lundi 9 août 2010

Chines estivales, acte II : Métal, bois, etc ...

chines estivales métal bois etc

Une très jolie patère  pour laquelle j’ai déjà trouvé une place à la maison, en bois tournée et fer avec une petite plaque de fixation ouvragée...

patère 

Deux cadrans de montre dont un avec son mécanisme et ses aiguilles finement travaillées...

cadrans anciens

 

De tout petits tampons chiffres en bois...

tampons chiffres

Un lot de boutons que j’ai eu en négociant pour 10 euros les huit, ce qui me parait un prix raisonnable quand on sait les prix étonnants que peuvent atteindre les boutons anciens chez les brocanteurs spécialisés et si l’on compare avec le prix des beaux boutons neufs actuels...Le couple sur celui du centre est incroyablement détaillé sur un très joli fond de forêt, je suis incapable de dater ce genre de boutons, celui de gauche me parait art déco, quant à l’autre, je ne sais pas plus...

boutons 

Enfin quelque chose que j’ai découvert avec ravissement, qui va venir compléter ma collection de .... Mais de quoi donc ? Si vous trouvez , vous saurez à quoi servait cet objet.... C‘est  la première fois que j’en voyais ...L’intérieur est en métal, en trois parties qui s’articulent légèrement  et l’extérieur, en cuir... Il est très usagé et porte les marques de ses années de  bons et loyaux services...

métal et cuir   

Posté par cathfd à 07:44 - - Commentaires [54] - Permalien [#]
Tags : , ,


mardi 11 mai 2010

Mes chines au Pays basque...

Le deuxième weekend...

C’est à Anglet au Quintaou, le quatrième samedi du mois, mélange de vide-greniers et de brocante un peu comme à Ahetze, que nous avons chiné ainsi qu’à Biarritz même où une brocante mensuelle est désormais organisée le dernier dimanche du mois à la Négresse.

la chine du deuxième weekend 

Je vous présente mes trouvailles sur un drap ancien tout simple en chanvre, qui provient d’une dotation d’officier de marine, adouci par les lavages répétés il est d’une douceur extrême...

En arrière plan, un porte chapeau qui après patine accueillera un trésor chiné plus tard, je vous en reparlerai. Une serviette de toilette dont le monogramme un  peu différent des broderies classiques m’a tout de suite plu. Regardez bien les pleins des lettres,  ce n’est pas le point habituel et  j’aime bien le côté bicolore  discret...

monogramme bicolore CM

  Deux jolis tampons de brodeuse, ce sont les premiers que je trouve !

tampons de brodeuse

Après les embauchoirs de la semaine précédente, je reste dans le même registre avec  le pied gauche d’une très jolie forme à chaussure de femme ...

forme à chaussure

Trois bobines de ficelle de lin d’un stock de tapissier pour 2 euros !

même pas le prix d’une seule bobine de lin chez L....M.....

ficelle de lin

Trois fers à repasser anciens. C’était un collectionneur qui se séparait de ses doubles . J’ai été attiré par celui dont la semelle est arrondie y compris sur le talon et j’ai emporté les trois pour 10 euros...

trois fers à repasser 

 

Les poignées sont toutes différentes, les décors aussi...De gauche à droite, un fer des Galeries rémoises,un fer Herbulot, plus  difficile à trouver, et un fer Camion Frères avec leur emblème, l’ancre de marine , c’est celui qui a le talon arrondi...

fers à repasser détails

Enfin, un joli dessus de suspension joliment travaillé dont j’ai amoureusement brossé les franges, payé un euro. Je ne pense pas l’installer sur mon monte et baisse sur lequel il irait pourtant à la perfection, car ce serait devoir le laver régulièrement et risquer d’abîmer le tissu déjà très fin. j’ai donc une petite idée pour le mettre en valeur et en profiter de façon détournée. A suivre donc...

dessus de suspension  marronnier et broderie

 

Posté par cathfd à 07:18 - - Commentaires [80] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

jeudi 28 janvier 2010

Les chines des derniers mois de l'année écoulée (fin)...

Bien que je ne sois pas entièrement satisfaite de mes photos, la lumière étant ce qu’elle est en ce mois de janvier plutôt morose, je n’attends pas plus longtemps pour vous montrer des objets chinés, longtemps cherchés en vain, que je désespérais de trouver, mis en scène dans mon entrée.

Et, bien que je cultive un certain décalage entre les moments vécus, la réalisation de certains ouvrages et leur mise en scène ou récit sur ce blog, il arrive parfois que trop de temps passe et que l ‘envie ne soit plus là. Aussi  cette chronique des dernières chines de l’année écoulée trouve ici son ultime chapitre et si d’aventure, j’avais oublié quelque trésor, il apparaitra hors de toute chronologie à un moment ou un autre au fil de mes récits et photos...

Sauriez-vous , au seul vu de la photo déterminer quels sont ces objet si longtemps cherchés ?

DSC04219

Il s’agit des deux porte-chapeaux : l’un, vingt-huit centimètres de hauteur, classique en bois clair tourné, m’a permis de présenter le bibi  rose chiné cet été après passage entre les mains expertes de ma belle-mère pour changer la voilette en piteux état, et l’autre,  surprise de chine inespérée,  un porte-chapeau de vitrine de modiste, 1m48 beaucoup plus rare selon ma brocanteuse et l’experte Chiffonnière d’Etoiles. Pour que vous vous rendiez compte de sa taille , il fallait qu’ils figurent tous les deux sur la même photo, nécessitant un recul qui du coup rendait moins évident la mise en avant de ces deux objets-là, d’autant qu’ils sont accompagnés de choses anciennes qui auraient pu être les sujets du message...

porte chapeaux et table de l'entrée

Au pied de la petite table en fer peint, une paire de sabots “montés” de femme, ainsi appelés car le sabot en bois se prolonge par une partie en cuir, datant du début du XXème siècle, une de mes premières chines. Sur la table, une merveille brodée en un fil sur un fil offert par une amie, représentant un couple de bergers avec leurs bêtes devant une ferme typiquement américaine. Juste à côté, une chaise ancienne refaite à blanc qui attend son habillage définitif, elle appartenait aux grands-parents de mon  mari que vous pouvez voir sur la photo dans le cadre ovale avec leur premier enfant, ma belle-mère en 1930 !

En même temps que les porte-chapeaux, j’ai chiné deux fers sur cette belle brocante semestrielle. Deux fers, fort différents l’un de l’autre...

fers anciens

Le plus grand, dit fer kabyle (je n’ai trouvé aucune explication à ce nom pas plus que la brocanteuse qui en ignore l’origine) avec un long manche, décoré de fleurs a une semelle bombée et bien lustrée, ce qui témoigne de l’ usage intensif qui en a été fait... Le second est un fer qui servait pour la confection des fleurs artificielles en soie, pour donner un galbe aux pétales que l’on travaillait un par un  sur un petit coussin. avant de les monter autour du pistil et des étamines assemblés à la main... Il en existait de toutes tailles  et de forme ovale aussi. Celui-ci n’était pas le plus petit.

Ce fer m’a touchée car lorsque j’étais enfant, j’ai vu une dame les utiliser. Elle travaillait à domicile pour confectionner des fleurs ensuite revendues aux grands couturiers. Et elle avait confectionné devant mes yeux émerveillés , une rose que je garde précieusement malgré les outrages du temps...(Nicole, Jean-Pierre, je parle là de la sœur de Tala) J’ai eu beaucoup d’émotion à trouver ce petit fer ...

Pour clore cette petite chronique, parce que janvier qui va s’achever est le mois des vœux, voici comment j’ai présenté les cartes de vœux reçues . Las ! avec la vogue des textos et des mails,  le nombre de cartes échangées à cette occasion se réduit comme peau de chagrin d’année en année, et  devenues trop rares à mon goût, je les ai rassemblées dans une petite cage  face à l’entrée, sur le pilier de l’escalier...

DSC04169

Ainsi installés, les vœux reçus vont travailler en synergie pour se réaliser et bien que peu nombreux sur papier, le cru 2010 va être excellent !  Mais si, j’y crois !!!

♥ 

 

Posté par cathfd à 06:26 - - Commentaires [60] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

lundi 11 janvier 2010

Les chines des derniers mois de l'année écoulée...

Dans ma série des carnets d’automne, il en est un que , à la fois par choix et par manque de temps, je ne vous ai pas raconté: celui de mes chines d’automne...

Elles avaient commencé à Bordeaux fin septembre avec une jolie trouvaille, une pièce de bois sculpté, œuvre d’un artisan doué...

DSC02771

En fait, pas plus que le brocanteur qui me l’a vendue, je ne sais ce que cette pièce représentait: travail préparatoire pour une commande , sorte d’équivalent aux esquisses des peintres, ou bien un échantillon parmi d’autres  permettant au client de choisir  le motif à faire sculpter sur le meuble qu’il commandait chez cet ébéniste d’Arcachon, aujourd’hui disparu. Le chiffre N° 20 au dos me fait imaginer que la seconde supposition est la bonne...

travail d'ébénisterie C’est un travail magnifique de finesse qui témoigne de la dextérité de cet homme, de sa patiente minutie et de son sens artistique... Tenir entre les mains et posséder ce  petit chef-d’œuvre m’émeut beaucoup. Il a trouvé place sur le mur à côté de mon armoire de salle à manger, car il a la même  couleur chaude  et la même patine... Peut-être mériterait-il d’être encadré pour le mettre encore mieux en valeur ? J'y pense...

Sur la même brocante, j’ai trouvé une bobine de soie rose à laquelle je n’ai pas résisté, espérant un jour en trouver une autre en soie grise !  J’ai pris la plus jolie  bobine avec le nom de la filature (ou du soyeux ?) gravé dessus ...

 

DSC03096 

J’ai glissé dedans la clé de tirage chinée quelques mois avant...C’est une matière magique, la soie, elle magnifie les couleurs comme nulle autre ...

Il y eut ensuite dans un vide-grenier par ailleurs inintéressant, la rencontre avec un vénérable vieillard de 308 ans : un livre sur l’art de la métrique en latin...perdu au milieu de jeunots d’une cinquantaine d’années, que j’ai emporté pour trois euros...

ars metrica 1701 La reliure, sans être très dégradée, reflétait un manque manifeste de soins et le cuir était  d’une sécheresse extrême( voir la photo en haut à gauche), l’intérieur lui  était plutôt en bon état. Après passage d’une cire commandée à la BNF, la cire 213, vous pouvez voir sur la photo du dos en bas à droite qu’elle a retrouvé, à défaut de sa jeunesse, un peu de lustre... Seule l’autorisation royale de réimprimer pendant dix années consécutives, donnée en 1696 est en vieux français, tout le reste est en latin...Le  nom de son propriétaire en 1703 est inscrit sur la page de garde ! Je suis rentrée avec l’impression d’avoir récupéré un trésor  méconnu !!! Inutile de dire que c’est là le plus ancien de tous mes vieux livres...

Plus tard, entre brocante bordelaise et vide-greniers béarnais, d’autres trésors sont venus enrichir ma maison...

Je vous les montre dans quelques jours !

Posté par cathfd à 09:08 - - Commentaires [40] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 30 septembre 2009

Carnets d'Automne: le bois....

Les belles flambées d’hiver se préparent chez moi fin septembre début octobre avec la livraison du bois...

livraison du bois

Commence alors un patient travail de rangement, une partie du bois dans la grange, une partie derrière... Un travail fatigant mais que j’aime infiniment, le faisant la plupart du temps seule, par choix.  Un travail physique indissociable d’une espèce de jeu d’observation consistant à choisir si possible du premier coup la bûche qui va venir compléter la rangée sans compromettre l’équilibre de l’édifice... Comme dans un puzzle, il suffit  de retourner une pièce pour que ce qui paraissait impossible devienne une évidence et quelquefois, ne pas hésiter à revenir en arrière pour remplacer un morceau par un autre et ainsi stabiliser la rangée entière et les suivantes...

bois détails pf

Quand tout est aligné, la satisfaction du travail bien fait, la promesse des flambées à venir, de cette convivialité et de ce bonheur simple procurés par le feu de cheminée suffisent à me faire oublier les courbatures...

Comme le toit de la grange ne déborde pas, en attendant de construire l’abri dont je rêve, il faut protéger le bois des intempéries et plutôt que poser une tôle sur le dessus comme il est d’usage dans nos campagnes, j’ai choisi une bâche imprimée de feuilles de vigne vierge... Elfie a adoré escalader le bois et la brouette, sentant mille odeurs inconnues et passionnantes, jouant dans la sciure et les rondins et observant comme toujours tous mes faits et gestes ...

Elfie et le bois

Posté par cathfd à 10:51 - - Commentaires [48] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 9 septembre 2009

Chine estivale: acte I, bois et fer...

Durant l’été, nous avons chiné, M.Rose & Gris et moi avec plaisir ici et là et je viens vous montrer les petits trésors accumulés, chinés à Ahetze , à Anglet ou encore à Port de Lanne, la plus grosse manifestation du sud-ouest qui a lieu autour du 15 août tous les ans, mais aussi à Aix en Provence ou Bonnieux en début d’été...

chine estivale bois et fer

J’ai toujours envie de formes à chaussures dont je diffère l’achat parce qu’on en trouve facilement mais quand j’ai vu cette paire d’embauchoirs à bottines,  je n’ai pas hésité une seconde...ce doit être une pointure 38...

embauchoirs à bottine pf

 

J’ai toujours aimé les vieux outils, et j’étais ravie de trouver ce mètre et ce ravissant pied à coulisse en bois et laiton tout petit... les jouets d’enfant anciens , voilà un thème bien sympathique mais dont les prix me laissent rêveuse, sans doute proportionnels à l’engouement des chineurs, j’ai cependant acheté avec plaisir et sans me ruiner cette toupie à ficelle(sans la ficelle !)

mètre, pied à coulisse et toupie pf

Au même stand que celui des embauchoirs, j’ai trouvé cette boite en fer, en haut à droite sur la première photo... elle devait être richement ornée, car il reste des traces de dorure qui ne se voient pas sur la photo, et on devine un motif de fruits dans le médaillon central. je me demande à quoi elle pouvait bien servir, même la poignée est travaillée...

détails de la boite en fer pf

Un drôle de petit poudrier, à mon avis une petite boîte de savon dentifrice, vous pouvez le voir à l’intérieur du couvercle , qui a été habillée d’étain ? on voit très nettement l’ajout et la jonction sur la bande de tour de la boîte ... avec son tamis cerclé de petites roses, je l’ai trouvé ravissant...

poudrier

Une petite montre de gousset joliment travaillée au dos avec des aiguilles fines et élégantes, sans doute une montre de femme que j’ai payée 3€ et qui vient assouvir mon envie d’une montre ancienne ! Quelques stands plus loin, la même montre était vendue 60€ sous prétexte que la partie centrale du motif était dorée, elle ne marchait pas plus que la mienne...

montre de gousset

Enfin, un fer à friser et un fouet à œufs, le même que celui qu’utilisait Maman ...par pur plaisir nostalgique...

fer à friser et fouet à oeufs 

 

Voilà, l’acte II dans quelques jours avec gravures et cartes postales...

brocante sépia

Posté par cathfd à 07:08 - - Commentaires [50] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 12 juin 2009

Inventaire à la Prévert pour quelques objets chinés...

Depuis quelques semaines déjà, la chine se fait rare et nous sommes repartis bredouilles de nombreux vide-greniers, peu d’objets intéressants ou des prix qui, eux,  n’avaient rien du vide-greniers mais tout du  salon d’antiquaires !

Voici quelques objets chinés ces dernières semaines

dont le rassemblement pour le moins hétéroclite ne manque pas de charme:

inventaire à la Prévert

 

de gauche à droite et de haut en bas, un très grand napperon rectangulaire au travail de jours magnifique  (1€50...!), une ancienne muselière à veau, de vieux cintres en bois et une jolie bouteille en verre mécanique ornée d’un chardon et de l’inscription “la lorraine”( bouteille à lait ? ) installés dans une petite bassine en zinc, deux appliques de piano en bronze, légèrement différente l’une de l’autre, dont M. Rose & Gris pense que c’est une réédition neuve, une serviette monogrammée, deux pampilles, un hochet orné d'une Sainte Thérèse de Lisieux et d'une petite bordure de roses qui me fait penser qu’il doit dater des années quarante, posé sur une serviette de toilette en fil frangée , une de ces serviettes que l'usage réservait au visage...

inventaire...détails

Pour la petite histoire je cherchais un hochet depuis longtemps, mais les prix pratiqués me faisaient fuir, lorsque je suis tombée sur celui-ci, j'ai sauté dessus ! Certes il est très désargenté et il y aurait une petite soudure à faire à la bélière, mais à 5 € , vous auriez hésité, vous?

* * *

Posté par cathfd à 06:46 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

dimanche 8 mars 2009

La boîte du soldat...

Une boîte que Papi, le grand-père maternel de mon mari, transportait avec lui pendant la guerre de 39-40... Il semble qu'il la tenait d'un légionnaire, "en souvenir de....(illisible) légionnaire"... est écrit de sa main à l'intérieur, ainsi que la liste des pays d'Afrique du Nord, Algérie, Maroc, Tunisie où il a été amené par la guerre...    

bo_te_de_Papi bo_te_d_tails bo_te_inscriptions

J'ai beaucoup d'affection pour cet objet où d'aucuns pourraient voir une simple boîte en bois...

Elle reçoit la photo de Maman accompagnée de livres anciens que j'ai plaisir à placer auprès d'elle...

Maman

Maman_d_tails

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

         

Posté par cathfd à 09:13 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mercredi 21 janvier 2009

Plaisir quotidien...

Un rêve longtemps caressé, concrétisé depuis que nous avons emménagé dans une maison ancienne qui nous a offert l'espace et la hauteur de plafond idéale pour accueillir une...armoire ancienne

 

armoire_b_arnaise

Nous avons cherché, eu un coup de foudre; elle a pris place chez nous comme si elle avait toujours été là, et depuis, c'est un plaisir chaque fois renouvelé d'aller y chercher la vaisselle plusieurs fois par jour.

Plaisir des yeux: la finesse du travail, la chaleur de la couleur du noyer... Plaisir des doigts: chaque fois que je l'ouvre ou la referme, c'est doux, sensuel un bois patiné par l'usage...  C'est émouvant de vivre avec un meuble qui a des siècles d'histoire...C'est un privilège.

armoire_d_tails

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par cathfd à 12:06 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,