dimanche 12 avril 2015

Ma collection de mercerie et autres bidules amoureusement chinés …

(Le petit salon #1)

IMG_2417

Les quatre derniers mois de 2014 ont été occupés à de nombreux travaux à l’intérieur et à l’extérieur de la maison. Et ce n’est pas fini… Le salon télé  a commencé sa transformation avec la pose d’un carrelage au sol en remplacement d’un jonc de mer qui n’en pouvait plus et dans la foulée, Mr Rose & Gris et moi avons retroussé nos manches et murs et plafond ont reçu un nouvel habit. Je vous montre un petit bout de cette pièce avec cette petite vitrine chinée depuis le printemps, qui attendait d’être mise en valeur et enfin remplie. C’est chose faite avec la peinture de l’intérieur du meuble et la mise en scène de nombreuses petites chines. Je voulais lui donner un esprit XVIIIème et j’ai choisi  un bleu assez particulier que j’aime beaucoup “Oval room blue” de F&B. On retrouvera cette nuance ultérieurement sur les double-rideaux et je trouve qu’elle s’accorde bien avec la patine extérieure de la vitrine.

IMG_2418

Avant de vous montrer plus de détails, juste un petit arrêt sur le fauteuil qui l’accompagne. Une carcasse de fauteuil Napoléon III dont seule l’assise a été refaite avec un vieux sac à grains et le dossier laissé en l’état avec sa structure métallique apparente… J’adore, je reconnais que ce n’est pas un modèle de confort mais j’aime tellement l’aspect  de ce fauteuil… pour le confort il y a un canapé juste à côté ! Les chattes, elles, l’ont adopté lorsqu’elles regardent un dvd avec nous !!!

IMG_2419

Deux des étagères accueillent ma collection de mercerie et celle du milieu des objets divers chinés et rassemblés là juste pour mon plaisir. Il faut que je trouve un système d’éclairage plus efficace que ces guirlandes disparates mais j’ai oublié de me pencher sérieusement sur la question…

IMG_6436

Sur l’étagère du haut j’ai rassemblé les bobines de fil: à coudre, à broder, à tisser. Coton, lin, chanvre soie…Des plumetis express, des incrustations avec leurs étiquettes d’origine du Bon Marché, un fond de coiffe sur un tambour à broder déjà montré ici. Vous aurez trouvé l’intrus, un piège à guêpes qui n’a rien à voir avec la mercerie mais qui se prend pour une lampe… Une mosaïque pour voir un peu mieux (clic sur la photo pour la voir en grande taille )… quoiqu’ en fait vous ayez découvert la plupart des choses rassemblées ici, au fur et à mesure que je les ai chinées sauf peut-être certaines boites de fil de lin de différents grammages et une petite bobine plate de filature en provenance du Nord…

Rose & Gris 9-002

La dernière étagère accueille plaques de boutons, laine à repriser, rubans de modiste, pressions et agrafes, épingles de toilette et à chapeaux, aiguilles à coudre, un faux col dans son emballage, des produits d’entretien pour textiles fragiles comme le Jalapa, de l’amidon et une pastille de bleu pour un blanc éclatant, des anneaux de rideaux  ainsi que quelques cartes à fil  …

IMG_6421

Rose & Gris 9-003

Sur l’étagère centrale, viennent s’intercaler des objets plus hétéroclites, jugez plutôt…

IMG_6532

J’ai rassemblé à côté et dans une petite valise en carton dont j’ai refait l’intérieur avec un lin fleuri, des têtes en carton de poupée, des demi-têtes en fait sauf une qui est entière, merci Jeanine ! Devant une petite boite de banque avec ses sceaux, ficelles et étiquettes d’origine ainsi qu’une amusante étiquette de prix en celluloïd. J’ai chiné une boite avec des supports et des chiffres et différentes expressions comme “au choix”,”réclame”, “la pièce”…Un étui de cartes  avec des jeux d’esprit, charades, rébus…etc. Au centre de l’étagère un lot de tampons, un flacon d’encre, de la colle, des plumes et un encrier soufflé bouche chiné récemment avec un fin porte-plume, ainsi qu’une boite de crayons pour ardoise de la marque “Claudine” avec un charmant dessin…Derrière un superbe éventail publicitaire Chocolat Poulain reconstitué à partir de trois éventails abimés, donnés par mon amie Brigitte. Par chance, la feuille en papier de l’un d’eux était presque intacte… 

Rose & Gris 9-005

Enfin sur un chevalet à droite, une étonnante peinture sur bois offerte par Jeanine, dont les couleurs  se marient à merveille avec l’intérieur de la vitrine. J’ai l’impression qu'il s’agit d’une peinture à l’huile réalisée par dessus une photo…J’aime infiniment cette petite peinture, quelle douceur dans le regard de ces enfants, frère et sœur peut-être, figés pour la postérité dans leur tablier d’école ?

A suivre…

Posté par cathfd à 00:02 - - Commentaires [59] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


vendredi 21 février 2014

Miscellanées...

IMG_5942 

Cette ravissante girandole est arrivée dans la hotte du Père Noël dans son jus, c’est à dire très noire de poussière solidifiée, les pampilles opaques, la poire et la prise en bakélite recouvertes d’une épaisse couche de crasse, le fil électrique en textile ayant oublié sa couleur d’origine depuis longtemps. Je n’ai hélas pas fait de photos, dommage car l’avant-après aurait été ici bienvenu ! N’ayant jamais encore eu à traiter ce genre d’objets, j’ai demandé conseil à mon brocanteur préféré, qui, lui, restaure souvent des lustres à pampilles. Et j’ai suivi son conseil même s’il m’a interloquée sur le moment: j’ai enlevé les fausses bougies, ainsi que les bobèches que j’ai mises à côté à plat et j’ai couché l’ensemble ...dans le lave-vaisselle que j’ai lancé pour un cycle doux. Ensuite je l’ai laissée sécher longuement sur un radiateur avant de la rebrancher et voilà le résultat...

Rose & Gris 8-010

De tout petits abat-jour fabriqués dans la photocopie d’une lettre d’amour, trouvés ce weekend à Aix  lors d’une escapade familiale sont venus coiffer les ampoules, et la girandole, tous ses feux retrouvés trône fièrement sur un coin de radiateur du salon.

♥ ♥ ♥

Je n’aime pas les bandoulières d’appareil photo qui nous prennent pour support de publicité en annonçant en gros,  blanc sur noir, la marque et le modèle du réflex. J’ai cousu un modèle perso de fourreau bien ajusté, enfilé sur la sangle et cousu à la main de quelques points de surjet à chaque extrémité. Plat dessous, froncé dessus et passepoilé pour un effet déco avec les tissus contrastés, je suis plutôt satisfaite du résultat et j’en ai déjà cousu deux autres que j’ai offert. A améliorer encore en prévoyant une petite poche pour le cache de l’objectif (vu sur internet ...après!)

IMG_5426

IMG_5436

Si vous êtes intéressés, en tapant “strap appareil photo” sur un moteur de recherche vous trouverez moult boutiques en ligne qui en proposent, soit directement des sangles avec motifs et couleurs très variés soit des housses dans l’esprit de la mienne,  et en ajoutant le mot tuto vous trouverez la marche à suivre pour réaliser la vôtre,  le plus simple est ici.

♥ ♥ ♥

Il y a déjà quinze jours que j’ai cueilli des iris dans mon jardin, pour mieux profiter dans la maison de leur couleur et de leur délicat parfum miellé. J’aime beaucoup les iris, ceux-ci,  une variété classique des jardins, m’offrent tous les ans une première floraison très tôt dans la saison avant de vraiment s’épanouir en avril.

Iris

Sur le mur juste en face, une aquarelle peinte par une de mes sœurs, encadrée par mes soins et un iris en tissu enlacé aux tuyaux de chauffage sur une lampe de mineur chinée, trouvent dans ce bouquet précoce un écho harmonieux...

iris jaunes

Une petite chose chinée et transformée est posée au pied du vase des iris: une forme à chaussure d’enfant dont le prix ridicule de 2 euros aurait dû m’alerter sur son état réel. Sur l’avant du pied, en la nettoyant j’ai découvert un trou énorme dû aux insectes xylophages, masqué par une pellicule de bois presque aussi fine que du papier à cigarettes. Après reconstruction à la pâte à bois , il ne me restait pas d’autre solution que de la peindre. Ce que j’ai fait en violet et je l’ai habillée d’une petite chaussure de dentelle avec une semelle fleurie, un petit ruban  en soie du XVIIIe et un bouton en nacre chiné qui complète la transformation...

Rose & Gris 8-007

♥ ♥ ♥

Enfin pour clore ce billet, je vous montre les calendriers réalisés après avoir vu son idée. Comme elle chaque année je cherche dans les calendriers qui fleurissent un peu partout celui qui me plaira vraiment où je puisse écrire tout au long de l’année. J’ai donc concocté avec l’aide de Mr Rose & Gris un modèle qui sans être parfait me plait beaucoup  et j’ai repris l'idée du cintre pour le présenter...

IMG_5461

calendriers détails

Comme cela représente un certain travail que tout le monde ne sait pas forcément faire, bien que l’année soit déjà bien entamée, je vous propose de vous l’envoyer en PDF sur simple demande, à vous ensuite de l’imprimer sur un papier assez épais (j’ai utilisé du papier recyclé de 160g),de le personnaliser avec du masking tape et de le présenter avec une grosse pince ou un cintre ou toute autre bonne idée que vous aurez. Désolée de vous le proposer si tard, de méchants logiciels introduits sous couvert de mises à jour m’ont privée une semaine de mon ordinateur que je viens juste de récupérer. Il n'est pas trop tard pour écrire les jolies choses vécues en janvier et février !

♥ ♥ ♥

Un grand MERCI pour vos messages si chaleureux sur le post précédent,

je vous ai lues avec bonheur même si je ne vous ai pas répondu...

Posté par cathfd à 12:02 - - Commentaires [65] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 8 juillet 2013

Des pivoines, de la chine et les premières confitures de l’été...

D’abord merci à vous pour vos commentaires sur mon précédent billet, Monica s’est réjouie de voir l’accueil que vous avez réservé à sa Douelle et moi ,je me suis réjouie pour elle ...

DSC04793

Bien qu’elles soient déjà très épanouies, je n’ai pas résisté au plaisir de ramener à la maison ces pivoines doubles au somptueux cramoisi, au cœur ébouriffé mêlant étamines et pétales et offrant au regard leur  sensuelle et époustouflante beauté...

pivoines rouge foncé

Je les ai installées sur mon guéridon en compagnie de quelques objets chinés récemment (ou pas !): comme ce bol à bouillon d’une exquise délicatesse, dont la vendeuse m’assura qu’il s’agissait là de porcelaine de Sèvres...Les recherches que j’ai faites sur la signature ne m’ont pas permis de conforter ce point, qu’importe, cela ressemble en effet à du Sèvres ou à de la porcelaine de Paris, mais ce n’est pas en tant que collectionneuse que je l’ai acheté, seulement parce que ses délicates couleurs, son motif fleuri peint à la main, différent sur le bol et la soucoupe m’ont chaviré le cœur alors même que je ne suis pas fan de dorures !

bol à bouillon

Juste à côté posée sur le mouchoir en lin délicatement ajouré utilisé en guise de napperon, une main de poupée... Une petite main que le vendeur avait chiné au coup de cœur à Montreuil il y a 20 ans et que j’ai instantanément adoptée et chérie comme on peut le faire d’un objet imparfait (il manque un doigt) mais qui parle tellement à l’âme d’enfant qui sommeille au fond de vous qu’on ne réfléchit pas qu’on sort une pièce de 2 euros et qu’on repart le cœur en joie comme si on avait trouvé un trésor...En rentrant , on lui enroule une dentelle et quelques fleurs anciennes autour du crochet, histoire de la consoler d’avoir été séparée de son corps depuis si longtemps...

DSC04797

Et puis tout près , j’ai posé une petite boite métallique remplis de moules minuscules, animaux et formes classiques: dînette? moules à chocolat? ils sont craquants !

DSC04798

Enfin quelques torchons aux monogrammes ou liteaux rouges se sont posés dans un petit panier en  osier chiné voilà un certain temps...

DSC04806

En vis à vis du guéridon, de l’autre côté de la porte, c’est une chaise pliante en métal rouillé qui a pris place, dessus un torchon en chanvre très lourd  ...Cette chaise est d’une belle lourdeur gage de son ancienneté, avec des soudures à chaud témoins du savoir-faire de celui qui l’a exécutée, de douces volutes arrondies et de surprenants et superbes pieds boules en laiton massif, le tout attestant de  son authenticité, ce qui n’est pas négligeable en cette période où tout et n’importe quoi est copié de façon bluffante parfois...

chaise pliante

Le temps que je puisse m’en occuper pour les transformer en gelée, je n’ai pas résisté à installer pour le plaisir de l’œil les groseilles rouges et blanches achetées au marché dans la soupière et le plat “Groseilles “ de Sarreguemines...

DSC04807

groseilles rouges et blanches

Voilà donc pour moi, les premières confitures de cet été, une gelée parfumée et savoureuse, chapeautée de noir pour mieux faire ressortir sa couleur rubis, étiquetée à l’ancienne sur des étiquettes à pans coupés chinées écrites à la plume (plume et encre chinées aussi !)...

DSC04830

Enfin pour clore ce billet, six ravissantes tasses à café avec leurs sous-tasses de Digoin chinées pour 2 euros l’ensemble...

DSC04833

Là encore je n’ai pas '”vu “les dorures mais les couleurs délicates et la forme des tasses, c’est un grand plaisir d’y prendre mon café...tasses à café Digoin

Juste à côté du plateau avec les tasses sur la première photo, un bol Digoin, au motif de fleur rouge, large et généreux,  avec une patine d’usage pas trop prononcée et un léger fêle  qui n’a pas terni le plaisir rare dans ma région de trouver un bol Digoin abordable...

bol digoin fleur rouge

Et un ravissant et bucolique ornement décoratif en régule représentant des oiseaux dans des branchages avec leur nid...

DSC04838

Le temps des vacances est venu, je vous souhaite un bel ETE  !

Je vous retrouverai avec plaisir à la R E N T R E E...

Néanmoins je vous promets très vite (ce sera un billet programmé car je n’aurai pas de connexion  internet en vacances) une belle promenade en Béarn à la rencontre d’un jardin magnifique... Notre région a bien souffert des intempéries tout comme les Hautes-Pyrénées toutes proches, il ne faut pas hésiter à y venir en vacances, ces deux régions recèlent des trésors qui ne demandent qu’à être découverts...

hortensias bleus de Nanie

Posté par cathfd à 00:05 - - Commentaires [101] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

jeudi 20 septembre 2012

Une chine un peu particulière (1)...

C‘est une jolie histoire, une de celles que toutes les chineuses voudraient vivre. Cela commence par un bavardage à bâtons rompus avec un ami et sa maman, on parle des vacances, du plaisir de chiner sur brocantes et vide-greniers (toute l'année !), et cette dame nous parle de sa voisine lui disant encore il y a peu, être désolée, ne pas avoir l’usage ni savoir que faire des affaires de sa maman, ne pas vouloir faire appel à un brocanteur... Qui sait si vous y trouveriez des choses à votre goût ? Mise en contact, rendez-vous pris et fin août, nous voilà devant une petite maison, destinée à la démolition, dont la propriétaire est décédée depuis déjà 10 ans  et dans laquelle il reste beaucoup, beaucoup de choses... Visite de la maison, du grenier en compagnie d’un couple charmant avec qui nous avons beaucoup bavardé,  et quand il s’est agi de parler de sous “ non, nous n’avons besoin de rien, et vous n’avez presque rien trouvé” m’a-t-elle dit, désolée, elle aurait voulu que j’en emporte plus ! Mon plaisir et mon enthousiasme l’avait convaincue que les objets choisis non seulement échapperaient ainsi à la décharge promise mais trouveraient une seconde vie  qu’elle avait cessé d’espérer  pour eux.

Rien trouvé ? Jugez plutôt, je ne dirais pas cela en ces termes !

DSC02852

Deux bocaux carrés-arrondis avec leur couvercle en bakélite... l’un d’eux accueille désormais ma provision d’amandes et de noisettes... Délicieux pour la santé ces fruits secs, avez-vous déjà essayé de faire tremper quelques amandes dans un peu d’eau pendant la nuit ? Au matin, vous les pèlerez très facilement et surtout vous aurez l’impression de croquer des amandes fraîches, en prime le trempage qui équivaut à une pré germination, aura réactivé enzymes, vitamines et nutriments pour votre plus grand bénéfice...

DSC02997

Toujours côté cuisine, deux oubliés sur la photo de groupe, un bocal de conserve ”La Lorraine”  sans son système de fermeture, avec le chardon sur le corps du bocal et sur le couvercle. Une amie m’en avait offert un sur un vide-grenier mais la tribu de chatons est passé par là l’an dernier et si solide que soit ce verre, il n’a pas résisté...Et un gros bocal “L’idéale” qui lui, possède toujours son système de fermeture. Ils entourent une petite (1/2l) carafe chinée pour moi cet été par ma grande...

bocaux verre vert

En haut à droite de la première photo, un des bocaux est posé dans une soupière elle-même posée sur un grand plat rond du même service: Groseilles de Sarreguemines de ce  bleu ancien caractéristique, au très joli décor de groseilles et groseilles à maquereau. L’ensemble accueille trois mini potimarrons dont la couleur claque à côté de la faïence et met en valeur sa douceur...

Groseilles de Sarreguemines

 

Devant, entre le vieux livre et la lanterne,  un tout petit pichet, une fois nettoyé, reçoit aussitôt un bouquet de fleurs du jardin dont les nuances de rose en font chanter la couleur... Un de ces petits bouquets de hasard, en fonction des fleurs du moment, trouvées  ici dans le jardin, une autre fois sur les talus... Roses, érigerons, gauras et anémones du Japon pour un bouquet sans prétention...

pichet grès et fleurs 

Dans une lessiveuse en zinc qui elle, rejoindra le jardin en attendant un usage ponctuel dans la maison, soigneusement protégée par du journal froissé, j’ai ramené de la verrerie....

 DSC03003

Un flacon en cristal taillé, il y en avait plusieurs dans le service complet que me proposait la dame, mais je n’aurais su où le ranger, une adorable petite carafe en verre rose émaillé de fleurs  et six verres à digestif joliment gravés de feuilles de vigne et grappes de raisin avec un filet doré atténué par les années, qui feront  de ravissantes verrines pour l’apéritif...

verrerie détails

Ma plus belle trouvaille dans le grenier, une superbe lanterne -de fiacre ?- à bougie, je l’ai juste soigneusement nettoyée...

DSC03014

découvrant ainsi les vitres biseautées et arrondie pour celle de côté, la cordelette de suspension qui s’est révélée être une tresse de cuivre (je comprends mieux sa solidité !) et le système à ressort interne pour maintenir la bougie. Je lui cherche une place pour la mettre en valeur,  c’est trop risqué de simplement la poser avec mes matous qui risqueraient de la renverser d’un coup de patte ! et on ne peut pas dire qu’elle soit très stable posée sur son fût central à la base arrondie...

lanterne détails

J’ai commencé à nettoyer le moulin à café, un Peugeot... J’ai peu de place pour la déco dans ma cuisine mais j’ai une petite idée qui me permettra d’exposer quelques objets chinés et évidemment je réserverai un espace à ce moulin de grand-mère...A suivre  !

DSC03024

DSC03025

 

Le portrait d’une toute jeune fille sur un carton avec le cadre gaufré (la dame ne savait absolument pas qui c’était) et une adorable petite broche...

DSC03027

trouvée au milieu d’une boite de médailles pieuses de toutes origines...

DSC03029

Et encore un cintre qui une fois poncé n’attend plus que sa patine, un vieux, très vieux dictionnaire historique des hommes célèbres par “le génie, les talents, les vertus, les erreurs...” de 1818  à la reliure très fatiguée dont les pages me serviront pour de futurs bricolages... Pour finir, trois cadres en cours de patine que je vous montrerai plus tard...

Voilà le “presque rien” que nous avons ramené à la maison !

♥ ♥ ♥

Posté par cathfd à 00:03 - - Commentaires [117] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

lundi 16 juillet 2012

Retrouver son âme d’enfant...

“Allo, Mme D. êtes-vous toujours intéressée par la boîte dont nous avions parlé ?...Eh bien, tout dépend du prix que vous en voulez bien sûr... 20 euros ...Alors oui avec grand plaisir !!!”

C’était  une quinzaine de jours après ce fameux vide-maison, la dame devait voir avec ses filles si elles étaient intéressées, elles ne l’ont pas été si bien que...

DSC01990

♥ Revenir toute excitée avec LA boîte, la vider et la nettoyer d’abord, elle était recouverte d’une épaisse couche de poussière accumulée au fil des années dans la cave, laver le contenu ...

La teinter pour enlever ce côté neuf du bois blanc alors qu'elle doit avoir 50 ou 60 ans voire plus...(teinte effet grisé de Libéron)

Fabriquer un couvercle, trouver exactement les initiales de son ancienne propriétaire sur une serviette de table chinée ailleurs, capitonner les parois intérieures de lin avec un passepoil sur le bord...

détails boite

♥ Enfin la regarnir joyeusement de son contenu, en cherchant la meilleure disposition,  imaginer la petite fille qui avait un jour reçu ce cadeau et joué sans doute des heures avec et qui avant moi déjà, rangeait soigneusement dans cette boite...

sa dînette !

DSC01996 

♥ Tailler et ourler à la main dans un torchon irrécupérable trouvé dans la même maison, deux torchons à la mesure de la dînette ( les assiettes font 12,5 cm de diamètre, le grand plat ovale mesure 18 cm de long), les marquer de ruban chiffré...

Une fois trouvé l'agencement idéal, se régaler à ressortir toutes les pièces une à une pour mieux vous les montrer !

 DSC01997

 

♥ Dresser un inventaire et l’inscrire sur une étiquette collée à l’intérieur du couvercle (image Graphic fairy ), s’émerveiller que toutes ces pièces aient passé les ans sans dommages ou presque, car mis à part le compotier qui avait dû voler en éclat et qui est tout “raccommodé”,  une anse de tasse cassée, un léger fêle sur le saladier, le reste est en parfait état... Elle devait y tenir à sa dînette la petite Marie !

dînette détails

(Il manque sûrement des pièces: des tasses notamment, peut-être un pichet aussi et une cafetière, car les services de poupée d’autrefois reprenaient  en miniature les grands services de table alors en usage ...)

♥ Imaginer que parfois, je dirais “je suis très occupée” mais qu’en réalité je serais en train de jouer avec la dînette de Marie, ouvrir la boîte, sortir quelques pièces, partir dans une douce rêverie, et puis qui sait, chiner un jour des couverts de poupée...

DSC02012 

Mille Mercis

pour vos adorables messages sur mes petits espaces de rêverie au jardin,

je vous y accueillerais bien volontiers le temps d’une tasse de thé et d’un échange informel et amical...

Le temps est venu d’une pause estivale, je vous souhaite un bel été et je vous dis

à bientôt ...

Posté par cathfd à 00:02 - - Commentaires [96] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mercredi 14 septembre 2011

Les chines de l’été: bobines ...

Un des plaisirs du retour de  chine  est l’installation des trouvailles dans la maison, essayer telle association, tel emplacement pour revenir parfois à sa première intention ... Peu importe le temps qu’on y passe,  ces moments là sont délicieux.

DSC02209

Parce que j’ai chiné nombre de bobines cet été, la cloche qui les abritait est devenue trop exigüe... Qu’à cela ne tienne, j’ai déménagé mes bobines sur la cheminée du salon où dorénavant, elles occupent le devant de la scène...Les nouvelles côtoient les anciennes, sous globe, sous cloche, dans ou sous des ventouses histoire d’être protégées de la poussière ! De plus près...

bobines (2)

Chinées cet été, une grosse trentaine de flûtes, bobines à tapisserie de basse lisse, garnies de deux fils de soie; j’ai gardé les plus jolies couleurs et dénudé les autres pour y enrouler dentelles et rubans... Les bobines roses et grises, vous les connaissez déjà, j’ai juste rajouté quelques petites bobines de fil à gants. C’est du côté vert que se situe la nouveauté: quatre canettes garnies de laine, trois jolis tons de vert et un  marron derrière. Ces canettes étaient destinées à être insérées dans des navettes, comme celle-ci chinée l’an dernier...

navette avec sa canette 

Deux ventouses s’improvisent cloches pour protéger un trio de bobines de fil de lin et  une bobine tourniquet en carton elle aussi vêtue de fil de lin, tandis que deux autres ventouses accueillent des fuseaux de dentellière, en buis et en noyer...

 bobines 2

 

Quelques jours auparavant, je m’étais dit que le pied de lampe sur cette cheminée, une simple tige métallique,  était vraiment un peu nu, la solution est venue toute seule, sans vraiment y réfléchir,  quelques bobines et pelotes enfilées les unes au dessus des autres et voilà ma lampe transformée, il me restera à lui confectionner un nouvel abat-jour et le changement sera complet...

lampe aux bobines

Tout en bas , une bobine de fil de lin, sur laquelle j’avais glissé une morceau de document ancien, je l’ai laissé tel que, au dessus trois pelotes de fil de chanvre de grosseurs de fil et de  manufactures différentes. "DROULERS-VERNIER", celle avec l’étiquette bleue  au mouton, était une filature spécialisée dans les gros fils de lin pour la chaussure, la bourrellerie et autres grosses coutures. La plus haute bobine est également du chanvre très fin, un petit cartouche émaillé est venu habiller sa sobre architecture tout en hauteur...

♥ ♥ ♥

Je n’ai pas résisté au charme des cosmos d’une jachère fleurie au bord de la route,

 j’en ai disposé une brassée dans un broc en zinc dont la forme et la couleur se marie merveilleusement bien à

 ces fleurs à la simplicité exquise...

 DSC02240

Et puis... au rose et gris, comment ne pas succomber ?

DSC02241

♥ ♥ ♥

Posté par cathfd à 06:00 - - Commentaires [99] - Permalien [#]
Tags : , , ,