lundi 25 juin 2012

Retour de chine...

 Vous me dîtes souvent que j’ai un œil de lynx, je vous en remercie, mais il faut que je vous fasse une confidence, j’ai la chance d’avoir un mari atteint du même virus de la chine que moi. Il est très attentif et déniche souvent des merveilles que je n’avais pas vues, quand je m’attarde devant un stand, il file en éclaireur sur les autres pour ne pas laisser partir ailleurs la huitième merveille de la chine, celle qu’on espère tous,  qui nous fait mettre un réveil le dimanche matin et partir parfois dans le froid ou sous la pluie. S’il pense l’avoir trouvée, il revient vite me chercher. Ce n’est donc pas avec mes deux yeux seulement que je chine, ce sont quatre yeux aiguisés qui scrutent les étals ! Alors permettez moi de lui dire  ici merci: merci à toi sans qui les chines du dimanche n’auraient pas la même saveur, merci pour ton enthousiasme et ta patience...♥ !

DSC01809

Trouvé sur le même vide-grenier que le morceau de frise (dont finalement je pense qu’il n’est pas en zinc à cause de sa malléabilité, mais en plomb ce qui veut peut-être dire qu’il est beaucoup plus ancien !) ces deux petites nappes à thé en lin brodé à 1 euro pièce. L’une a déjà revêtu son habit de couleur mauve et l’autre attend mon bon vouloir...Un très joli travail de broderie ajourée et de d’œillets minuscules, un monogramme dans un angle et à l’opposé un motif de richelieu rond, une guirlande de feuilles découpées et d’œillets remplace les jours et fait le tour des nappes, un  travail minutieusement exécuté...

nappes à thé détails

Un samedi nous avons fait dans un village voisin, un vide-maison dans une ambiance sympathique et atypique car les gens qui l’organisaient,  légataires de la maison, découvraient en même temps que nous le contenu des armoires et de la cave. Tandis que nous mettions de côté ce qui nous nous souhaitions peut-être acheter, eux mettaient de côté ce qu’ils souhaitaient garder pour eux. Nous étions les seuls acheteurs ! Dans une armoire, j’ai trouvé 4 morceaux inégaux de bandes festonnées main pour une longueur totale de 4m...

DSC01740

et deux grands draps en lin avec couture centrale et un monogramme magnifique, bien que mon armoire commence à déborder, à 10 euros pièce, impossible de les laisser, je suis sûre que vous serez d’accord avec moi !

DSC01738

Admirez l’extraordinaire qualité de la broderie, son épaisseur, sa régularité...C’est sans doute l’un des plus beaux monogrammes de tous ceux que j’ai chiné au regard de cette perfection...

DSC01739 

J’ai trouvé six assiettes à dessert Digoin de la série Aquitania, que je vous présente en compagnie d’autres assiettes chinées précédemment et que je ne vous avais pas encore montrées...

DSC01814

En haut les Digoin Aquitania, en bas à droite cinq assiettes plates Digoin modèle Cannes chinées sur un vide-grenier à Lourdes et juste à côté deux petites assiettes aux iris de Gien datant de 1878 chinées à Poitiers pour 2 euros (avec une petite assiette de Sarreguemines ). L’association des petites Digoin et des Gien est très jolie sur une table car les couleurs sont absolument identiques...

faïences 

Pour rester dans la vaisselle, voici une soupière chinée 3 euros il y a quelques mois. Elle est assez abimée à l’intérieur, mais cela ne me gène pas je ne l’ai chinée que pour l’installer sur la table de jardin où elle fait merveille avec les chaises bleues et la cabane rouge à proximité... Le modèle s’appelle Marie mais la marque est illisible, est-ce une Digoin ? peut-être pourrez-vous me le dire...

DSC01725

Revenons à  notre vide-maison, c’est dans la cave que nous avons déniché le plus de choses, comme ces pots à confiture de petite taille, exactement ceux dont les prix s’envolent en brocante de façon excessive, six coniques, les plus recherchés et un droit, tous différents mais de taille à peu près identique, idéale pour les desserts ou les petites sauces, voire même les  petites salades en entrée ...

DSC01750

 et ce très joli bocal des années 50/60 avec son couvercle en bakélite, joint intérieur en liège et ses étiquettes d’origine, le seul à les avoir conservés parmi les nombreux bocaux présents...

bocal la poule au pot

Les anciens propriétaires des lieux vendaient de l’épicerie sur les marchés jusqu’à ce que les premiers supermarchés arrivent et de ce passé,  restait aussi un carton de papeterie publicitaire. Des protège-cahiers et blocs-notes de la chocolaterie Lanvin,  des blocs-notes de la fromagerie Bel (La vache qui rit née en 1921) , et  de la fromagerie Grosjean qui concurrençait directement la Vache qui rit avec sa Vache sérieuse  née en 1926 ! Pendant des années, la guerre des deux vaches fit rage jusqu’à ce que la justice interdise en 1959 à Grosjean de commercialiser sa Vache sérieuse. Ce fut la plus grosse affaire  de contrefaçon à laquelle dut faire face la fromagerie Bel...

papeterie publicitaire

Les murs de la cave étaient entièrement tapissés de caisses en bois de chicorée Leroux, nous en avons ramené deux,  elles sont nettoyées et l’une d’elles est en cours de transformation.  A suivre donc...

 

DSC01835

♥ ♥ ♥

Posté par cathfd à 00:05 - - Commentaires [81] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


mardi 17 avril 2012

Inattendue autant qu’inespérée, une chine généreuse...

Cela fait longtemps que je ne vous ai pas parlé de chine et pourtant j’ai chiné tous ces mois passés, manque de temps ou d’envie, je n’ai pas fait de “retour de chine”... Mais là, c’est une chine tout à fait étonnante que je vais vous montrer, étonnante par ses circonstances et par son contenu généreux, enfin je trouve...

Le lundi de Pâques , il y avait un  vide-grenier dans les environs, avec les vêtements, jouets et divers plastiques qui sont désormais plus courants que les objets sortis des greniers. Néanmoins un stand était tenu par une dame qui d’après ce que j’ai compris vidait la maison de sa maman partie en maison de retraite et elle était loin d’avoir tout amené ce jour-là. Je lui ai acheté pour 1 euro cette petite cloche à la poignée ouverte sous laquelle sont venues se poser deux de mes plumes en papier...

DSC00534

Echange de téléphone, rendez-vous  pris et deux jours après, nous voilà partis monsieur Rose & Gris, une amie de chine et moi, chiner à domicile... C’était à la fois très amusant et excitant, car il y avait des cartons partout,  et à première vue pas grand chose d’intéressant. Pourtant, j’ai fini par dénicher quelques trésors, trésors à mes yeux évidemment, tout est relatif ! D’un premier tri j’avais sélectionné cela...

DSC00526

Un cartel d’horloge joliment travaillé avec un gentilhomme contant fleurette à sa belle laquelle détourne pudiquement la tête, un premier petit porte-chapeau (j’ai trouvé le deuxième plus tard), 4 fleurs de lys en métal blanc, enfin blanc une fois nettoyées car elles étaient plutôt noires d’oxydation et surtout...18 serviettes de table monogrammées de belle taille ! Elles étaient très tachées, piquées, jaunies et je ne savais pas si j’arriverais à en récupérer quelques unes d’utilisables, au pire les monogrammes de fort jolie facture seraient eux récupérables... Après un double lavage à 95°, je peux dire que j’ai eu raison de les prendre surtout que la dame m’a fait le lot à ...3 euros ! quelques unes nécessitent encore un traitement contre la rouille, et deux sont irrémédiablement tachées, mais qu’importe!

chine à domicile 1er lot

Dans un deuxième temps, nous avons trouvé d’autres choses qui m’intéressaient fort, même si certaines étaient dans le même état que les serviettes de table...Regardez plutôt...

DSC00503

 Un très vieux livre pour enfant de 1869, “Les petits hommes” de Louis Ratisbonne (homme de lettres français 1827-1900, auteur d’une traduction en vers de “La Divine Comédie”, de nombreux ouvrages pour les enfants, il fut l’exécuteur testamentaire d’Alfred de Vigny, une stèle à sa mémoire se trouve au jardin du Luxembourg, la connais-tu Françoise ?) je vous montrerai plus tard les adorables vignettes en noir et blanc illustrant les historiettes très morales de ce livre pour lesquelles j'ai pris ce livre car la reliure est assez délabrée...Un numéro de Lisette passablement abimé de 1922, deux documents notariés de  1843, 1866 et une facture pour de l’huile de 1869...

DSC00525

DSC00524

De la mercerie, il y en avait en quantité mais je n’ai pris que ce qui me semblait sortir de l’ordinaire et de fait, je n’avais jamais vu de galons et dentelles telles que ceux que j’ai choisis, le tout posé sur un coupon de cretonne imprimée de mûres, feuilles, fruits et fleurs...

DSC00513

Les cartonnettes ne sont pas celles d’origine, car les métrages ne correspondent absolument pas, pas plus me semble-t-il que l’inscription “rayonne”  qui désigne à partir de 1934 une fibre artificielle  qui n’a plus rien à voir avec la viscose d’origine végétale en fibres de bois inventée en 1884  en Isère par un français, le comte Hilaire de Chardonnet ...En tout cas , les petites étiquettes sont sympas et je pourrais les scanner pour les réutiliser...

 galons détails

Trois guimpes en tulle brodé, ce tulle ancien doux si délicat qui n’a pas grand chose à voir avec le tulle actuel piquant et désagréable à toucher... La guimpe est depuis le  XIIe siècle selon le dictionnaire de l’Académie française (1986) une pièce de toile blanche, couvrant le cou et encadrant le visage, dont le port est devenu traditionnel dans le costume de certains ordres religieux. Par extension, ce nom a été donné au plastron qui couvre le décolleté, il pouvait être brodé ou plissé, parfois montant haut sur le cou ou comme  ici ras de cou. (J’avais déjà eu l’occasion d’en chiner une en tulle aussi,  sans broderie mais avec un col et deux petites baleines pour maintenir le col droit...)

guimpes 

Une pièce récupérée certainement du bord d’une culotte ancienne  vu le sens du monogramme, avec une incrustation de tulle brodée  sur une fine batiste...

incrustation tulle brodé

Des pièces festonnées qui vont par paire, dont j’ignore la destination, peut-être des bas de manches ? Saurez-vous me dire ce que c’est ? Très foncées lorsque je les ai trouvées,  j’ai été enchantée de les ressortir de la machine bien blanches...

bandes festonnées

Et enfin, un grand drap en lin avec un jour assez simple mais au magnifique monogramme fleuri ...

drap RC

Si je vous dis que j’ai dépensé  en tout 20 euros, me croirez-vous ? et pourtant c’est le cas, vous imaginez mon plaisir avec cette chine imprévue en pleine semaine...

♥ ♥ ♥

Posté par cathfd à 06:28 - - Commentaires [104] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

vendredi 8 juillet 2011

Juste quelques chines ...

Je vous montre aujourd’hui quelques chines récentes, ou pas, que je n’avais pas pris le temps de photographier...C’est un inventaire à la Prévert que je vous propose là, car il n’y a pas de lien entre tous ces objets si ce n’est de m’avoir plu...

DSC09998

Un simple tamis en bois et maille de fer en assez bon état , qui me servira de base pour quelque  future mise en scène et un vieux cadre qui ira agrandir ma collection-accumulation (souvenez-vous...)  dont la moulure  fleurie, bien que craquelée par l’âge,  ne présente pas de manque comme c’est souvent le cas...Et pour l'instant , je les laisse tels que je les ai trouvés ou reçus ces cadres, je les aime dans leur jus, dans leur authenticité, avec les marques du temps...

moulure et tamis détails 

Quelques cartouches émaillés chiffrés, récupérés sur une horloge en étain, chinée 8 euros juste... pour ses fameux cartouches ! Ils ont déjà pour certains trouvé place  ici et là dans la maison sur des cônes en zinc, un globe, des petites chaises d’enfant...etc

objets numérotés

Une baratte de ménage, objet que je regardais depuis un certain temps  sans avoir encore cédé à mon envie, bien m’en a pris car je l’ai trouvée auprès d’un collectionneur pour une somme très raisonnable en regard des prix habituellement demandés pour ce genre d’objet  même lorsqu’il manque le bocal d’origine...Le mécanisme est en fonte et fonctionne parfaitement. En fait, c’est le cadeau de fête des mères de ma grande !

 baratte de ménage

Un sachet de boutons de roses de Provins dans son emballage d’origine avec l’étiquette de la pharmacie. Les pétales ont perdu depuis longtemps leur couleur d’origine,  mais ce paquet a trouvé place tel quel dans ma salle de bains... La mythique rose de Damas, rosa gallica officinalis, ancêtre de toutes nos roses, ramenée de Terre Sainte par les croisés a fait dès le le XIIIe siècle la fortune de Provins qui devint l’un de principaux centres de culture en Europe ... Cultivée au départ pour ses vertus médicinales, elle est ensuite recherchée pour sa beauté ornementale; utilisée pour fleurir les autels dans les églises, elle fera partie de tous les jardins de curé. Le rosier de Provins originel était à fleurs rouges et étamines dorées...

roses de provins

Enfin une nappe en lin damassé, trouée hélas mais achetée pour son double  monogramme superbe ( au centre de la nappe, deux fois “ER”) et les six serviettes que la vendeuse voulait à tout prix vendre avec,  bien que leur  monogramme  ne soit pas identique !  Et parce que la nappe était trouée, j’ai eu l’ensemble pour 10 euros ! Le travail de broderie est magnifique , comme je l’aime avec de forts contrastes et différents types de points...

 

DSC00012

J’avais envie de rose pâle aussi les serviettes sont-elles passées à la machine avec un peu de poudre de perlin-pimpin et les voilà prêtes à embellir  ma table...Et pour le plaisir, je leur ai fabriqué une étiquette indiquant leur quantité et qualité et je les ai ficelées de lin brut. Inutile de préciser que ce sont des serviettes d’une taille qui pourrait faire pâlir de jalousie les torchons actuels, vous vous en seriez douté !

serviettes en lin damassé rose

Le temps des vacances arrive et je trouverai enfin  celui de trier et choisir tranquillement les photos de mon voyage que je vous montrerai donc plus tard que je ne le pensais ...Pour celles à qui j’ai promis un  tuto, je n’ai pas oublié, j’ai juste manqué de temps, ce sera donc pour la rentrée...

Je vous souhaite un bel été haut en couleurs, avec du soleil dans le ciel et le cœur, de douces soirées qui se prolongent, des retrouvailles amicales et familiales, et de l’énergie à engranger pour le restant de l’année...

roses, fenouil et lavande 

♥ ♥ ♥

Posté par cathfd à 12:12 - - Commentaires [79] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 31 août 2010

Où il est question de confiture et de chine...

pêches blanches

Un plateau de succulentes pêches blanches du Roussillon rapporté du marché m’a donné envie de mettre en pot ce délice parfumé tout en vous montrant quelques trésors de chine butinés ici ou là sur brocante ou vide-grenier  durant l’été. Un rassemblement hétéroclite  à la Prévert  dont le seul point commun est le plaisir que j’ai eu à les chiner...

chine et confiture de pêche 

Tout d’abord un tout petit pot à confiture ancien, idéal pour les petits restes, vous savez , la dernière louche qui ne rentre pas dans le pot,  et ce qu’on racle sur les parois de la bassine pour ne pas perdre une goutte de la précieuse gourmandise...Je ne sais pas si vous avez remarqué, ces pots anciens, plus ils sont petits, plus ils sont chers, j’ai réussi à négocier celui-ci (7 cm de haut, 8 cm de diamètre intérieur) 13 euros  mais il a fallu beaucoup de persuasion et aussi que le brocanteur ait envie de me faire plaisir, je crois !

mini pot à confiture 

J’ai laissé la peau des pêches ce qui explique la couleur rose très prononcée de ma confiture de pêches... blanches ! Et après cuisson, elle avait fondu littéralement et nous ne l’avons pas trouvée à la dégustation...

Je vous montre l’ensemble, confitures et objets chinés sur un drap de bébé en lin superbement travaillé avec un monogramme fleuri, un feston profond  sur le revers et surtout entièrement ourlé à jour sur tout le tour du drap.

monogramme drap BB

feston drap BB

 

Vous vous souvenez peut-être que l’an dernier à Paris, j’avais eu un coup de foudre pour des assiettes de la faïencerie Longchamp, j’ai retrouvé cet été deux assiettes à compartiment saucier pour asperges ou artichauts  de la même provenance.

assiette Longchamp

Enfin, un joli motif en bois sculpté dans la masse, avec un très léger manque facilement réparable...

bois sculpté

Je vous laisse avec ce couple d’hirondelles en conversation très animée !

conversation d'hirondelles

♥ ♥ ♥

Posté par cathfd à 08:07 - - Commentaires [96] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

vendredi 6 août 2010

Chines estivales, acte I : textiles...

Les grandes brocantes et autres festivals des chineurs ne manquent pas en été. Nous avons été particulièrement chanceux à Soustons, où il y avait un beau choix de marchandises, et à Ahetze, bien sûr...Histoire de ne pas vous lasser, je vous montrerai mes trouvailles en plusieurs épisodes classés selon les matières comme je l’avais fait l’an dernier. Ma chine textile a été relativement modeste, encore qu’il y manque une pièce à voir plus tard dans le cadre d’un début de collection...

chines estivales textiles

Luxe suprême, j’ai trouvé un drap en chanvre à mes initiales !

Le monogramme est joliment travaillé et fleuri, voyez plutôt:

C en gros plan 

Du ruban tissé GC  et 1m40 de dentelle à l’aiguille, au motif original ...

dentelle et ruban tissé pf

 

Quatre monogrammes d’origine, de facture et de complexité variable... Remarquez le monogramme triple, plutôt rare...Les deux de gauche, MH et MB sont particulièrement beaux... Le rouge est brodé sur une pochette porte-serviette dont l’autre face est ornée d’un iris...

4 monogrammes pf

Impossible de faire quoi que ce soit sans qu’Elfie ne vienne superviser la situation et veiller au bon déroulement des opérations, aurait-elle été huissier dans une vie antérieure, cette chatte ?

DSC06005

 

Merci pour tous vos commentaires et vos réactions sur les précédents posts, c’est avec un plaisir immense  toujours renouvelé que je vous lis, merci de votre fidélité !   

Posté par cathfd à 11:44 - - Commentaires [49] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


mardi 11 mai 2010

Mes chines au Pays basque...

Le deuxième weekend...

C’est à Anglet au Quintaou, le quatrième samedi du mois, mélange de vide-greniers et de brocante un peu comme à Ahetze, que nous avons chiné ainsi qu’à Biarritz même où une brocante mensuelle est désormais organisée le dernier dimanche du mois à la Négresse.

la chine du deuxième weekend 

Je vous présente mes trouvailles sur un drap ancien tout simple en chanvre, qui provient d’une dotation d’officier de marine, adouci par les lavages répétés il est d’une douceur extrême...

En arrière plan, un porte chapeau qui après patine accueillera un trésor chiné plus tard, je vous en reparlerai. Une serviette de toilette dont le monogramme un  peu différent des broderies classiques m’a tout de suite plu. Regardez bien les pleins des lettres,  ce n’est pas le point habituel et  j’aime bien le côté bicolore  discret...

monogramme bicolore CM

  Deux jolis tampons de brodeuse, ce sont les premiers que je trouve !

tampons de brodeuse

Après les embauchoirs de la semaine précédente, je reste dans le même registre avec  le pied gauche d’une très jolie forme à chaussure de femme ...

forme à chaussure

Trois bobines de ficelle de lin d’un stock de tapissier pour 2 euros !

même pas le prix d’une seule bobine de lin chez L....M.....

ficelle de lin

Trois fers à repasser anciens. C’était un collectionneur qui se séparait de ses doubles . J’ai été attiré par celui dont la semelle est arrondie y compris sur le talon et j’ai emporté les trois pour 10 euros...

trois fers à repasser 

 

Les poignées sont toutes différentes, les décors aussi...De gauche à droite, un fer des Galeries rémoises,un fer Herbulot, plus  difficile à trouver, et un fer Camion Frères avec leur emblème, l’ancre de marine , c’est celui qui a le talon arrondi...

fers à repasser détails

Enfin, un joli dessus de suspension joliment travaillé dont j’ai amoureusement brossé les franges, payé un euro. Je ne pense pas l’installer sur mon monte et baisse sur lequel il irait pourtant à la perfection, car ce serait devoir le laver régulièrement et risquer d’abîmer le tissu déjà très fin. j’ai donc une petite idée pour le mettre en valeur et en profiter de façon détournée. A suivre donc...

dessus de suspension  marronnier et broderie

 

Posté par cathfd à 07:18 - - Commentaires [80] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

vendredi 7 mai 2010

Mes chines au Pays Basque...

Le premier dimanche...

Sur les Puces d’Ahetze,  le troisième dimanche du mois toute l’année ...un vide-grenier à l’origine, qui s’est étoffé et largement étendu avec de nombreux brocanteurs professionnels   et une gamme de prix très étendue jusqu’à devenir ce rendez-vous incontournable de la chine en Pays Basque, que nous ne manquerions sous aucun prétexte lorsque nous sommes dans le coin ...

piège à guèpes

Ce jour là , une fois n’ est pas coutume, nous sommes partis avec une idée en tête, trouver un ancien piège à guêpes. C’est ainsi que nous nous sommes rendus compte que c’est un objet très recherché et que les prix s’envolent... comme je voulais cet objet pour une utilisation bien précise  sans être sûre de pouvoir aller au bout de mon idée, je ne voulais pas mettre trop cher en tout cas pas les 40, 45 voire 60 euros demandés  pour cet objet autrefois tellement banal dans chaque maison... j’ai réussi à en négocier un à 18 euros, il était très sale mais j’ai pris le risque de le prendre, je vous le présente tel que je l’ai trouvé... 

feston

monogramme MT

Il est posé sur un drap en lin rustique de ces tissages peut-être faits à la ferme... autrefois, les familles plantaient un champ de lin destiné à la confection des trousseaux et en confiaient le tissage à des tisserands ambulants si elles ne le tissaient pas elles-mêmes... Sa couture centrale témoigne de son ancienneté, le feston assez irrégulier me ravit par sa maladresse naïve, mais un très beau monogramme fait par une main plus expérimentée en fait une jolie pièce , qui se verra transformée en nappe estivale ou en dessus de lit selon mon humeur...

embauchoirs

J’aime les embauchoirs et ce dimanche là, j’en ai trouvé deux sortes, les uns tout bois une pointure de femme et les autres bois et métal, moins anciens...

cintre, boite de conserve et plaque émaillée

Un cintre ancien avec un double crochet à 2 euros, une petite boite de conserve ronde “la perpétuelle” n°1 qui viendra rejoindre l’ovale chinée l’an dernier, une plaque émaillée à 1 euro...

globe et journal ancien

 

Un numéro du Petit Echo de la Mode de 1922 et un globe rond que j’ai négocié à 25 euros...

document ancien et pochoirs zinc

Posés sur un document de 1824, une série de pochoirs en zinc que j’ai eue pour 5 euros les quatorze !

Le document avec une en-tête au nom de Charles X comporte trois jolis tampons...

tampons Charles X

Et enfin une série de tout petits verres roses en 3 modèles différents qui feront de ravissants vases individuels à poser près de l’assiette pour une jolie table fleurie mais pas encombrée...

verres roses

 

Nous avons quittés le village comblés,  pour aller pique-niquer tout en  commentant joyeusement notre matinée de chine et en repassant  en revue les  trésors que nous venions de dénicher...

Je vous montre très vite, promis, ce que nous avons déniché le dimanche suivant !

Posté par cathfd à 06:04 - - Commentaires [68] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

lundi 19 octobre 2009

Le plaid de la Princesse Elfie...

Dès son arrivée à la maison, Elfie a adopté le fauteuil de notre chambre pour ses petites  siestes et ses nuits. J’ai donc décidé de confectionner un petit plaid rien que pour elle tout en pensant à lui...

fauteuil de notre chambre

Un morceau de vieux drap, du lin uni et fleuri, un joli monogramme, du molleton pour le rendre bien moelleux, une piqûre pour matelasser la bordure...

plaid d'Elfie

Un ouvrage immédiatement adopté sitôt installé sur le fauteuil de la princesse, car depuis qu’elle est là, c’est SON fauteuil, je n’y dépose plus les vêtements le soir, car tout étant prétexte à jouer, mieux vaut éviter et donc elle  en a dorénavant l’usage exclusif ... quand je vous dis que c’est une princesse !

Elfie sur son plaid

D’ailleurs elle aime bien s’appuyer sur un coussin qui se trouvait là avant son arrivée et celui de son plaid, j’en profite pour vous le montrer. J’avais trouvé l’idée il y a quelques années dans une boutique de déco à Aix en Provence. La face avant est réalisée dans une serviette de table entière, un simple système de plis réguliers lui donnent du relief et met en valeur le monogramme, tout en la ramenant à une taille raisonnable ...pour un coussin. C’est très simple à réaliser, il faut juste être très méticuleuse pour que les plis soient bien parallèles...

coussin monogramme CF

Elle est pas belle , la vie ?

le confort d'un plaid rien que pour soi !

Posté par cathfd à 07:04 - - Commentaires [76] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 14 septembre 2009

Chine estivale: acte III, textiles....

Si l’on trouve facilement des taies d’oreillers anciennes, plus rares sont les taies de traversin et lorsque sur une brocante, j’ai vu celle-ci, je n’ai pas hésité une seconde. parce que vous je ne sais pas, mais moi, souvent je tourne autour des objets, je visite tous les stands pour mieux revenir si mon coup de cœur se confirme au risque que l’objet de ma convoitise  ait été acheté par quelque chineuse plus impulsive...

taie de taversin pf

Cette belle taie, la plus jolie de toutes celles que j’avais vues jusqu’alors a la particularité d’être entièrement boutonnée ce qui  me permettra à défaut de l’utiliser en taie de traversin ( quoique j’y songe !) de l’utiliser en chemin de table ainsi que me l’a suggéré la dame qui me l’a vendue. Elle mesure 2 m10 sur 88 cm, ce serait effectivement un beau chemin de table de fête, non ?

A Saint Jean de Luz, il y a une boutique de linge ancien, réputée dans la France entière et dont l’adresse est donnée régulièrement dans les répertoires de “Art et Décoration”, les rares fois où j’ai tenté d’y aller, j’ai été refroidie par un  accueil si glacial que je regarde à peine la vitrine désormais. En revanche, il y en  a une autre dont la propriétaire est adorable,  une vraie passionnée, une vraie basque, intarissable sur les coutumes. Nous y avons passé un moment délicieux à parler chiffons anciens et dentelles...( elle a trouvé M. Rose & Gris très patient, car ce moment a duré une bonne heure quand même !!!) Iban, 26 rue de la république, Saint Jean de Luz

J’ai admiré chez elle des merveilles inaccessibles comme un drap  monogrammé (500€ !)  avec des jours d’une qualité exceptionnelle, un travail de titan vu la  largeur de la rangée de jours multiples et le nombre de roues intercalées au milieu des jours, hélas il partira au Japon vraisemblablement , ou cette chemise de nuit de noces Napoléon III avec un empiècement de dentelle de toute beauté...Toute à mon observation attentive et à notre bavardage ensuite j’ai oublié de prendre des photos...

serviette de toilette en fil

J’ai quand même acheté chez elle une merveilleuse serviette de toilette en fil, qui sort d’une maison très bourgeoise où tout le linge était magnifiquement brodé, regardez les détails...

serviette de toilette fil détails pf

Et j’ai appris quelque chose, pour emballer le linge ancien il faut utiliser du papier de soie BLEU, cette couleur, et elle seule, fait barrière à la lumière, aux insectes et à l’humidité... Vous savez ce qui vous reste à faire pour préserver vos trésors de linge ancien...

Tout au long de l’été je n’ai pas résisté lorsque j’ai trouvé des chemises de nuit anciennes, Mamika me comprendra, elle a le même virus...

les chemises de nuit chinées cet été

 

 

transparences

Certaines sont plus anciennes que d’autres, les une en fine percale, les autres en métis, si frais l’été, si agréable à porter malgré l'apparente épaisseur du tissu...

chemises de nuit détails des broderies pf

Les deux superposées à gauche sur la mosaïque étaient dans un sac poubelle avec une dizaine d’autres au même monogramme toutes différentes et toutes brodées de riches motifs floraux très fins... celle en haut à droite, en fine batiste est déchirée dans le dos, le brocanteur  m’en a fait cadeau...Et celle là, étonnante, elle se pressionne à l’entrejambe et elle est richement travaillée, même la couture du milieu dos s’agrémente d’un petit entre-deux de jours...

chemise-culotte

 

Enfin je peux pas terminer cette revue de linge ancien sans cette taie d’oreiller chinée pour moi par Nicole, merci ma grande sœur...!

taie d'oreiller de Nicole

Petit coussin brodé par  ma précieuse amie Marie-Christine

Enfin j’ai chiné un bibi rose dont la voilette est abimée mais que ma belle-mère  modiste se fera un plaisir de remplacer...

bibi rose

Ces chines d’été c’était chaque fois un petit 

bonheur

Posté par cathfd à 06:46 - - Commentaires [66] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 12 juin 2009

Inventaire à la Prévert pour quelques objets chinés...

Depuis quelques semaines déjà, la chine se fait rare et nous sommes repartis bredouilles de nombreux vide-greniers, peu d’objets intéressants ou des prix qui, eux,  n’avaient rien du vide-greniers mais tout du  salon d’antiquaires !

Voici quelques objets chinés ces dernières semaines

dont le rassemblement pour le moins hétéroclite ne manque pas de charme:

inventaire à la Prévert

 

de gauche à droite et de haut en bas, un très grand napperon rectangulaire au travail de jours magnifique  (1€50...!), une ancienne muselière à veau, de vieux cintres en bois et une jolie bouteille en verre mécanique ornée d’un chardon et de l’inscription “la lorraine”( bouteille à lait ? ) installés dans une petite bassine en zinc, deux appliques de piano en bronze, légèrement différente l’une de l’autre, dont M. Rose & Gris pense que c’est une réédition neuve, une serviette monogrammée, deux pampilles, un hochet orné d'une Sainte Thérèse de Lisieux et d'une petite bordure de roses qui me fait penser qu’il doit dater des années quarante, posé sur une serviette de toilette en fil frangée , une de ces serviettes que l'usage réservait au visage...

inventaire...détails

Pour la petite histoire je cherchais un hochet depuis longtemps, mais les prix pratiqués me faisaient fuir, lorsque je suis tombée sur celui-ci, j'ai sauté dessus ! Certes il est très désargenté et il y aurait une petite soudure à faire à la bélière, mais à 5 € , vous auriez hésité, vous?

* * *

Posté par cathfd à 06:46 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
Tags : , , , ,