jeudi 20 septembre 2012

Une chine un peu particulière (1)...

C‘est une jolie histoire, une de celles que toutes les chineuses voudraient vivre. Cela commence par un bavardage à bâtons rompus avec un ami et sa maman, on parle des vacances, du plaisir de chiner sur brocantes et vide-greniers (toute l'année !), et cette dame nous parle de sa voisine lui disant encore il y a peu, être désolée, ne pas avoir l’usage ni savoir que faire des affaires de sa maman, ne pas vouloir faire appel à un brocanteur... Qui sait si vous y trouveriez des choses à votre goût ? Mise en contact, rendez-vous pris et fin août, nous voilà devant une petite maison, destinée à la démolition, dont la propriétaire est décédée depuis déjà 10 ans  et dans laquelle il reste beaucoup, beaucoup de choses... Visite de la maison, du grenier en compagnie d’un couple charmant avec qui nous avons beaucoup bavardé,  et quand il s’est agi de parler de sous “ non, nous n’avons besoin de rien, et vous n’avez presque rien trouvé” m’a-t-elle dit, désolée, elle aurait voulu que j’en emporte plus ! Mon plaisir et mon enthousiasme l’avait convaincue que les objets choisis non seulement échapperaient ainsi à la décharge promise mais trouveraient une seconde vie  qu’elle avait cessé d’espérer  pour eux.

Rien trouvé ? Jugez plutôt, je ne dirais pas cela en ces termes !

DSC02852

Deux bocaux carrés-arrondis avec leur couvercle en bakélite... l’un d’eux accueille désormais ma provision d’amandes et de noisettes... Délicieux pour la santé ces fruits secs, avez-vous déjà essayé de faire tremper quelques amandes dans un peu d’eau pendant la nuit ? Au matin, vous les pèlerez très facilement et surtout vous aurez l’impression de croquer des amandes fraîches, en prime le trempage qui équivaut à une pré germination, aura réactivé enzymes, vitamines et nutriments pour votre plus grand bénéfice...

DSC02997

Toujours côté cuisine, deux oubliés sur la photo de groupe, un bocal de conserve ”La Lorraine”  sans son système de fermeture, avec le chardon sur le corps du bocal et sur le couvercle. Une amie m’en avait offert un sur un vide-grenier mais la tribu de chatons est passé par là l’an dernier et si solide que soit ce verre, il n’a pas résisté...Et un gros bocal “L’idéale” qui lui, possède toujours son système de fermeture. Ils entourent une petite (1/2l) carafe chinée pour moi cet été par ma grande...

bocaux verre vert

En haut à droite de la première photo, un des bocaux est posé dans une soupière elle-même posée sur un grand plat rond du même service: Groseilles de Sarreguemines de ce  bleu ancien caractéristique, au très joli décor de groseilles et groseilles à maquereau. L’ensemble accueille trois mini potimarrons dont la couleur claque à côté de la faïence et met en valeur sa douceur...

Groseilles de Sarreguemines

 

Devant, entre le vieux livre et la lanterne,  un tout petit pichet, une fois nettoyé, reçoit aussitôt un bouquet de fleurs du jardin dont les nuances de rose en font chanter la couleur... Un de ces petits bouquets de hasard, en fonction des fleurs du moment, trouvées  ici dans le jardin, une autre fois sur les talus... Roses, érigerons, gauras et anémones du Japon pour un bouquet sans prétention...

pichet grès et fleurs 

Dans une lessiveuse en zinc qui elle, rejoindra le jardin en attendant un usage ponctuel dans la maison, soigneusement protégée par du journal froissé, j’ai ramené de la verrerie....

 DSC03003

Un flacon en cristal taillé, il y en avait plusieurs dans le service complet que me proposait la dame, mais je n’aurais su où le ranger, une adorable petite carafe en verre rose émaillé de fleurs  et six verres à digestif joliment gravés de feuilles de vigne et grappes de raisin avec un filet doré atténué par les années, qui feront  de ravissantes verrines pour l’apéritif...

verrerie détails

Ma plus belle trouvaille dans le grenier, une superbe lanterne -de fiacre ?- à bougie, je l’ai juste soigneusement nettoyée...

DSC03014

découvrant ainsi les vitres biseautées et arrondie pour celle de côté, la cordelette de suspension qui s’est révélée être une tresse de cuivre (je comprends mieux sa solidité !) et le système à ressort interne pour maintenir la bougie. Je lui cherche une place pour la mettre en valeur,  c’est trop risqué de simplement la poser avec mes matous qui risqueraient de la renverser d’un coup de patte ! et on ne peut pas dire qu’elle soit très stable posée sur son fût central à la base arrondie...

lanterne détails

J’ai commencé à nettoyer le moulin à café, un Peugeot... J’ai peu de place pour la déco dans ma cuisine mais j’ai une petite idée qui me permettra d’exposer quelques objets chinés et évidemment je réserverai un espace à ce moulin de grand-mère...A suivre  !

DSC03024

DSC03025

 

Le portrait d’une toute jeune fille sur un carton avec le cadre gaufré (la dame ne savait absolument pas qui c’était) et une adorable petite broche...

DSC03027

trouvée au milieu d’une boite de médailles pieuses de toutes origines...

DSC03029

Et encore un cintre qui une fois poncé n’attend plus que sa patine, un vieux, très vieux dictionnaire historique des hommes célèbres par “le génie, les talents, les vertus, les erreurs...” de 1818  à la reliure très fatiguée dont les pages me serviront pour de futurs bricolages... Pour finir, trois cadres en cours de patine que je vous montrerai plus tard...

Voilà le “presque rien” que nous avons ramené à la maison !

♥ ♥ ♥

Posté par cathfd à 00:03 - - Commentaires [117] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


lundi 25 juin 2012

Retour de chine...

 Vous me dîtes souvent que j’ai un œil de lynx, je vous en remercie, mais il faut que je vous fasse une confidence, j’ai la chance d’avoir un mari atteint du même virus de la chine que moi. Il est très attentif et déniche souvent des merveilles que je n’avais pas vues, quand je m’attarde devant un stand, il file en éclaireur sur les autres pour ne pas laisser partir ailleurs la huitième merveille de la chine, celle qu’on espère tous,  qui nous fait mettre un réveil le dimanche matin et partir parfois dans le froid ou sous la pluie. S’il pense l’avoir trouvée, il revient vite me chercher. Ce n’est donc pas avec mes deux yeux seulement que je chine, ce sont quatre yeux aiguisés qui scrutent les étals ! Alors permettez moi de lui dire  ici merci: merci à toi sans qui les chines du dimanche n’auraient pas la même saveur, merci pour ton enthousiasme et ta patience...♥ !

DSC01809

Trouvé sur le même vide-grenier que le morceau de frise (dont finalement je pense qu’il n’est pas en zinc à cause de sa malléabilité, mais en plomb ce qui veut peut-être dire qu’il est beaucoup plus ancien !) ces deux petites nappes à thé en lin brodé à 1 euro pièce. L’une a déjà revêtu son habit de couleur mauve et l’autre attend mon bon vouloir...Un très joli travail de broderie ajourée et de d’œillets minuscules, un monogramme dans un angle et à l’opposé un motif de richelieu rond, une guirlande de feuilles découpées et d’œillets remplace les jours et fait le tour des nappes, un  travail minutieusement exécuté...

nappes à thé détails

Un samedi nous avons fait dans un village voisin, un vide-maison dans une ambiance sympathique et atypique car les gens qui l’organisaient,  légataires de la maison, découvraient en même temps que nous le contenu des armoires et de la cave. Tandis que nous mettions de côté ce qui nous nous souhaitions peut-être acheter, eux mettaient de côté ce qu’ils souhaitaient garder pour eux. Nous étions les seuls acheteurs ! Dans une armoire, j’ai trouvé 4 morceaux inégaux de bandes festonnées main pour une longueur totale de 4m...

DSC01740

et deux grands draps en lin avec couture centrale et un monogramme magnifique, bien que mon armoire commence à déborder, à 10 euros pièce, impossible de les laisser, je suis sûre que vous serez d’accord avec moi !

DSC01738

Admirez l’extraordinaire qualité de la broderie, son épaisseur, sa régularité...C’est sans doute l’un des plus beaux monogrammes de tous ceux que j’ai chiné au regard de cette perfection...

DSC01739 

J’ai trouvé six assiettes à dessert Digoin de la série Aquitania, que je vous présente en compagnie d’autres assiettes chinées précédemment et que je ne vous avais pas encore montrées...

DSC01814

En haut les Digoin Aquitania, en bas à droite cinq assiettes plates Digoin modèle Cannes chinées sur un vide-grenier à Lourdes et juste à côté deux petites assiettes aux iris de Gien datant de 1878 chinées à Poitiers pour 2 euros (avec une petite assiette de Sarreguemines ). L’association des petites Digoin et des Gien est très jolie sur une table car les couleurs sont absolument identiques...

faïences 

Pour rester dans la vaisselle, voici une soupière chinée 3 euros il y a quelques mois. Elle est assez abimée à l’intérieur, mais cela ne me gène pas je ne l’ai chinée que pour l’installer sur la table de jardin où elle fait merveille avec les chaises bleues et la cabane rouge à proximité... Le modèle s’appelle Marie mais la marque est illisible, est-ce une Digoin ? peut-être pourrez-vous me le dire...

DSC01725

Revenons à  notre vide-maison, c’est dans la cave que nous avons déniché le plus de choses, comme ces pots à confiture de petite taille, exactement ceux dont les prix s’envolent en brocante de façon excessive, six coniques, les plus recherchés et un droit, tous différents mais de taille à peu près identique, idéale pour les desserts ou les petites sauces, voire même les  petites salades en entrée ...

DSC01750

 et ce très joli bocal des années 50/60 avec son couvercle en bakélite, joint intérieur en liège et ses étiquettes d’origine, le seul à les avoir conservés parmi les nombreux bocaux présents...

bocal la poule au pot

Les anciens propriétaires des lieux vendaient de l’épicerie sur les marchés jusqu’à ce que les premiers supermarchés arrivent et de ce passé,  restait aussi un carton de papeterie publicitaire. Des protège-cahiers et blocs-notes de la chocolaterie Lanvin,  des blocs-notes de la fromagerie Bel (La vache qui rit née en 1921) , et  de la fromagerie Grosjean qui concurrençait directement la Vache qui rit avec sa Vache sérieuse  née en 1926 ! Pendant des années, la guerre des deux vaches fit rage jusqu’à ce que la justice interdise en 1959 à Grosjean de commercialiser sa Vache sérieuse. Ce fut la plus grosse affaire  de contrefaçon à laquelle dut faire face la fromagerie Bel...

papeterie publicitaire

Les murs de la cave étaient entièrement tapissés de caisses en bois de chicorée Leroux, nous en avons ramené deux,  elles sont nettoyées et l’une d’elles est en cours de transformation.  A suivre donc...

 

DSC01835

♥ ♥ ♥

Posté par cathfd à 00:05 - - Commentaires [81] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mardi 31 août 2010

Où il est question de confiture et de chine...

pêches blanches

Un plateau de succulentes pêches blanches du Roussillon rapporté du marché m’a donné envie de mettre en pot ce délice parfumé tout en vous montrant quelques trésors de chine butinés ici ou là sur brocante ou vide-grenier  durant l’été. Un rassemblement hétéroclite  à la Prévert  dont le seul point commun est le plaisir que j’ai eu à les chiner...

chine et confiture de pêche 

Tout d’abord un tout petit pot à confiture ancien, idéal pour les petits restes, vous savez , la dernière louche qui ne rentre pas dans le pot,  et ce qu’on racle sur les parois de la bassine pour ne pas perdre une goutte de la précieuse gourmandise...Je ne sais pas si vous avez remarqué, ces pots anciens, plus ils sont petits, plus ils sont chers, j’ai réussi à négocier celui-ci (7 cm de haut, 8 cm de diamètre intérieur) 13 euros  mais il a fallu beaucoup de persuasion et aussi que le brocanteur ait envie de me faire plaisir, je crois !

mini pot à confiture 

J’ai laissé la peau des pêches ce qui explique la couleur rose très prononcée de ma confiture de pêches... blanches ! Et après cuisson, elle avait fondu littéralement et nous ne l’avons pas trouvée à la dégustation...

Je vous montre l’ensemble, confitures et objets chinés sur un drap de bébé en lin superbement travaillé avec un monogramme fleuri, un feston profond  sur le revers et surtout entièrement ourlé à jour sur tout le tour du drap.

monogramme drap BB

feston drap BB

 

Vous vous souvenez peut-être que l’an dernier à Paris, j’avais eu un coup de foudre pour des assiettes de la faïencerie Longchamp, j’ai retrouvé cet été deux assiettes à compartiment saucier pour asperges ou artichauts  de la même provenance.

assiette Longchamp

Enfin, un joli motif en bois sculpté dans la masse, avec un très léger manque facilement réparable...

bois sculpté

Je vous laisse avec ce couple d’hirondelles en conversation très animée !

conversation d'hirondelles

♥ ♥ ♥

Posté par cathfd à 08:07 - - Commentaires [96] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

jeudi 14 janvier 2010

Les chines des derniers mois de l'année écoulée (2)...

 

chines d'automne

C’est à Bordeaux dans une brocante où m’avait emmenée Monica, amie lectrice de ce blog, que j’ai trouvé une valise à chapeau en très bon état...

valise à chapeau avec étiquettes anciennes

et c’est grâce à Marlène que je l’ai  personnalisée avec des étiquettes anciennes d’hôtels de différents pays, étiquettes qu’elle m’a offertes avec générosité...

chine d'automne linge

Dans la capitale du Béarn, j’ai trouvé, outre la fameuse pampille améthyste qui a déterminé la couleur de la décoration de Noël  à la maison, une serviette monogrammée CB, des bandes festonnées brodées, sans doute des volants de taies d’oreiller vu leur taille (en vrac dans un sac plastique sous la table), un métrage de dentelle ancienne d’une grande finesse en fil avec son étiquette d’origine et une ample et monacale chemise de nuit en chanvre rugueux, achetée pour sa matière en quantité suffisante pour quelques ouvrages et bien moins chère qu’un torchon en chanvre...( en fait, j’ai l’équivalent de deux torchons voire plus, pour un prix inférieur à celui d’un seul , sur cette brocante)

petit cadre

Enfin, je suis repartie avec un ravissant petit cadre orné de roses dont il manque le pied mais que je pourrais  facilement remplacer...

pichet barbotine JP

Enfin, sur un vide-grenier de village, mon frère et son amie m’ont offert un pichet en barbotine, en parfait état, avec un motif de pomme et de poire, l’intérieur émaillé couleur framboise écrasée...Sur le même stand , j’avais acheté la petite cage que vous aviez pu voir et un pot  ancien  en verre dont la vendeuse m’a affirmé qu’il s’agissait d’un pot à miel. Je suis toujours ravie quand je trouve cette dame sur un vide-grenier, car chineuse invétérée, elle revend régulièrement ses trouvailles quand elle ne vide pas quelque maison familiale  et elle a toujours des objets en parfait état avec des prix très raisonnables...

pot à miel

La prochaine fois, je vous montre des objets longtemps cherchés et enfin dénichés pour clore ces carnets de chine d’automne 2009...

♥ ♥ ♥

Posté par cathfd à 07:04 - - Commentaires [56] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 13 avril 2009

Chine à Saint-Ouen...

Notre dernier jour à Paris, nous l’avons passé aux Puces de Saint-Ouen, cela faisait un moment que j’avais envie d’y aller, la dernière fois remonte à de nombreuses années...

Nous avons petit-déjeuné sur la terrasse de l’hôtel  dimanche  comme la veille avec vue sur les jolis toits de la ville... et nous sommes partis vers la porte de Clignancourt , nous avons arpenté les différents marchés et avons vu de très belles choses... que de choix, que de pièces monumentales , que de matière à rêver...

pampilles

J’ai ramené des pampilles, si difficiles à trouver ici, car les brocanteurs les gardent pour compléter leurs lustres et je rêvais devant ces jolies marguerites qui apportent une petite touche d’élégance sur  tant de jolis ouvrages sur vos blogs... J’en ai même trouvé une violine...!

pampilles détails

 

Et j’ai eu un coup de foudre pour ces assiettes aux dessins et aux couleurs délicates, elles sont un peu ébréchées mais le décor n’a pas vraiment souffert pourtant elles ont plus de 100 ans !

assiettes Longchamp 

Il s’agit de faïence de Longchamp, une faïencerie de la Côte d’Or,  qui fut prospère de 1867 à la fin des  années 1980.

Les quatre ont un décor différent même si deux d’entre elles ont le même motif principal, l’insecte et les bouquets secondaires différent; d’après  l’antiquaire ,l’insecte permet de les dater d’avant 1900, vraisemblablement vers 1880 date à laquelle se développe la faïence fine à base de biscuit blanc selon une technique anglaise...

signature assiettes Longchamp

Il y avait sur le stand une petite merveille dans le même décor: une dînette de petite fille...

C’est les yeux et l’esprit emplis de merveilles que nous avons repris l’avion  et le chemin de la maison...

toits de Paris

* * *

Posté par cathfd à 08:06 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,