dimanche 7 juin 2015

Des rideaux comme un tableau…

(Le petit salon#2)

Il y a un peu plus d’un an, je suis tombée” amoureuse” d’un tissu  et j’ai décidé immédiatement que j’en ferai, un jour, les rideaux du petit salon. Entre ce moment et celui où les rideaux furent réellement installés, de l’eau a coulé sous les ponts et d’autres choses ont pris place au salon avant les fameux rideaux, le tissu commandé  et réceptionné attendait sagement son heure…

Le coussin au portrait  de jeune fille dont je savais qu’il s’harmoniserait à la perfection avec le tissu, ne dirait–on pas qu’un  pétale de la rose est tombé et s’est posé sur les joues de la jeune fille peinte au XVIIIe siècle ? Petit clin d’œil, j’ai trouvé un presse papier avec un portrait d’enfant, assurément de la même époque (le portrait, pas le presse-papier !) et pour vous le montrer je l’ai posé à côté du coussin…

12 petit salon-001

Coussin Belette en compagnie

La petite vitrine et son habit intérieur bleu, dont on pourrait croire que sa patine  a été faite spécialement pour faire écho aux jaunes miellés du tissu…

12 salon télé rideaux cadres-002

Quant au plaid dont vous ne voyez qu’une partie, toutes ses couleurs se retrouvent sur les rideaux…

12 petit salon 

Plaid Zara Home

Le tissu semble peint à la main et la palette des couleurs utilisées est d’une incroyable richesse tout en subtilité, les nuances de chacune des couleurs se fondent en une harmonie d’une douceur qui m’émeut et m’apaise comme un tableau…

IMG_3981

C’est l’unique pièce de la maison qui a des rideaux et des voilages à l'une de ses deux fenêtres parce qu’elle donne directement sur la rue du village. Mais je crois que si ce n’avait pas été le cas,  j’aurais inventé une bonne raison d’installer ces rideaux quelque part dans la maison tant j’aime ce tissu…

IMG_3969

Tissu 100% lin” Viola” Designers Guild doublé de satinette écrue commandé

chez Atelier J-P Bouvée à Jurançon

Sur ces photos, on voit  mieux la couleur des murs que sur le précédent billet où je vous en parlais, c’est un  gris très doux: blackened n°2011 de F&B

IMG_4012

Dans la foulée, j’ai enfin réalisé ces six cadres basiques (jonc noir L’Eclat de Verre) pour mettre en valeur des planches d’entomologie chinées cet automne, dans un esprit cabinet de curiosité qui complète bien  la décoration de la pièce tout en restant très sobre puisque je me suis contentée de poser une baguette sans aucun travail d’ornementation. Il me semble que les planches se suffisent à elles-mêmes. Bien que je ne sois pas habituellement très attirée par les insectes, difficile de résister à leur beauté et à leurs couleurs magnifiques…

2015_03_202

2015_03_201

2015_03_20

Il me reste à habiller un footstool, j’ai choisi un velours gris-bleuté, affaire à suivre…

IMG_3977

Posté par cathfd à 01:34 - - Commentaires [32] - Permalien [#]
Tags : , ,


dimanche 12 avril 2015

Ma collection de mercerie et autres bidules amoureusement chinés …

(Le petit salon #1)

IMG_2417

Les quatre derniers mois de 2014 ont été occupés à de nombreux travaux à l’intérieur et à l’extérieur de la maison. Et ce n’est pas fini… Le salon télé  a commencé sa transformation avec la pose d’un carrelage au sol en remplacement d’un jonc de mer qui n’en pouvait plus et dans la foulée, Mr Rose & Gris et moi avons retroussé nos manches et murs et plafond ont reçu un nouvel habit. Je vous montre un petit bout de cette pièce avec cette petite vitrine chinée depuis le printemps, qui attendait d’être mise en valeur et enfin remplie. C’est chose faite avec la peinture de l’intérieur du meuble et la mise en scène de nombreuses petites chines. Je voulais lui donner un esprit XVIIIème et j’ai choisi  un bleu assez particulier que j’aime beaucoup “Oval room blue” de F&B. On retrouvera cette nuance ultérieurement sur les double-rideaux et je trouve qu’elle s’accorde bien avec la patine extérieure de la vitrine.

IMG_2418

Avant de vous montrer plus de détails, juste un petit arrêt sur le fauteuil qui l’accompagne. Une carcasse de fauteuil Napoléon III dont seule l’assise a été refaite avec un vieux sac à grains et le dossier laissé en l’état avec sa structure métallique apparente… J’adore, je reconnais que ce n’est pas un modèle de confort mais j’aime tellement l’aspect  de ce fauteuil… pour le confort il y a un canapé juste à côté ! Les chattes, elles, l’ont adopté lorsqu’elles regardent un dvd avec nous !!!

IMG_2419

Deux des étagères accueillent ma collection de mercerie et celle du milieu des objets divers chinés et rassemblés là juste pour mon plaisir. Il faut que je trouve un système d’éclairage plus efficace que ces guirlandes disparates mais j’ai oublié de me pencher sérieusement sur la question…

IMG_6436

Sur l’étagère du haut j’ai rassemblé les bobines de fil: à coudre, à broder, à tisser. Coton, lin, chanvre soie…Des plumetis express, des incrustations avec leurs étiquettes d’origine du Bon Marché, un fond de coiffe sur un tambour à broder déjà montré ici. Vous aurez trouvé l’intrus, un piège à guêpes qui n’a rien à voir avec la mercerie mais qui se prend pour une lampe… Une mosaïque pour voir un peu mieux (clic sur la photo pour la voir en grande taille )… quoiqu’ en fait vous ayez découvert la plupart des choses rassemblées ici, au fur et à mesure que je les ai chinées sauf peut-être certaines boites de fil de lin de différents grammages et une petite bobine plate de filature en provenance du Nord…

Rose & Gris 9-002

La dernière étagère accueille plaques de boutons, laine à repriser, rubans de modiste, pressions et agrafes, épingles de toilette et à chapeaux, aiguilles à coudre, un faux col dans son emballage, des produits d’entretien pour textiles fragiles comme le Jalapa, de l’amidon et une pastille de bleu pour un blanc éclatant, des anneaux de rideaux  ainsi que quelques cartes à fil  …

IMG_6421

Rose & Gris 9-003

Sur l’étagère centrale, viennent s’intercaler des objets plus hétéroclites, jugez plutôt…

IMG_6532

J’ai rassemblé à côté et dans une petite valise en carton dont j’ai refait l’intérieur avec un lin fleuri, des têtes en carton de poupée, des demi-têtes en fait sauf une qui est entière, merci Jeanine ! Devant une petite boite de banque avec ses sceaux, ficelles et étiquettes d’origine ainsi qu’une amusante étiquette de prix en celluloïd. J’ai chiné une boite avec des supports et des chiffres et différentes expressions comme “au choix”,”réclame”, “la pièce”…Un étui de cartes  avec des jeux d’esprit, charades, rébus…etc. Au centre de l’étagère un lot de tampons, un flacon d’encre, de la colle, des plumes et un encrier soufflé bouche chiné récemment avec un fin porte-plume, ainsi qu’une boite de crayons pour ardoise de la marque “Claudine” avec un charmant dessin…Derrière un superbe éventail publicitaire Chocolat Poulain reconstitué à partir de trois éventails abimés, donnés par mon amie Brigitte. Par chance, la feuille en papier de l’un d’eux était presque intacte… 

Rose & Gris 9-005

Enfin sur un chevalet à droite, une étonnante peinture sur bois offerte par Jeanine, dont les couleurs  se marient à merveille avec l’intérieur de la vitrine. J’ai l’impression qu'il s’agit d’une peinture à l’huile réalisée par dessus une photo…J’aime infiniment cette petite peinture, quelle douceur dans le regard de ces enfants, frère et sœur peut-être, figés pour la postérité dans leur tablier d’école ?

A suivre…

Posté par cathfd à 00:02 - - Commentaires [59] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

dimanche 29 mars 2015

Œufs de Pâques

Merci à vous pour vos commentaires adorables sur le précédent billet, je suis très touchée qu’il vous soit allé droit au cœur. Je ne vous ai pas répondu, vous verrez ci dessous à quoi j’ai passé mon temps libre ces derniers jours, mais j’ai lu avec attention et plaisir tout ce que vous m’avez écrit…

Dimanche prochain, c’est Pâques et bien sûr j’ai cherché une décoration pour la table et la maison comme chaque année. Admirative depuis plusieurs années des créations de Baucis et Philémon, j’ai essayé de m’en inspirer. Tout est parti d’un petit bout de tulle rebrodé  au lacet  oublié au fond d’une boite à mercerie chinée par une amie, bout qu’elle m’a donné. Pas évident de s’en servir, sauf en appliqué sur un œuf, il y avait juste ce qu’il fallait et c’est ainsi que j’ai commencé une série d’œufs textiles après avoir rassemblé mouchoirs, dentelles, broderies et autres mini trésors par ailleurs peu utilisables mais qu’évidemment je n’avais pu m’empêcher de chiner quand même…

IMG_2471

J’ai utilisé pour les présenter des petits supports en bois tourné beige repeints en noir chinés cet été, destinés à l’origine à présenter des petits  oiseaux empaillés (sous les socles sont écrits les noms des oiseaux qui y étaient présentés: rouge-gorge, verdier, pinson …) ainsi que des bobines de fil  en bois également peintes en noir et pour certains, des petits pots à semis biodégradables avec une étiquette et une application de fleur réalisée à partir de fleurs, d’étamines et pistils anciens chinés…

Certains seront présentés sous globe façon cabinet de curiosité, d’autres pas …

Rose & Gris 9-006

En arrière-plan, une pile de onze serviettes chinées le weekend dernier pour 8 euros en coton damassé joliment monogrammées et passées après l’indispensable lessive à 90° dans un bain de teinture pour leur donner une douce couleur printanière…

Rose & Gris 9-008

Il est encore temps, si vous en avez envie, de préparer des œufs décorés comme les miens, je vous ai préparé un pas à pas.

Les photos ne sont pas toujours dans un ordre logique mais j’ai choisi celles qui illustrent le mieux mon propos.

Rassembler d’abord les fournitures dont vous avez besoin:

*des œufs en polystyrène. J’ai utilisé des œufs de 5, 7, 9 et 12 cm

*des broderies sur batiste, ou sur tulle,de la dentelle assez large (attention plus le tissu est épais, moins c’est facile) ainsi que de la percale fine ou du lin fin aussi pour les fonds et les dos, du galon pour la finition

*un cutter, des petits ciseaux, un plioir ( pour s’aider à positionner le tissu ou lisser l’œuf une fois le tissu posé si le polystyrène a une irrégularité qui se voit, c’est une matière assez malléable), de la colle vinylique d’encadrement(elle ne tache pas et devient transparente au séchage)

IMG_6549

Pour commencer, en tenant fermement votre œuf dans une main tracer une ligne sur tout le tour de l’œuf avec votre cutter, il faut entailler au moins sur 1cm de profondeur et rejoindre bien sûr votre point de départ. Si vous n’êtes pas sûre de vous, tracez un trait au crayon au préalable que vous suivrez le plus précisément possible. Pas de panique si vous déviez un peu, reprenez votre ligne sans vous inquiéter. Même si vous enleviez un ou deux mm de largeur de matière cela ne se verra absolument pas.

IMG_6627

Encoller une moitié d’œuf avec une couche très fine et régulière de colle. Il ne faut pas qu’il y ait des épaisseurs de colle car elle traverserait le tissu et sur le lin notamment cela se voit.

IMG_6628

Positionnez votre broderie ou votre dentelle toujours dans le biais. Ici j’ai utilisé la broderie d’angle d’un mouchoir, donc le haut de la broderie est plein biais. C’est très difficile d’épouser l’arrondi de l’œuf si on est dans le droit fil. J’ai utilisé un ruban de soie brodé ancien pour recouvrir un œuf et j’ai eu beaucoup de mal à limiter les plis (sur la mosaïque deuxième rangée, le 3ème en partant de la gauche, on voit qu’il y a des petits plis. C’est un choix, je voulais absolument utiliser ce ruban, j’en accepte donc les irrégularités) A vous de voir. Alors que le biais permet d’emboire l’excédent de tissu dans l’arrondi et de le lisser pour qu’aucun pli n’apparaisse…

Travaillez vite pour positionner votre tissu, le temps de prise de la colle étalée finement est assez court et il vaut mieux ne pas avoir à en remettre.

IMG_6634 

Avec le dos de la lame du cutter, enfoncer le tissu délicatement dans la fente. Faites-le en haut et en bas, et au milieu des côtés puis reprenez doucement tout le tour de l’œuf. IL faut parfois ressortir un peu du tissu que vous aviez déjà rentré, tirez-bien pour éliminer les plis et patiemment rentrer un peu de tissu sur tout le tour.

IMG_6562 

Une fois que vous avez bloqué votre tissu tout autour, avec un petit ciseau coupez l’excédent le plus au ras possible de l’œuf.

IMG_6579

IMG_6585

Et toujours avec le dos du cutter (avec la lame si le tissu est vraiment trop récalcitrant mais attention de ne pas couper ce que vous vouliez rentrer au risque que le tissu ne tienne plus) rentrez enfin ce qui reste.

IMG_6639

Voilà ce que cela donne une fois la première face terminée. Le polystyrène peut s’être un peu abimé, ce n’est pas grave, cela ne se verra pas. Vous êtes prêts à passer au dos de l’œuf. Vous pouvez mettre aussi une broderie ou pas. Sur les photos j’ai utilisé un tissu soyeux fleuri, mais aussi du lin couleur naturel, le contraste avec les broderies blanches est superbe, mais tout cela est question de goût. Alors faites comme vous en avez envie !

NB: Si votre broderie est très ajourée ou que vous utilisez une dentelle sur tulle, le polystyrène se verra au travers. J’ai donc posé une première couche de tissu fin AVANT de poser la broderie ou la dentelle. C’est très joli avec du lin en fond, cela met beaucoup en valeur les broderies, voir la mosaïque, il y en a à chaque niveau… Vous trouverez des astuces et affinerez votre technique en réalisant vos œufs et au fur et à mesure, ils deviendront plus beaux et réussis.

Lorsque les deux faces sont habillées, il ne vous reste plus qu’à poser un galon ou un ruban pour cacher l’endroit où les tissus rentrent dans le  support.J’ai testé avec un fin ruban mais cela épouse trop le support et laisse deviner en creux la fente. L’idéal est un galon un peu épais, une soutache comme celles qu’on utilise pour la finition des abat-jours… j’ai choisi un galon d’ameublement  ancien avec suffisamment d’épaisseur et de relief qui met en valeur les broderies ou dentelles par sa couleur plutôt neutre et le graphisme de ses  petits picots.

IMG_6599

Vous coupez la longueur dont vous avez besoin pour faire juste le tour de l’œuf, vous encollez finement le galon et le posez en partant de la base de l’œuf. Pour que le galon ne bouge pas le temps que la colle prenne,vous pouvez bloquer le galon en enfonçant une épingle dans le support. Inutile de l’enlever ensuite , elle ne se verra pas, vous faites la même chose lorsque vous arrivez au bout du galon que vous coupez bord à bord. Si comme moi vous voulez le poser sur un support, vous le collez au pistolet à colle ou bien si votre support doit comme les miens s’enfoncer dans l’œuf, faite un pré trou pour ne pas l’ abimer. Dans ce cas , laissez un espace libre entre les extrémités du galon.

IMG_6620 

Voilà, vous n’avez plus qu’à admirer votre œuvre !

IMG_6643

Rose & Gris 9-009 

J’espère que ce tuto vous aura plu et donné envie, passez de belles fêtes de Pâques en famille, ne mangez pas trop de chocolat…

Enjoy your life!

Rose & Gris 9-007

Posté par cathfd à 19:50 - - Commentaires [71] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 6 février 2012

Petits cadres sous globe...

DSC03459

La collection de tampons vue ici, rappelez-vous, avait laissé place à la crèche le temps des fêtes. Cette fois-ci, j’ai installé sous mon grand globe chéri, une collection de petits cadres anciens dont deux m’ont été offerts pour Noël, ceux avec les nœuds, dont les verres sont légèrement bombés. Sur un fond de gravure romantique en grisaille que j’aime beaucoup, ce sont des portraits de famille que j’ai mis à l’honneur...D’un peu plus près...

DSC03460

Posés sur un vieux code de commerce  du XIXe faisant office de socle au globe qui en est dépourvu, un mouchoir ancien sous les cadres, quelques petits cadrans, rappel du  temps qui passe, une minuscule guirlande à leds et à piles comme une petite veilleuse, et quatre portraits...

portraits de famille

En haut à gauche dans un petit cadre de famille dont il manque le verre, Elisa, mon arrière grand-mère maternelle, à 13 ans en  1877. (Sa maman était ouvrière en dentelles et peut-être mon goût pour les dentelles est-il inscrit dans mes gênes grâce à elle !) A droite, ma grand-mère maternelle, Jeanne âgée de 18 ans en 1906. En bas à gauche le frère aîné de Maman, Raymond né en 1911 et mort à 4 ans. Enfin en bas à droite dans un petit cadre chiné il y a quelques mois, Simonne, ma Maman à l’âge de 6 ou 7 ans, en 1921 ou 22...Elle avait perdu sa maman depuis quelques années déjà, Jeanne étant morte en 1919 comme plus de 20 millions de gens dans le monde frappés par la plus désastreuse des pandémies de grippe, connue sous le nom de grippe espagnole en 1918-1919...

Je considère comme un trésor familial de posséder ces quelques photos anciennes, il y en a d’autres sur lesquelles faute de les avoir notés du vivant de Maman, je suis incapable de mettre des noms. Enfant, je regardais beaucoup ces photos et elle me racontait l’histoire familiale, puis par la suite, cette transmission s’est interrompue et je n’y ai plus pensé alors que tout était encore vivace dans ma mémoire et surtout qu'elle était encore là pour m'aider si nécessaire. C’est plus tard, bien des années plus tard, quand j’ai voulu vraiment m’y pencher, que je me suis rendue compte que ma mémoire n’était pas si fiable que je le croyais et que des détails, des dates, des lieux, des noms étaient à jamais perdus...

 

couronne au rouge gorge 2 Couronne des rois 2012

Posté par cathfd à 09:51 - - Commentaires [87] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 24 octobre 2011

Un peu de déco, beaucoup de chines...

La fraicheur matinale de ces derniers jours  m’a donné envie d’installer une déco de saison dans la cheminée de la salle à manger, c’est chose faite  avec en vedette une courge bleue de Hongrie de près de 9 kilos...

autour d'une bleue de Hongrie

Sur la petite chaise, une étonnante variété bleu-vert de courge d’origine australienne, la tristar (dite aussi triamble) à la chair bien orange de longue  conservation, un atout intéressant en déco; au pied de la chaise une belle paire de galoches chinée cet été à Poitiers. Lorsque nous avons déménagé la demoiselle de Bordeaux, nous avions vu qu’il y avait une brocante hebdomadaire le dimanche dans le cadre d’un marché. Réveillés dès potron-minet, nous sommes  donc partis à la découverte et s’il s’agissait de brocanteurs pros en petit nombre, les prix étaient très doux et j’ai fait de jolies trouvailles. Je vous en  reparlerai.  2 euros, la paire de galoches ! je les ai soigneusement lavées au savon noir et j’ai ciré le cuir épais et rustique; sous la semelle de bois, un épais bourrelet de caoutchouc  cloué  protégeait un peu le bois d’une usure prématurée. Deux bruyères blanches, un cyclamen et deux pots de jacinthes blanches accompagnent les citrouilles ainsi qu’un charmant tableau sorti de son cadre, et que je n’ai pu me résoudre à jeter, bien qu’il ne s’agisse que d’une image marouflée sur de l’isorel ! J’aime le sujet, deux enfants en train de compter les sous  de la vente de raisins et de coings... J’aime sa lumière...

autour d'une bleue de Hongrie détails

Sur la commode grise, une bassine émaillée voisine avec les dernières roses Pierre de Ronsard offertes par mon jardin. La bassine, 2 euros, juste un petit éclat d’émail sur la poignée du couvercle, abrite la récolte 2011 de lavande augmentée de ce qui me restait de l’année passée...

bassine émaillée et lavande

Non  loin de là sur le rebord de fenêtre, trône un bel objet d’art populaire, trouvé en même temps que la baratte de ménage  vue début  juillet sur ces pages : un très vieux pressoir à petits fruits en bois et métal... 

 pressoir à petits fruits

Je l’ai personnalisé avec un cartouche émaillé et j’ai posé à côté du joli récipient cannelé,  un petit bouquet de cyclamens sauvages dans un petit pot à crème de famille, qu’il me semble avoir toujours connu dans mon enfance.

pressoir détails

Il manque le filtre que j’espère remplacer par une faisselle ancienne si j’en trouve une au bon diamètre...

cyclamens sauvages

Après l’installation de mes bobines sur la cheminée du petit salon, j’avais réorganisé le dessus de la table violon,  et mis en scène certaines trouvailles estivales...

table violon fin de l'été

C’est la couleur brun foncé d’un superbe broc de toilette en faïence de Sarreguemines, offert par  Marie-Christine avec qui nous étions allés chiner sous une pluie diluvienne, qui a été un peu mon fil conducteur.

broc Jardinière

DSC02419

Cette série "Jardinière" de Sarreguemines a existé en six couleurs (bleu, rose, mauve, vert , marron presque noir et jaune),  et avant de découvrir celui-ci je n’avais jamais vu cette forme particulière de broc,  dite “écrasée” ou “crapaud”, il existait aussi dans cette série un broc en hauteur, tel que ceux qu’on trouve couramment avec leur cuvette vendus à prix d’or malgré un état pas toujours nickel. Juste à côté j’ai posé une toupie en bois tourné foncé chinée bien sûr qui fait le pendant à un huilier-vinaigrier déniché à Bordeaux l’an dernier installé de l’autre côté de la table...

DSC02393

J’y mets régulièrement des fleurs et si je pensais en le chinant le peindre pour le rajeunir un peu, je ne me suis toujours pas décidée à le faire...A côté du broc, un réveil dont j’ai aimé le look rétro, lui aussi trouvé cet été ...

réveil détails

Au réveil, répond  ma collection de petits cadrans de montres, posés sur un cadran plus grand, protégés par une petite cloche; elle  s’est agrandie grâce à l’horloger du village qui m’en a donné encore quelques uns avant l’été, un joyeux méli-mélo d’émail, de carton, de métal, des tout simples , des plus sophistiqués ... Ils débordent mes petits cadrans, il y en a même à côté avec une jolie montre choisie pour l’adorable motif de son dos...

cadrans

Et puis, une trouvaille qui m’enchante, une paire de brosses à habit et à cheveux  en ébène monogrammée d’argent qui vient joliment  compléter un ensemble chiné il y a deux ans d’une demoiselle à gants et d’un crochet à corset ou à bottines. Bien que les monogrammes soient différents, l’ensemble s’harmonise avec élégance pour mon plus grand plaisir... Les soies des brosses sont parfaitement bien conservées, je les ai simplement nettoyées avec de l’eau ammoniaquée et je les ai brossées et séchées.

accessoires ébène monogrammé

  Dans quelques jours  je vous montre mes tous derniers ouvrages, pour certains desquels j’ai trouvé de belles inspirations sur la blogosphère...

Pour vous souhaiter une belle semaine, une mosaïque de mon jardin, photos faite en fin de journée hier ...

automne au jardin

Les jolies baies  comme des prunelles du ligustrum sur tige, pensées et fougères, jolies mais toxiques baies de gaulthérie vendue aussi sous le nom de pernettya ( je l’avais achetée pour la maison mais avec les chatons, je n’ai pas voulu prendre le risque de les voir en absorber aussi je l’ai installée sur le rebord de la fenêtre de ma cuisine en attendant de la planter en pleine terre), pensées perchées sur une échelle, sédum en fleurs et  l’une des dernières anémones du Japon...

Posté par cathfd à 00:33 - - Commentaires [71] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


mercredi 11 mai 2011

De la chine, des fleurs et des merveilles pour bébé...

 mise en scène dans la cheminée de la SAM

La récolte 2010 de lavande  a longtemps tenu la vedette dans la cheminée de la salle à manger, y passant même la période des fêtes de fin d’année, et une soudaine envie de changement s’est vue comblée avec cette valise ancienne chinée il y a peu et ce petit manteau de baptême, chiné sur le marché de Lourmarin lors d’une escapade en Provence...J’ai donc descendu la valise à chapeau pour compléter la scène, cueilli quelques iris et installé un bouquet odorant de muguet du jardin de mes beaux-parents dans un crémier art déco de famille...(installation faite un peu avant Pâques, le muguet évidemment est fané depuis longtemps !)

valise et muguet détails

La valise a reçu juste un peu de cirage pour raviver le lustre de sa couleur noire, un peu de cirage marron sur les angles et de quoi fixer la rouille sur les ferrures... L’intérieur est dans son jus, une toile beige auréolée et salie... dès que je lui aurais fait une beauté je vous la montrerai...

 iris et muguet

Sur la chaise d’enfant de ma belle-mère, bleue à l’origine et repeinte en gris, est sagement installée sa poupée. Le manteau de baptême est un peu grand mais avec quelques plis dans le dos et sur les épaules, il fait illusion et habille joliment la demoiselle...

poupée de Nanie 

Ce ravissant petit manteau avec cape attenante est en ottoman de coton, entièrement doublé de fine batiste  et bordé d’une dentelle au lacet savamment appliquée en profonds triangles remontant  sur le bas du vêtement...

poupée de Nanie détails

Cette charmante pièce m’a donné envie d'enfin  vous montrer une autre plus imposante chinée en octobre, mais qui attendait mon bon vouloir pour réparer l’accident dont elle avait été l’objet et qui m’avait permis de l’acquérir à un prix cadeau: 9 euros ! Un très beau manteau de baptême mais avec un accroc sur le bord du  vêtement juste devant ...

accroc manteau de baptême

J’ai donc patiemment décousu l’empiècement plissé pour dégager les parementures , décousu parementures et ourlet et remonté le bas de l’ourlet, heureusement très large,  refait le coin en onglet... Voici donc ce manteau aujourd'hui, ayant retrouvé sa splendeur, seul l’envers de l’ourlet trahit l’accident dont cette belle pièce a été victime...

DSC09025

Un très fin piqué de coton (l’ottoman de celui du dessus présente une côte plus épaisse) entièrement brodé à la soutache avec des entrelacs compliqués à souhait pour un effet riche et élégant... Je n’avais pas imaginé qu’en décousant l’ourlet, la partie inférieure de la soutache se découdrait aussi ! Je l’ai donc recousue, en pestant car c’est difficile à piquer mais en admirant  intérieurement l’habileté de la brodeuse d’antan qui avait réalisé cet ouvrage....Sur la photo, on ne se rend pas compte de l’ampleur du  bas du manteau, mais de nombreux plis au dos donnent une largeur importante et bien sûr il est brodé sur tout le tour ! De plus près, admirez ce travail patient et magnifique, la soutache,  ici un fin lacet de coton,  mais qui pouvait être en laine ou en soie, est entièrement posée  à la main, les minuscules points sont visibles à l’intérieur du manteau seulement...

manteau de baptème détails

♥  Dans le broc en zinc, les iris ont laissé place à des pivoines achetées sur le marché...

  puis à des arums du jardin enlacés de lierre ...

pivoines et arums pf

Posté par cathfd à 13:44 - - Commentaires [81] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mercredi 27 avril 2011

Ambiance pascale...

Pâques 2011

♥ Le souvenir du lilas, qui il y a peu enchantait un coin de  commode m’a inspirée pour cette décoration de Pâques... Les petites fleurs des murailles dans la même douce tonalité ont pris place dans une mangeoire à poules chinée il y a peu, d’anciens moules à chocolats apportent avec l’agneau de Mo, la touche  pascale ... Pour le plaisir, une bougie sur laquelle un papillon aux ailes assorties a été épinglé est venu compléter l’ensemble posé sur un sac à grain en chanvre trouvé chez  Broccharme et décousu pour le transformer en chemin de table ou de ... desserte

 deco de Pâques détailsdeco de Pâques détails 2

♥ C’est de la teinte de mon lilas encore  dont j’avais envie pour teindre la douzaine de serviettes en lin damassé chinée lors d’un de mes derniers vide-greniers... Les voilà exactement comme je les avais rêvées avec quelques œufs  recouverts de papiers anciens et d’images colorisées qui sont venus animer chaque assiette et un bouquet de roses épanouies d’une teinte étonnante, au charme suranné...

serviettes lin damassé lilas

Cette nuance est très difficile à rendre avec fidélité en photo, selon la lumière elle apparait trop claire ou même grisée, la mosaïque ci-dessous est assez proche de la réalité...

 serviettes lin damassé et lilas 

♥ Et en ce jour de Pâques 2011, nous fêtions  les 22 ans de la demoiselle de Bordeaux...

le prélat de Nanie

Les bougies sont posées sur un  gâteau réalisé par sa grand-mère  et le cadeau que je lui avais concocté avait dû m’influencer pour choisir la dominante couleur de cette journée !

Une besace  cousue dans une vieille chemise de nuit chinée chez Emmaüs: un gros coton rustique passé au chaudron avec de la poudre de perlin pimpin( quelques pincées de dylon "aubergine" ) un plastron joliment brodé et plissé, un coton anglais fleuri de pois de senteurs pour la doublure, la complicité de Marie-Christine pour la broderie de l’initiale appliquée sur la bandoulière, voilà un sac estival léger prêt à accompagner la Demoiselle...

besace Lucile 

C’est toujours un plaisir de personnaliser un ouvrage avec un ruban tissé aux initiales de la personne à qui vous l’offrez et vous savez combien c’est difficile de trouver SES initiales, j’ai eu beaucoup de chance puisque  j’ai trouvé plusieurs des initiales de la famille chez Carine, “le grenier de Petite chine et Cie” et Nicole “Et bien plus encore”. Elles en ont un grand stock, allez voir si vous en cherchez , peut-être y trouverez-vous votre bonheur...

Besace Lucile :accessoires

Quelques accessoires indispensables, étui à mouchoirs, trousse (petit cœur brodé par Marie-Christine) avec petite poche intérieure et étui à lunettes avaient pris place dans la besace...

 L brodé et etui à lunettes  

♥ ♥ ♥

Vous avez aimé m'accompagner vers les hauteurs pyrénéennes et vous m'avez dit votre plaisir, merci à vous pour tous ces commentaires qui me vont droit au coeur !

♥ ♥ ♥

Posté par cathfd à 06:06 - - Commentaires [80] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

jeudi 23 décembre 2010

Noël dans une forêt imaginaire et enchantée...

Envie d’autre chose que d’un sapin,  tout en gardant l’esprit de Noël...

Regarder autour de soi un jour de neige pour s'inspirer...

arbres enneigés

Dès l’entrée donner le ton ...

porte d'entrée

Imaginer une forêt  enchantée,  tout de blanc vêtue...

les troncs de ma forêt

peuplée de petits anges joyeux , évoluant dans les branches légères au milieu des cœurs de verre , des glaçons brillants, des cœurs  de plumes...des décorations si légères qu’un souffle les anime...

anges, coeurs...

Une forêt rêvée, symbolique, pour une mise en scène légère et poétique...

vue globale

Tout près installer ma vieille luge d’enfant en guise de traineau, avec patins à glace, lanterne et chaude étole pour se réchauffer, l’air sera vif dans ma forêt...

le traineau

Inviter tous les anges de la maison à nous accompagner...

les anges

Enfin installer une crèche épurée  sous le grand globe...

Sainte-Famille

Un régule chiné en fin d’été, laissé dans son jus, juste nettoyé, qui laisse à peine deviner  la patine dorée d’origine ...

S’ émerveiller de la douceur de cette nativité et du charme de ses détails...

Sainte-Famille détails

Disposer quelques boules là où on ne les attend pas, çà et là dans la maison, sous cloche où elles prennent des allures de perles précieuses, dans des pots à confitures, ...en cage !

boules

Et puis vous souhaiter un beau, un doux, un merveilleux NOEL et vous dire MERCI pour tous les petits mots sortis de votre cœur qui sont allés droit vers le mien...

   Le message de Brigitte:

Un grand merci pour vos commentaires. J'ai découvert en même temps que vous "les merveilles de Brigitte" si bien présentées et racontées par ma grande amie Catherine, j'en suis encore toute émue. Je n'imaginais pas qu'autant de personnes sauraient apprécier tous ces objets anciens. Ils ont pour moi une valeur sentimentale tellement plus grande que leur valeur marchande. Je sais exactement d'où vient et à qui a appartenu le moindre bibelot et cela grâce à ma grand-mère avec qui je parlais beaucoup de nos ancêtres et de ce qu'a été leur vie. Un grand merci à toi aussi Catherine. Grâce à ton blog et à ces 5 épisodes,tu m'as permis ainsi de rendre un bel hommage à cette grand-mère tant aimée. MERCI

Posté par cathfd à 06:04 - - Commentaires [134] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 16 décembre 2010

Les 80 ans de Nanie...

Au début de l’année, vous souvenez-vous,  nous avions fêté les 80 ans d’Henri, mon beau-père,  et début décembre c’était au tour de Nanie, ma belle-mère de passer ce cap.  Et j’avais envie de lui organiser à elle aussi une belle surprise. Je voulais que l’ambiance soit différente et qu’elle soit vraiment la reine de la fête, elle, la discrète.  J’ai donc décidé de lui rendre hommage à travers son métier de modiste. Avec la complicité de mon beau-père, j’ai récupéré chapeaux faits de ses mains, formes de travail et matériaux divers, j’ai chiné aussi un peu de mercerie...

bibis sur la console

Au centre un bibi rose chiné, elle avait fait les deux autres pour sa maman...J’avais prévenu les invités, mais au cas où tout le monde n’aurait pas sous la main un chapeau, j’en avais rassemblé un certain nombre dans un carton, à disposition...

chapeaux à prêter

Sur la mallette de soldat du Papi, quelques fournitures de mode...

fournitures 

fournitures de mode détails

Du crin et du raphia en ruban pour capelines des cônes de feutre et en bas à gauche en arrière-plan , une forme à chapeau en bois et devant un ruban en soie moirée aux tons changeants chiné pour l’occasion...

grande forme à capeline

Une grande forme à capeline sur laquelle j’ai juste posé un gros-grain...

fournitures sous globe

Dans le vieil évier au-dessus, quelques fournitures mises sous globe...

fournitures sous globe détails

Une vingtaine de bobines en bois de fils multicolores, en réalité du fil à gants, chinées cet automne, quelques épingles à chapeaux, des rouleaux de gros-grain en camaïeu de rose et gris et de la voilette ancienne à plumetis violette drapée sur une peinture dont le sujet s’accordait bien à l’ambiance... tandis qu’à côté, j’avais rassemblé dans ma boite à chapeaux, quelques couvre-chefs variés, du chapeau breton d’enfant au béret basque e passant par un merveilleux béret en velours violet que ma belle-mère m’a fait il y a  des années...

chapeaux divers (2)

Le bibi noir tout en  plumes, fleurs et voilette, chiné spécialement, a passé la soirée sur la tête de la demoiselle de Bordeaux !

Comme pour mon beau-père, j’avais préparé une pochette dans laquelle chacun a pu lui glisser un petit mot  en toute intimité...

pochette à billets doux

pochette à billets doux détails

Je me suis inspirée d’un petit écho de la mode de 1923, certes bien antérieur à l’époque où Nanie créait des chapeaux mais dont les délicats dessins correspondaient  à l’esprit de ce que je voulais faire...

petit écho de la mode 1923

Nous étions 23 à l’attendre, tous chapeautés pour l’accueillir et lui faire la surprise ... de retrouvailles familiales, des neveux bien-aimés perdus de vue depuis de longues années, ses petites filles qui lui avaient souhaité par téléphone quelques jours avant un bon anniversaire et qu'elle ne s'attendait pas du tout à trouver là, venues entre deux trains et deux avions, la famille , les amis... L'émotion était au rendez-vous !

Pour elle, nous avions prévu une  grande coupe d’orchidées blanches et un carré géant en soie de la célèbre maison à la calèche. Pour faire durer un peu le suspense, j’avais suremballé la boite orange reconnaissable entre toutes et glissé sur la ficelle un plumetis express à son initiale...

cadeaux

J’ai toujours aimé fabriquer des faux-gâteaux supports à bougies en accord avec le thème de la fête, et j’ai donc réalisé  un canotier en carton plume, décoré d’un ruban récupéré sur une poche cadeau et d’un bouquet de fleurs trouvé dans l’un de ses cartons...

canotier

Côté salle à manger, Brigitte m'avait prêté sa belle marotte avec une coiffe, un porte chapeau en bois tourné , j’avais descendu mon bonnet de bébé ancien pour lequel j’ai chiné récemment un globe rond  sous lequel il coule des jours paisibles hors poussière en compagnie d’un fer à tuyauter reçu en cadeau...

DSC_0436

Sur la photo vous voyez deux des trois desserts : panna-cotta au caramel, crumble aux fruits rouges et il y avait aussi un fondant chocolat-marrons...

Avant, j’avais proposé deux petites soupes, un velouté de poireaux pomme de terre à l’amande et un velouté d’endives, crème de noix et roquefort, suivi  de foie gras maison, ensuite des galettes de sarrasin roulées aux rillettes de saumon, puis saint-jacques sur poêlée de champignons des bois et enfin le poulet coco qui avait ravi mes convives du 8 octobre. En route vers le sucré,  Brie farci aux fruits secs (noix, noisettes, raisins de Corinthe et abricots) ...

Pour accompagner le café, un morceau de  guimauve à l’ancienne enrobée de chocolat faite par un artisan l’avant-veille, une douceur régressive qui n’avait pas grand chose à voir avec ses homonymes industrielles...

J’avais préparé aussi un petit souvenir de la fête pour mes invités mais... j’ai oublié de leur donner ! Je leur fait passer  bien sûr,  mais j’étais un peu déçue d’être aussi étourdie ... un pilulier ancien dont j’ai revisité l’étiquette, avec à l’intérieur l’évènement , la date et le lieu...

boite souvenir

♥ ♥ ♥

détails fleurs et tampon chapeau

Il est temps pour moi de m’occuper de la fête suivante: J-9 avant NOEL !

Merci pour tous vos messages,  c’est TOUJOURS un petit bonheur de vous lire, même si en ce moment il m’est plus difficile de vous répondre individuellement

Posté par cathfd à 13:34 - - Commentaires [93] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 3 décembre 2010

CalendrierS de l’Avent...

Souvenez-vous, l’an dernier, j’avais eu l’idée de reprendre la tradition du calendrier de l’Avent qui avait accompagné  l’enfance de mes filles, pour ma cadette, qui avait quitté cette année-là le foyer familial pour vivre à Bordeaux. (clic pour un petit saut dans le temps )...

Et, nostalgie  quand tu nous tiens ! ma grande avait exprimé l’envie d’en avoir un, elle aussi, l’année suivante, c’est à dire cette année...

J’ai préféré attendre d’être sûre qu’elle ait enfin reçu son paquet avant de vous montrer les réalisations de cette année et merci le facteur il avait délivré l’avis de passage à quelqu’un d’autre, il n’est donc arrivé que hier soir à destination. Celui de la cadette attendait  sagement le 1er  sur sa cheminée depuis ce weekend, car nous lui avons porté à domicile...

A-L

Enfin vous montrer les réalisations, c’est beaucoup dire car vous ne verrez que les emballages, surprise  quotidienne oblige ! Pour ma grande, j’ai repris le principe du cintre ancien personnalisé et  sans le savoir j’ai assorti les étiquettes à sa déco de Noël ! Pour la cadette, les petits paquets se sont regroupés dans une cagette tout simplement, elle pourra ensuite l’utiliser à sa guise...

L

A l’intérieur des petites choses, faites maison, achetées , chinées au fil de mon inspiration tout au long de l’année... Pas évident de trouver 24 petits cadeaux variés pour des jeunes femmes ! L’ère de la petite friandise ou du petit jouet étant révolue, c’est un peu Noël qui commence dès le premier décembre !

Calendriers de l'avent 2010 détails

(Etiquettes tamponnées avec des foam stamps de scrap, cagette Casa, cintre chiné et patiné à la cire à blanchir de Libéron, cœur en céramique de Myriam, , étiquette métal  boutique Bergamote à Pau et étiquette lin  brodée par Virginie)

Et pour matérialiser ce doux  décompte qui nous rapproche chaque jour de Noël,comme on effeuille un éphéméride, nous avons nous aussi notre calendrier de l’Avent ! Sur une idée de Florence, vue sur son blog l’an dernier, tellement simple et efficace  que je n’y ai rien changé...

calendrier de l'Avent

calendrier de l'avent détails

Une petite étiquette porteuse d’une photo prise dans l’année coulisse sur une ficelle de lin tendue au dessus du vieil évier illuminé par  la fameuse couronne du grand suédois pour laquelle j’ai  enfin craqué cette année...

faux cols et lunettes détails

Sous une petite cloche, un trio de faux cols chinés et les lunettes de mon grand-père

Posté par cathfd à 06:35 - - Commentaires [76] - Permalien [#]
Tags : ,