lundi 8 juillet 2013

Des pivoines, de la chine et les premières confitures de l’été...

D’abord merci à vous pour vos commentaires sur mon précédent billet, Monica s’est réjouie de voir l’accueil que vous avez réservé à sa Douelle et moi ,je me suis réjouie pour elle ...

DSC04793

Bien qu’elles soient déjà très épanouies, je n’ai pas résisté au plaisir de ramener à la maison ces pivoines doubles au somptueux cramoisi, au cœur ébouriffé mêlant étamines et pétales et offrant au regard leur  sensuelle et époustouflante beauté...

pivoines rouge foncé

Je les ai installées sur mon guéridon en compagnie de quelques objets chinés récemment (ou pas !): comme ce bol à bouillon d’une exquise délicatesse, dont la vendeuse m’assura qu’il s’agissait là de porcelaine de Sèvres...Les recherches que j’ai faites sur la signature ne m’ont pas permis de conforter ce point, qu’importe, cela ressemble en effet à du Sèvres ou à de la porcelaine de Paris, mais ce n’est pas en tant que collectionneuse que je l’ai acheté, seulement parce que ses délicates couleurs, son motif fleuri peint à la main, différent sur le bol et la soucoupe m’ont chaviré le cœur alors même que je ne suis pas fan de dorures !

bol à bouillon

Juste à côté posée sur le mouchoir en lin délicatement ajouré utilisé en guise de napperon, une main de poupée... Une petite main que le vendeur avait chiné au coup de cœur à Montreuil il y a 20 ans et que j’ai instantanément adoptée et chérie comme on peut le faire d’un objet imparfait (il manque un doigt) mais qui parle tellement à l’âme d’enfant qui sommeille au fond de vous qu’on ne réfléchit pas qu’on sort une pièce de 2 euros et qu’on repart le cœur en joie comme si on avait trouvé un trésor...En rentrant , on lui enroule une dentelle et quelques fleurs anciennes autour du crochet, histoire de la consoler d’avoir été séparée de son corps depuis si longtemps...

DSC04797

Et puis tout près , j’ai posé une petite boite métallique remplis de moules minuscules, animaux et formes classiques: dînette? moules à chocolat? ils sont craquants !

DSC04798

Enfin quelques torchons aux monogrammes ou liteaux rouges se sont posés dans un petit panier en  osier chiné voilà un certain temps...

DSC04806

En vis à vis du guéridon, de l’autre côté de la porte, c’est une chaise pliante en métal rouillé qui a pris place, dessus un torchon en chanvre très lourd  ...Cette chaise est d’une belle lourdeur gage de son ancienneté, avec des soudures à chaud témoins du savoir-faire de celui qui l’a exécutée, de douces volutes arrondies et de surprenants et superbes pieds boules en laiton massif, le tout attestant de  son authenticité, ce qui n’est pas négligeable en cette période où tout et n’importe quoi est copié de façon bluffante parfois...

chaise pliante

Le temps que je puisse m’en occuper pour les transformer en gelée, je n’ai pas résisté à installer pour le plaisir de l’œil les groseilles rouges et blanches achetées au marché dans la soupière et le plat “Groseilles “ de Sarreguemines...

DSC04807

groseilles rouges et blanches

Voilà donc pour moi, les premières confitures de cet été, une gelée parfumée et savoureuse, chapeautée de noir pour mieux faire ressortir sa couleur rubis, étiquetée à l’ancienne sur des étiquettes à pans coupés chinées écrites à la plume (plume et encre chinées aussi !)...

DSC04830

Enfin pour clore ce billet, six ravissantes tasses à café avec leurs sous-tasses de Digoin chinées pour 2 euros l’ensemble...

DSC04833

Là encore je n’ai pas '”vu “les dorures mais les couleurs délicates et la forme des tasses, c’est un grand plaisir d’y prendre mon café...tasses à café Digoin

Juste à côté du plateau avec les tasses sur la première photo, un bol Digoin, au motif de fleur rouge, large et généreux,  avec une patine d’usage pas trop prononcée et un léger fêle  qui n’a pas terni le plaisir rare dans ma région de trouver un bol Digoin abordable...

bol digoin fleur rouge

Et un ravissant et bucolique ornement décoratif en régule représentant des oiseaux dans des branchages avec leur nid...

DSC04838

Le temps des vacances est venu, je vous souhaite un bel ETE  !

Je vous retrouverai avec plaisir à la R E N T R E E...

Néanmoins je vous promets très vite (ce sera un billet programmé car je n’aurai pas de connexion  internet en vacances) une belle promenade en Béarn à la rencontre d’un jardin magnifique... Notre région a bien souffert des intempéries tout comme les Hautes-Pyrénées toutes proches, il ne faut pas hésiter à y venir en vacances, ces deux régions recèlent des trésors qui ne demandent qu’à être découverts...

hortensias bleus de Nanie

Posté par cathfd à 00:05 - - Commentaires [101] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


mercredi 6 mars 2013

Ma collection de cols...

Avant de vous parler de cols, de broderies..etc, je voulais juste vous montrer un petit changement sur Léopoldine. J’ai remplacé l’embout de cou (tenon) tout plat qui trahissait son origine récente par une toupie chinée et peinte. C’est une suggestion que j’avais faite à une amie pour un de ses mannequins, relativement récent lui aussi et croyez-vous que j’y aurais pensé pour moi ? c’est une fois le billet publié que l’idée est revenue et moi, je trouve que cela change tout...

DSC03908

♥ ♥ ♥

J’ai gardé pendant des années un col ancien donné par ma belle-mère, que j’ai fini par monter en 2009 sur une housse pour habiller un banal cintre en bois, c’était au début de mon blog (vous pourrez l’y voir sur une autre porte). Je lui vois plein de défauts, mais il est toujours là sur la poignée ancienne   de la porte de la salle à manger et j’aime le savoir là...

 DSC04018

J’ai eu envie de recommencer mais je n’avais pas d’autre col, j’ai donc commencé à en chercher lors  de mes chines. Et c’est ainsi que peu à peu j’ai commencé une collection, vous en avez déjà vu deux : Un très grand en dentelle d’Irlande installé sur Valentine(à voir ou revoir ici ) et un autre en organdi et Valenciennes sur Adélaïde (ici). En voici quelques autres...

♥ Fine toile de lin et broderie anglaise et large cintre ciré en blanc avec un cœur Rouge petit cœur à mon initiale

DSC03918

♥ Broderie anglaise toujours, Valenciennes incrustée et en bordure, cintre atypique en métal et porte-jupe en bois ciré blanc avec une plaque numérotée en faïence

col 1

♥ Gros lin rustique, de ces lins tissés autrefois à la ferme, avec un superbe travail de broderie et un présentoir en bois chiné récemment, maintenu par une délicate petite broche offerte par une amie

col 2

Celui-ci est posé sur ma table de chevet, tandis que les deux premiers sont installés sur les persiennes qui nous servent de tête de lit en compagnie d’un troisième cintre qui accueille une de mes  guimpes en tulle brodé.

Vue d’ensemble...

DSC03932

♥ Broderie mécanique sur tulle, vaporeux et volanté offert par ma sœur sur cintre en bois simple avec olive et double crochet

col 3

♥ Broderie anglaise sur un lin un peu moins rustique que celui du col posé sur mon chevet et même cintre à double crochet, avec une chaude patine cirée, étiquette maison 

 col 4

Tous deux sont posés sur le côté d’une armoire de famille...

DSC03944

♥ Enfin un petit col écru en dentelle de Luxeuil (merci Frédérique de m'avoir renseigné sur cette dentelle !) récemment retrouvé enfoui dans mes trésors  et cintre d’enfant peint en off-black avec une marguerite de verre et une pièce trouée sur ficelle de lin

Rose & Gris 73

a pris place pour l’instant sur la poignée de la porte

DSC03936

♥ Ravissant petit col sur toile de lin, brodé de  papillons aux angles du dos et présentoir de magasin réglable, chiné dimanche avec un collier de cristal ayant appartenu à Maman...

présentoir réglable et col papillons

Je ne lui ai pas encore trouvé sa place définitive, le voici sur la cheminée de ma chambre

 DSC04014

♥ ♥ ♥

Vous êtes toujours là ?

Pour vous en remercier, je vous offre ce bouquet d’hellébores du jardin de Nanie...

DSC04004

et un délice savoureux et moelleux pour le goûter ou la fin d’un repas léger, recette à trouver

DSC03872

Faute d’airelles, j’ai utilisé un mélange de fruits rouges surgelés(cerises, mûres, myrtilles)

Posté par cathfd à 00:35 - - Commentaires [109] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 25 juin 2012

Retour de chine...

 Vous me dîtes souvent que j’ai un œil de lynx, je vous en remercie, mais il faut que je vous fasse une confidence, j’ai la chance d’avoir un mari atteint du même virus de la chine que moi. Il est très attentif et déniche souvent des merveilles que je n’avais pas vues, quand je m’attarde devant un stand, il file en éclaireur sur les autres pour ne pas laisser partir ailleurs la huitième merveille de la chine, celle qu’on espère tous,  qui nous fait mettre un réveil le dimanche matin et partir parfois dans le froid ou sous la pluie. S’il pense l’avoir trouvée, il revient vite me chercher. Ce n’est donc pas avec mes deux yeux seulement que je chine, ce sont quatre yeux aiguisés qui scrutent les étals ! Alors permettez moi de lui dire  ici merci: merci à toi sans qui les chines du dimanche n’auraient pas la même saveur, merci pour ton enthousiasme et ta patience...♥ !

DSC01809

Trouvé sur le même vide-grenier que le morceau de frise (dont finalement je pense qu’il n’est pas en zinc à cause de sa malléabilité, mais en plomb ce qui veut peut-être dire qu’il est beaucoup plus ancien !) ces deux petites nappes à thé en lin brodé à 1 euro pièce. L’une a déjà revêtu son habit de couleur mauve et l’autre attend mon bon vouloir...Un très joli travail de broderie ajourée et de d’œillets minuscules, un monogramme dans un angle et à l’opposé un motif de richelieu rond, une guirlande de feuilles découpées et d’œillets remplace les jours et fait le tour des nappes, un  travail minutieusement exécuté...

nappes à thé détails

Un samedi nous avons fait dans un village voisin, un vide-maison dans une ambiance sympathique et atypique car les gens qui l’organisaient,  légataires de la maison, découvraient en même temps que nous le contenu des armoires et de la cave. Tandis que nous mettions de côté ce qui nous nous souhaitions peut-être acheter, eux mettaient de côté ce qu’ils souhaitaient garder pour eux. Nous étions les seuls acheteurs ! Dans une armoire, j’ai trouvé 4 morceaux inégaux de bandes festonnées main pour une longueur totale de 4m...

DSC01740

et deux grands draps en lin avec couture centrale et un monogramme magnifique, bien que mon armoire commence à déborder, à 10 euros pièce, impossible de les laisser, je suis sûre que vous serez d’accord avec moi !

DSC01738

Admirez l’extraordinaire qualité de la broderie, son épaisseur, sa régularité...C’est sans doute l’un des plus beaux monogrammes de tous ceux que j’ai chiné au regard de cette perfection...

DSC01739 

J’ai trouvé six assiettes à dessert Digoin de la série Aquitania, que je vous présente en compagnie d’autres assiettes chinées précédemment et que je ne vous avais pas encore montrées...

DSC01814

En haut les Digoin Aquitania, en bas à droite cinq assiettes plates Digoin modèle Cannes chinées sur un vide-grenier à Lourdes et juste à côté deux petites assiettes aux iris de Gien datant de 1878 chinées à Poitiers pour 2 euros (avec une petite assiette de Sarreguemines ). L’association des petites Digoin et des Gien est très jolie sur une table car les couleurs sont absolument identiques...

faïences 

Pour rester dans la vaisselle, voici une soupière chinée 3 euros il y a quelques mois. Elle est assez abimée à l’intérieur, mais cela ne me gène pas je ne l’ai chinée que pour l’installer sur la table de jardin où elle fait merveille avec les chaises bleues et la cabane rouge à proximité... Le modèle s’appelle Marie mais la marque est illisible, est-ce une Digoin ? peut-être pourrez-vous me le dire...

DSC01725

Revenons à  notre vide-maison, c’est dans la cave que nous avons déniché le plus de choses, comme ces pots à confiture de petite taille, exactement ceux dont les prix s’envolent en brocante de façon excessive, six coniques, les plus recherchés et un droit, tous différents mais de taille à peu près identique, idéale pour les desserts ou les petites sauces, voire même les  petites salades en entrée ...

DSC01750

 et ce très joli bocal des années 50/60 avec son couvercle en bakélite, joint intérieur en liège et ses étiquettes d’origine, le seul à les avoir conservés parmi les nombreux bocaux présents...

bocal la poule au pot

Les anciens propriétaires des lieux vendaient de l’épicerie sur les marchés jusqu’à ce que les premiers supermarchés arrivent et de ce passé,  restait aussi un carton de papeterie publicitaire. Des protège-cahiers et blocs-notes de la chocolaterie Lanvin,  des blocs-notes de la fromagerie Bel (La vache qui rit née en 1921) , et  de la fromagerie Grosjean qui concurrençait directement la Vache qui rit avec sa Vache sérieuse  née en 1926 ! Pendant des années, la guerre des deux vaches fit rage jusqu’à ce que la justice interdise en 1959 à Grosjean de commercialiser sa Vache sérieuse. Ce fut la plus grosse affaire  de contrefaçon à laquelle dut faire face la fromagerie Bel...

papeterie publicitaire

Les murs de la cave étaient entièrement tapissés de caisses en bois de chicorée Leroux, nous en avons ramené deux,  elles sont nettoyées et l’une d’elles est en cours de transformation.  A suivre donc...

 

DSC01835

♥ ♥ ♥

Posté par cathfd à 00:05 - - Commentaires [81] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mardi 17 avril 2012

Inattendue autant qu’inespérée, une chine généreuse...

Cela fait longtemps que je ne vous ai pas parlé de chine et pourtant j’ai chiné tous ces mois passés, manque de temps ou d’envie, je n’ai pas fait de “retour de chine”... Mais là, c’est une chine tout à fait étonnante que je vais vous montrer, étonnante par ses circonstances et par son contenu généreux, enfin je trouve...

Le lundi de Pâques , il y avait un  vide-grenier dans les environs, avec les vêtements, jouets et divers plastiques qui sont désormais plus courants que les objets sortis des greniers. Néanmoins un stand était tenu par une dame qui d’après ce que j’ai compris vidait la maison de sa maman partie en maison de retraite et elle était loin d’avoir tout amené ce jour-là. Je lui ai acheté pour 1 euro cette petite cloche à la poignée ouverte sous laquelle sont venues se poser deux de mes plumes en papier...

DSC00534

Echange de téléphone, rendez-vous  pris et deux jours après, nous voilà partis monsieur Rose & Gris, une amie de chine et moi, chiner à domicile... C’était à la fois très amusant et excitant, car il y avait des cartons partout,  et à première vue pas grand chose d’intéressant. Pourtant, j’ai fini par dénicher quelques trésors, trésors à mes yeux évidemment, tout est relatif ! D’un premier tri j’avais sélectionné cela...

DSC00526

Un cartel d’horloge joliment travaillé avec un gentilhomme contant fleurette à sa belle laquelle détourne pudiquement la tête, un premier petit porte-chapeau (j’ai trouvé le deuxième plus tard), 4 fleurs de lys en métal blanc, enfin blanc une fois nettoyées car elles étaient plutôt noires d’oxydation et surtout...18 serviettes de table monogrammées de belle taille ! Elles étaient très tachées, piquées, jaunies et je ne savais pas si j’arriverais à en récupérer quelques unes d’utilisables, au pire les monogrammes de fort jolie facture seraient eux récupérables... Après un double lavage à 95°, je peux dire que j’ai eu raison de les prendre surtout que la dame m’a fait le lot à ...3 euros ! quelques unes nécessitent encore un traitement contre la rouille, et deux sont irrémédiablement tachées, mais qu’importe!

chine à domicile 1er lot

Dans un deuxième temps, nous avons trouvé d’autres choses qui m’intéressaient fort, même si certaines étaient dans le même état que les serviettes de table...Regardez plutôt...

DSC00503

 Un très vieux livre pour enfant de 1869, “Les petits hommes” de Louis Ratisbonne (homme de lettres français 1827-1900, auteur d’une traduction en vers de “La Divine Comédie”, de nombreux ouvrages pour les enfants, il fut l’exécuteur testamentaire d’Alfred de Vigny, une stèle à sa mémoire se trouve au jardin du Luxembourg, la connais-tu Françoise ?) je vous montrerai plus tard les adorables vignettes en noir et blanc illustrant les historiettes très morales de ce livre pour lesquelles j'ai pris ce livre car la reliure est assez délabrée...Un numéro de Lisette passablement abimé de 1922, deux documents notariés de  1843, 1866 et une facture pour de l’huile de 1869...

DSC00525

DSC00524

De la mercerie, il y en avait en quantité mais je n’ai pris que ce qui me semblait sortir de l’ordinaire et de fait, je n’avais jamais vu de galons et dentelles telles que ceux que j’ai choisis, le tout posé sur un coupon de cretonne imprimée de mûres, feuilles, fruits et fleurs...

DSC00513

Les cartonnettes ne sont pas celles d’origine, car les métrages ne correspondent absolument pas, pas plus me semble-t-il que l’inscription “rayonne”  qui désigne à partir de 1934 une fibre artificielle  qui n’a plus rien à voir avec la viscose d’origine végétale en fibres de bois inventée en 1884  en Isère par un français, le comte Hilaire de Chardonnet ...En tout cas , les petites étiquettes sont sympas et je pourrais les scanner pour les réutiliser...

 galons détails

Trois guimpes en tulle brodé, ce tulle ancien doux si délicat qui n’a pas grand chose à voir avec le tulle actuel piquant et désagréable à toucher... La guimpe est depuis le  XIIe siècle selon le dictionnaire de l’Académie française (1986) une pièce de toile blanche, couvrant le cou et encadrant le visage, dont le port est devenu traditionnel dans le costume de certains ordres religieux. Par extension, ce nom a été donné au plastron qui couvre le décolleté, il pouvait être brodé ou plissé, parfois montant haut sur le cou ou comme  ici ras de cou. (J’avais déjà eu l’occasion d’en chiner une en tulle aussi,  sans broderie mais avec un col et deux petites baleines pour maintenir le col droit...)

guimpes 

Une pièce récupérée certainement du bord d’une culotte ancienne  vu le sens du monogramme, avec une incrustation de tulle brodée  sur une fine batiste...

incrustation tulle brodé

Des pièces festonnées qui vont par paire, dont j’ignore la destination, peut-être des bas de manches ? Saurez-vous me dire ce que c’est ? Très foncées lorsque je les ai trouvées,  j’ai été enchantée de les ressortir de la machine bien blanches...

bandes festonnées

Et enfin, un grand drap en lin avec un jour assez simple mais au magnifique monogramme fleuri ...

drap RC

Si je vous dis que j’ai dépensé  en tout 20 euros, me croirez-vous ? et pourtant c’est le cas, vous imaginez mon plaisir avec cette chine imprévue en pleine semaine...

♥ ♥ ♥

Posté par cathfd à 06:28 - - Commentaires [104] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mercredi 11 mai 2011

De la chine, des fleurs et des merveilles pour bébé...

 mise en scène dans la cheminée de la SAM

La récolte 2010 de lavande  a longtemps tenu la vedette dans la cheminée de la salle à manger, y passant même la période des fêtes de fin d’année, et une soudaine envie de changement s’est vue comblée avec cette valise ancienne chinée il y a peu et ce petit manteau de baptême, chiné sur le marché de Lourmarin lors d’une escapade en Provence...J’ai donc descendu la valise à chapeau pour compléter la scène, cueilli quelques iris et installé un bouquet odorant de muguet du jardin de mes beaux-parents dans un crémier art déco de famille...(installation faite un peu avant Pâques, le muguet évidemment est fané depuis longtemps !)

valise et muguet détails

La valise a reçu juste un peu de cirage pour raviver le lustre de sa couleur noire, un peu de cirage marron sur les angles et de quoi fixer la rouille sur les ferrures... L’intérieur est dans son jus, une toile beige auréolée et salie... dès que je lui aurais fait une beauté je vous la montrerai...

 iris et muguet

Sur la chaise d’enfant de ma belle-mère, bleue à l’origine et repeinte en gris, est sagement installée sa poupée. Le manteau de baptême est un peu grand mais avec quelques plis dans le dos et sur les épaules, il fait illusion et habille joliment la demoiselle...

poupée de Nanie 

Ce ravissant petit manteau avec cape attenante est en ottoman de coton, entièrement doublé de fine batiste  et bordé d’une dentelle au lacet savamment appliquée en profonds triangles remontant  sur le bas du vêtement...

poupée de Nanie détails

Cette charmante pièce m’a donné envie d'enfin  vous montrer une autre plus imposante chinée en octobre, mais qui attendait mon bon vouloir pour réparer l’accident dont elle avait été l’objet et qui m’avait permis de l’acquérir à un prix cadeau: 9 euros ! Un très beau manteau de baptême mais avec un accroc sur le bord du  vêtement juste devant ...

accroc manteau de baptême

J’ai donc patiemment décousu l’empiècement plissé pour dégager les parementures , décousu parementures et ourlet et remonté le bas de l’ourlet, heureusement très large,  refait le coin en onglet... Voici donc ce manteau aujourd'hui, ayant retrouvé sa splendeur, seul l’envers de l’ourlet trahit l’accident dont cette belle pièce a été victime...

DSC09025

Un très fin piqué de coton (l’ottoman de celui du dessus présente une côte plus épaisse) entièrement brodé à la soutache avec des entrelacs compliqués à souhait pour un effet riche et élégant... Je n’avais pas imaginé qu’en décousant l’ourlet, la partie inférieure de la soutache se découdrait aussi ! Je l’ai donc recousue, en pestant car c’est difficile à piquer mais en admirant  intérieurement l’habileté de la brodeuse d’antan qui avait réalisé cet ouvrage....Sur la photo, on ne se rend pas compte de l’ampleur du  bas du manteau, mais de nombreux plis au dos donnent une largeur importante et bien sûr il est brodé sur tout le tour ! De plus près, admirez ce travail patient et magnifique, la soutache,  ici un fin lacet de coton,  mais qui pouvait être en laine ou en soie, est entièrement posée  à la main, les minuscules points sont visibles à l’intérieur du manteau seulement...

manteau de baptème détails

♥  Dans le broc en zinc, les iris ont laissé place à des pivoines achetées sur le marché...

  puis à des arums du jardin enlacés de lierre ...

pivoines et arums pf

Posté par cathfd à 13:44 - - Commentaires [81] - Permalien [#]
Tags : , , ,


lundi 29 novembre 2010

Les merveilles de Brigitte (3) ...

Aujourd’hui ce sont des pièces textiles que je vais vous montrer...

♥ Un ravissant pochon publicitaire du chocolat Menier  en ... soie ! Incroyable, non ?!

pochon publicitaire Menier 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

pochette à lingerie

 

 

pochette lingerie gros plan monogramme

♥ Une pièce que j’adore, je ne sais pas quel  en est le nom exact, les brocanteurs interrogés n’ont pas su me le donner, moi j’appellerais cela un portefeuille à mouchoirs...En général, quand on en trouve, ils sont rarement en état, la soie est brûlée par l’âge et l’usage; celui-ci soigneusement préservé, est d’une fraicheur exceptionnelle pour son âge, une centaine d’années. Il a été peint par la grand-mère de Brigitte...

portefeuille à mouchoirs 

A l’intérieur une série de très beaux mouchoirs, voyez ci-dessous quelques détails...

mouchoirs

Cette très belle pièce m’a donné envie, à défaut d’en posséder ou de pouvoir en chiner en bon état, d’en fabriquer une afin de protéger la petite collection de mouchoirs que peu à peu j’ai constitué et que je vous dévoilerai un jour...Encore un petit détail de la passementerie qui entoure l’ouvrage douillettement rembourré...

portefeuille mouchoirs détail

♥ Les pièces qui suivent , il aurait vraiment fallu les photographier dans l’état où nous les avons trouvées. S’il y a bien quelque chose qui souffre d’être enfermé dans les armoires c’est le linge blanc. Roussies, très froissées, Brigitte ne croyait pas ces coiffes  récupérables, mais c’était sans compter sur ma patience  et ma certitude  de pouvoir les sauver...

coiffes anciennes 

Vous les voyiez là après lavage à 60° (si ces pièces avaient été à moi, je les aurais lavées à 95 ° comme tout le linge ancien que je chine) avec du percarbonate de sodium et un patient repassage... Elles ne sont pas parfaitement blanches mais néanmoins je suis assez satisfaite du résultat et Brigitte était très heureuse !  Je me suis régalée à leur redonner vie...

coiffes détails 

Elles sont présentées sur un porte-chapeau en bois tourné et une très belle et ancienne tête en bois... La coiffe sur la tête est merveilleusement brodée, c’est ma préférée, le bandeau est relié à la coiffe par un fin  passepoil. Je me suis rendue compte que le bord volanté de l’autre bonnet est constitué d’une  seule longueur de dentelle qui forme les  volants et le dessus de nuque ...

La prochaine fois, je vous emmène dans un univers pas si éloigné que cela de ces dentelles et broderies, un univers de papier...

♥ Une jolie pochette à lingerie appartenant à sa grand-mère, classiquement brodée en rouge...

Posté par cathfd à 06:27 - - Commentaires [78] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mardi 31 août 2010

Où il est question de confiture et de chine...

pêches blanches

Un plateau de succulentes pêches blanches du Roussillon rapporté du marché m’a donné envie de mettre en pot ce délice parfumé tout en vous montrant quelques trésors de chine butinés ici ou là sur brocante ou vide-grenier  durant l’été. Un rassemblement hétéroclite  à la Prévert  dont le seul point commun est le plaisir que j’ai eu à les chiner...

chine et confiture de pêche 

Tout d’abord un tout petit pot à confiture ancien, idéal pour les petits restes, vous savez , la dernière louche qui ne rentre pas dans le pot,  et ce qu’on racle sur les parois de la bassine pour ne pas perdre une goutte de la précieuse gourmandise...Je ne sais pas si vous avez remarqué, ces pots anciens, plus ils sont petits, plus ils sont chers, j’ai réussi à négocier celui-ci (7 cm de haut, 8 cm de diamètre intérieur) 13 euros  mais il a fallu beaucoup de persuasion et aussi que le brocanteur ait envie de me faire plaisir, je crois !

mini pot à confiture 

J’ai laissé la peau des pêches ce qui explique la couleur rose très prononcée de ma confiture de pêches... blanches ! Et après cuisson, elle avait fondu littéralement et nous ne l’avons pas trouvée à la dégustation...

Je vous montre l’ensemble, confitures et objets chinés sur un drap de bébé en lin superbement travaillé avec un monogramme fleuri, un feston profond  sur le revers et surtout entièrement ourlé à jour sur tout le tour du drap.

monogramme drap BB

feston drap BB

 

Vous vous souvenez peut-être que l’an dernier à Paris, j’avais eu un coup de foudre pour des assiettes de la faïencerie Longchamp, j’ai retrouvé cet été deux assiettes à compartiment saucier pour asperges ou artichauts  de la même provenance.

assiette Longchamp

Enfin, un joli motif en bois sculpté dans la masse, avec un très léger manque facilement réparable...

bois sculpté

Je vous laisse avec ce couple d’hirondelles en conversation très animée !

conversation d'hirondelles

♥ ♥ ♥

Posté par cathfd à 08:07 - - Commentaires [96] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mardi 11 mai 2010

Mes chines au Pays basque...

Le deuxième weekend...

C’est à Anglet au Quintaou, le quatrième samedi du mois, mélange de vide-greniers et de brocante un peu comme à Ahetze, que nous avons chiné ainsi qu’à Biarritz même où une brocante mensuelle est désormais organisée le dernier dimanche du mois à la Négresse.

la chine du deuxième weekend 

Je vous présente mes trouvailles sur un drap ancien tout simple en chanvre, qui provient d’une dotation d’officier de marine, adouci par les lavages répétés il est d’une douceur extrême...

En arrière plan, un porte chapeau qui après patine accueillera un trésor chiné plus tard, je vous en reparlerai. Une serviette de toilette dont le monogramme un  peu différent des broderies classiques m’a tout de suite plu. Regardez bien les pleins des lettres,  ce n’est pas le point habituel et  j’aime bien le côté bicolore  discret...

monogramme bicolore CM

  Deux jolis tampons de brodeuse, ce sont les premiers que je trouve !

tampons de brodeuse

Après les embauchoirs de la semaine précédente, je reste dans le même registre avec  le pied gauche d’une très jolie forme à chaussure de femme ...

forme à chaussure

Trois bobines de ficelle de lin d’un stock de tapissier pour 2 euros !

même pas le prix d’une seule bobine de lin chez L....M.....

ficelle de lin

Trois fers à repasser anciens. C’était un collectionneur qui se séparait de ses doubles . J’ai été attiré par celui dont la semelle est arrondie y compris sur le talon et j’ai emporté les trois pour 10 euros...

trois fers à repasser 

 

Les poignées sont toutes différentes, les décors aussi...De gauche à droite, un fer des Galeries rémoises,un fer Herbulot, plus  difficile à trouver, et un fer Camion Frères avec leur emblème, l’ancre de marine , c’est celui qui a le talon arrondi...

fers à repasser détails

Enfin, un joli dessus de suspension joliment travaillé dont j’ai amoureusement brossé les franges, payé un euro. Je ne pense pas l’installer sur mon monte et baisse sur lequel il irait pourtant à la perfection, car ce serait devoir le laver régulièrement et risquer d’abîmer le tissu déjà très fin. j’ai donc une petite idée pour le mettre en valeur et en profiter de façon détournée. A suivre donc...

dessus de suspension  marronnier et broderie

 

Posté par cathfd à 07:18 - - Commentaires [80] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

vendredi 7 mai 2010

Mes chines au Pays Basque...

Le premier dimanche...

Sur les Puces d’Ahetze,  le troisième dimanche du mois toute l’année ...un vide-grenier à l’origine, qui s’est étoffé et largement étendu avec de nombreux brocanteurs professionnels   et une gamme de prix très étendue jusqu’à devenir ce rendez-vous incontournable de la chine en Pays Basque, que nous ne manquerions sous aucun prétexte lorsque nous sommes dans le coin ...

piège à guèpes

Ce jour là , une fois n’ est pas coutume, nous sommes partis avec une idée en tête, trouver un ancien piège à guêpes. C’est ainsi que nous nous sommes rendus compte que c’est un objet très recherché et que les prix s’envolent... comme je voulais cet objet pour une utilisation bien précise  sans être sûre de pouvoir aller au bout de mon idée, je ne voulais pas mettre trop cher en tout cas pas les 40, 45 voire 60 euros demandés  pour cet objet autrefois tellement banal dans chaque maison... j’ai réussi à en négocier un à 18 euros, il était très sale mais j’ai pris le risque de le prendre, je vous le présente tel que je l’ai trouvé... 

feston

monogramme MT

Il est posé sur un drap en lin rustique de ces tissages peut-être faits à la ferme... autrefois, les familles plantaient un champ de lin destiné à la confection des trousseaux et en confiaient le tissage à des tisserands ambulants si elles ne le tissaient pas elles-mêmes... Sa couture centrale témoigne de son ancienneté, le feston assez irrégulier me ravit par sa maladresse naïve, mais un très beau monogramme fait par une main plus expérimentée en fait une jolie pièce , qui se verra transformée en nappe estivale ou en dessus de lit selon mon humeur...

embauchoirs

J’aime les embauchoirs et ce dimanche là, j’en ai trouvé deux sortes, les uns tout bois une pointure de femme et les autres bois et métal, moins anciens...

cintre, boite de conserve et plaque émaillée

Un cintre ancien avec un double crochet à 2 euros, une petite boite de conserve ronde “la perpétuelle” n°1 qui viendra rejoindre l’ovale chinée l’an dernier, une plaque émaillée à 1 euro...

globe et journal ancien

 

Un numéro du Petit Echo de la Mode de 1922 et un globe rond que j’ai négocié à 25 euros...

document ancien et pochoirs zinc

Posés sur un document de 1824, une série de pochoirs en zinc que j’ai eue pour 5 euros les quatorze !

Le document avec une en-tête au nom de Charles X comporte trois jolis tampons...

tampons Charles X

Et enfin une série de tout petits verres roses en 3 modèles différents qui feront de ravissants vases individuels à poser près de l’assiette pour une jolie table fleurie mais pas encombrée...

verres roses

 

Nous avons quittés le village comblés,  pour aller pique-niquer tout en  commentant joyeusement notre matinée de chine et en repassant  en revue les  trésors que nous venions de dénicher...

Je vous montre très vite, promis, ce que nous avons déniché le dimanche suivant !

Posté par cathfd à 06:04 - - Commentaires [68] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

jeudi 14 janvier 2010

Les chines des derniers mois de l'année écoulée (2)...

 

chines d'automne

C’est à Bordeaux dans une brocante où m’avait emmenée Monica, amie lectrice de ce blog, que j’ai trouvé une valise à chapeau en très bon état...

valise à chapeau avec étiquettes anciennes

et c’est grâce à Marlène que je l’ai  personnalisée avec des étiquettes anciennes d’hôtels de différents pays, étiquettes qu’elle m’a offertes avec générosité...

chine d'automne linge

Dans la capitale du Béarn, j’ai trouvé, outre la fameuse pampille améthyste qui a déterminé la couleur de la décoration de Noël  à la maison, une serviette monogrammée CB, des bandes festonnées brodées, sans doute des volants de taies d’oreiller vu leur taille (en vrac dans un sac plastique sous la table), un métrage de dentelle ancienne d’une grande finesse en fil avec son étiquette d’origine et une ample et monacale chemise de nuit en chanvre rugueux, achetée pour sa matière en quantité suffisante pour quelques ouvrages et bien moins chère qu’un torchon en chanvre...( en fait, j’ai l’équivalent de deux torchons voire plus, pour un prix inférieur à celui d’un seul , sur cette brocante)

petit cadre

Enfin, je suis repartie avec un ravissant petit cadre orné de roses dont il manque le pied mais que je pourrais  facilement remplacer...

pichet barbotine JP

Enfin, sur un vide-grenier de village, mon frère et son amie m’ont offert un pichet en barbotine, en parfait état, avec un motif de pomme et de poire, l’intérieur émaillé couleur framboise écrasée...Sur le même stand , j’avais acheté la petite cage que vous aviez pu voir et un pot  ancien  en verre dont la vendeuse m’a affirmé qu’il s’agissait d’un pot à miel. Je suis toujours ravie quand je trouve cette dame sur un vide-grenier, car chineuse invétérée, elle revend régulièrement ses trouvailles quand elle ne vide pas quelque maison familiale  et elle a toujours des objets en parfait état avec des prix très raisonnables...

pot à miel

La prochaine fois, je vous montre des objets longtemps cherchés et enfin dénichés pour clore ces carnets de chine d’automne 2009...

♥ ♥ ♥

Posté par cathfd à 07:04 - - Commentaires [56] - Permalien [#]
Tags : , , ,