraits psychologiques très fins et profonds de leurs personnages. Ce sont trois beaux livres dont vous entendrez résonner  longtemps la petite musique si vous voulez bien l’écouter...

Cath bébé

Enfin , sur l’invitation de Sylvie, de L‘Orangerie, je rentre dans la ronde des frimousses d’enfant ... je devais avoir 17 ou 18 mois...

♥ ♥ ♥

 

Posté par cathfd à 06:30 - - Commentaires [40] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 9 juin 2010

Histoire de persiennes...

Mais non ,

ne soyez pas déçus à la lecture du titre du billet,

c’est bien dans ma chambre que je vais vous emmener !

Auparavant il faut que je vous montre une acquisition faite il ya plus de deux ans, de vieilles persiennes dont  je rêvais depuis longtemps...

 

vieilles_persiennes

Elles étaient extrêmement sales, grises certes mais d’un gris qui ne me convenait pas pour l’usage que je voulais en faire. Après décapage à l’acide, patients grattages de finition dans les rainures par monsieur Rose & Gris, séchage plus d’un an, elles ont enfin pris place ... dans ma chambre ! Le décapage nous avait offert la jolie surprise de les découvrir en chêne et nous leur avons simplement passé une couche de cire à blanchir qui a mis la veinure du bois en valeur et adouci leur contact.

porte_chambre_entr_ouverte

Les persiennes ont trouvé place en tête de lit sur un mur repeint couleur lin qui les met parfaitement en valeur...

chambre

 

d_tails_chambre

Un aperçu de plus près du bois ciré, coussins chinés et offerts, sachet de lavande offert, drap chiné, tableau de famille, housse de boite à mouchoirs home made, mes lectures du moment et leurs marque-pages offerts... (Non, non, je ne lis pas que des livres dont la couverture est bleue, mais le hasard lorsque j’ai pris la photo a bien fait les choses ! Du reste la housse de couette n’est pas toujours bleue non plus ...)

Voilà, je vous ai dévoilé un petit pan de cette pièce reposante et intime  où j’aime m'endormir et me réveiller...

Soyez gentil, fermez la porte en repartant...

c_ne_MA

Posté par cathfd à 06:15 - - Commentaires [96] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 4 juin 2010

Sur le palier ...

Lorsque je suis allée à Bordeaux cocooner la Demoiselle pendant ses examens, il restait encore quelques jours avant la fin de la grande foire à la brocante de printemps  des Quinconces qui dure trois semaines. Malgré un froid pas du tout bienvenu en ce début de mai, 6 ° et une pluie glaciale, j'ai arpenté les allées et exploré les nombreux stands avec gourmandise et fait quelques trouvailles intéressantes dont une, dont j’ai su dès que je l’ai vue, où elle prendrait place à la maison. Un fer à repasser, oui encore un, mais tellement différent des précédents...

fer UNIC émaillé bleu

Il était au sol au milieu de ferrailles,  je n’ai pas discuté son prix, 5 euros, çà me paraissait un juste prix... Et dès mon retour après un rapide nettoyage, il est allé rejoindre le petit meuble du palier... qui l’attendait, jugez vous-mêmes!

palier

Ce bleu si particulier, je l’ai toujours aimé puisque j’en avais peint la porte d’entrée de ma précédente maison et le hasard a voulu que les portes des chambres au premier étage de notre maison actuelle soit peintes de cette couleur précisément. J’ai donc rassemblé sur ce palier quelques objets en harmonie, des cadres, ce n’était pas difficile, j’en avais plusieurs  qui semblaient n’attendre que ce lieu,  et mon petit fer, de la marque Unic , aux initiales L J , ne pouvait rêver meilleur lieu de retraite....

mercerie ancienne

 

Sur ce petit meuble chiné il y a quelques années,  j’ai installé dans un petit plateau mes trésors de mercerie ancienne et en l'y rajoutant, j’ai réalisé que la plaque de pressions trouvée sur un autre stand était elle aussi dans la note... Je vous détaillerai un jour peut-être le contenu de ce petit plateau où se mêlent trésors de famille  et trésors chinés. Posée juste à côté, une boîte d’allumettes dans l’esprit JDL ... tandis qu’un sac cadeau et un cornet fait dans la couverture d’une partition sont accrochés au robinet du radiateur du palier ...Quand je vous disais que j’aime cette couleur !

boite d'allumettes et sac cadeau

Tant qu’on est sur le palier, la prochaine fois, j’entr’ouvre la porte de ma chambre...

carte de St Valentin

Lavis fantaisie sur une carte de St Valentin américaine très précieuse à mon cœur...

Posté par cathfd à 06:32 - - Commentaires [68] - Permalien [#]
Tags : , , ,