mardi 19 avril 2011

Les jonquilles de Gèdre ...

La demoiselle de Bordeaux avait alors juste trois ans et  au bout de ce qui lui avait semblé une longue marche pour ses petites jambes , la fatigue s’était envolée devant le spectacle de cet immense champ de jonquilles...C’était  il y a presque 19 ans au pied du Pic du Midi d’Ossau, dans le Béarn...

au pied de l'Ossau 

Dans les Hautes-Pyrénées, il y a aussi un endroit au printemps où  les jonquilles sauvages remplissent les champs. Cela faisait presque tout aussi longtemps que nous n’étions pas partis en balade dans ce coin-là et nous ne savions pas s’il était encore trop tôt ou pas. Les fortes chaleurs des jours qui avaient précédé pouvaient fort bien avoir accéléré la sortie des fleurs alors même que la neige était encore présente  à peine quelques semaines auparavant. Nous sommes donc partis  vers le Lavedan et plus particulièrement  le Pays Toy, la vallée de Luz Saint-Sauveur, Barèges, Gavarnie...

Gèdre

Ce village c’est Gèdre. Situé à 1001 m d’altitude, c’est là qu’au printemps les jonquilles envahissent les champs, les bas-côtés, le moindre bout de terrain... et elles étaient bien là, pas depuis longtemps car l’impression dominante n’était pas le jaune comme sur la première photo  (prise fin  mai à une altitude plus élevée !) ...

DSC08883

Dans ce village dont les moindres terrains sont pentus, les maisons sont posés sur les champs avec pour jardin cette nature environnante inimitable qui les dote chaque printemps de cet or pâle, fragiles et courtes jonquilles aux longues trompettes, bravant  fièrement les vents vifs  des lieux...

jonquilles

 

Nous avons continué non vers le cirque de Gavarnie, où je vous emmènerai une autre fois, mais vers le cirque de Troumouse. Beaucoup moins connu que Gavarnie, c’est l’un des trois cirques glaciaires  formés au centre de la barrière calcaire des Pyrénées, le plus grand aussi,  4 kms de circonférence, et le plus sauvage. Lorsque j’étais enfant nous avions des amis agriculteurs qui emmenaient leurs bêtes en transhumance dans ce cirque qui est une zone pastorale de premier ordre, incluse dans le Parc national des Pyrénées. La route s’élève très vite et si en bas dans la  vallée, le printemps éclate de toutes parts,  ici le paysage qui s’offrait à nous n’était pas encore verdoyant malgré la présence ici et là de quelques fleurs timides et discrètes et de quelques chatons annonciateurs de renouveau...A côté de la cascade, on voit combien l’herbe est encore brûlée par la neige...

 au dessus de Gèdreau dessus de Gèdre 2

En face de  l’embranchement vers le cirque d’Estaubé, un troisième cirque situé entre celui de Gavarnie et celui de Troumouse, au pont de l’Arraillé, un chaos de blocs gigantesques offre au regard la surprise d’une très belle Vierge à l’enfant, fragile silhouette blanche au milieu de la roche...

la Vierge du pont de l'Arraillé 

Sur la route de nombreuses granges en activité ou non, de l’eau en abondance et un beau troupeau de vaches ...limousines ! Remarquez le bord des toits, typiques de la région avec leurs “pénaous”, des escaliers en plaques de schistes...

grangestroupeau

En continuant, le défilé s’élargit et  nous arrivons au hameau d’Héas, à 1500 m  où nous attend une magnifique petite chapelle ... Nous sommes au cœur de cette région classée au patrimoine mondial de l’Unesco. D’abord modeste oratoire d’origine médiévale, elle devint au XVème siècle jusqu’à la révolution, un prieuré prospère. Interrompu un temps les cultes et pèlerinages reprennent en 1810 et aujourd'hui encore le 15 août et le 15 septembre sont célébrés des pèlerinages  en ce lieu. Incendie, cataclysme , avalanches destructrices, la chapelle n’a pas été épargnée et a été reconstruite trois fois, la dernière en 1925-26 sur le modèle du XVIIIème siècle. Le vitrail sur la mosaïque est celui des pèlerinages où vous pouvez voir les costumes traditionnels de la vallée.

chapelle d'Héas 2 

En quittant Héas, nous avons emprunté la route sinueuse qui s’élève vers le cirque de Troumouse. Mais hélas, très vite, nous avons dû nous arrêter car la neige empêchait le passage vers 1700 m environ, nous avons continué à pied sur quelques centaines de mètres mais nous resterons  derrière le cirque, il faudra revenir plus tard dans la saison...

IMG_0061

Le cirque est juste là derrière cette barrière d’où dévale cette cascade,  à 2000 m environ d’altitude, accessible en voiture et  on peut y faire encore de jolies balades en toute sécurité même en famille....

DSC08942 

C’est promis, nous reviendrons et vous emmènerons tout là-haut...En redescendant,  une jolie surprise, une harde d’isards (le cousin pyrénéen du chamois qui a failli disparaitre  et fut sauvé par la création du Parc National des Pyrénées en 1967) en train de pâturer à flanc de montagne...  Ma batterie en passe de rendre l’âme, j’avais déconnecté l’écran et j’ai visé au jugé ! Ils étaient très loin et j’aurais eu bien besoin du gros téléobjectif sur pied qu’avaient installé d’autres promeneurs ! Néanmoins c’est   une telle surprise et  un tel plaisir de les trouver là que je vous montre ma photo...

harde d'isards clic sur la photo pour agrandir

En redescendant , nous avions vue sur les seuls arbres du coin, une forêt de résineux un peu au dessus de Héas car la particularité de Troumouse et de sa route d’accès est l’absence totale d’arbres et de buissons...

forêt 

Encore une belle journée qui s’achevait là, nous sommes rentrés en nous promettant de revenir très vite , pas dans 19 ans! Evidemment je n’ai pas résisté à l’envie de ramener un petit bouquet de ces jonquilles, je pouvais , Gèdre n’est pas situé dans le Parc National où toute cueillette est interdite...

jonquilles en bouquet

Posté par cathfd à 06:00 - - Commentaires [87] - Permalien [#]
Tags : , , ,


mercredi 19 janvier 2011

Un dimanche après-midi au plateau du Benou...

Cela faisait dix ans , peut-être plus, que nous n’étions pas partis un dimanche vers le plateau du Benou, dans la vallée d’Ossau...

Une visite chez elle, dans le village juste en dessous, m’avait donné l’irrépressible envie de monter , là-haut sur le plateau... Lorsque les filles étaient petites,  nous y allions souvent le dimanche après-midi, curieusement nous n’y avons jamais pique-niqué à l’instar des nombreux citadins qui viennent en nombre y chercher air pur, grands espaces et paysages somptueux...

Il y avait ce jour là un écobuage dûment surveillé par les pompiers, beaucoup de monde mais  absorbé et dilué par l’espace immense, quelques troupeaux disséminés, quelques promeneurs croisés avec qui on échange un bonjour, courtoisie propre à la montagne qui  m’amuse chaque fois et puis ce fut un grand plaisir de remettre nos pas sur le chemin des bergeries ...

écobuage

 

 

 

 

DSC08311

DSC08312

DSC08321

DSC08330

Il y a des arbres magnifiques sur le plateau, dont plusieurs forêts de mélèzes, j’aime  leurs amusants petits cônes qui s’accrochent encore aux branches dénudées alors que les épines sont depuis longtemps tombées...

forêt de mélèzes forêt de mélèzes 2

Un tilleul séculaire à la frondaison imposante  ...

DSC08342

Le plateau situé à environ 900 mètres d'altitude est un haut lieu du pastoralisme et de nombreuses bergeries parsèment  le site, si les unes sont entretenues voire restaurées, il ne reste parfois  que les murs des autres...

toits et murs de bergeries

♥ ♥ ♥

Posté par cathfd à 00:01 - - Commentaires [80] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 24 novembre 2010

Iraty...

Puisqu’enfin le grand beau temps s’était installé à la fin de notre séjour en Pays Basque, le samedi 13 novembre, nous sommes partis vers la montagne, la Basse Navarre, en direction d’Iraty. Ne manquant pas de prendre le chemin des écoliers nous arrêtant dans maints petits villages, histoire de voir ici une église, là un paysage, et souvent les deux en même temps comme ce petit village, Béhorléguy face au pic éponyme, qui jouit d’un paysage enchanteur...

Behorleguy Nous continuons de monter et nous arrêtons  pour aller découvrir en plein milieu d’un pâturage à 900m d'altitude, la chapelle Saint-Sauveur d’Iraty...Sans un panneau indicateur, de loin on pourrait facilement   la prendre pour une simple grange...

Saint-Sauveur d'Iraty

C’est une chapelle de fondation romane, dont on trouve mention au XIIe et XIIIe siècles , qui fut restaurée en 1727, date gravée au-dessus de la porte, à l’initiative du curé de Béhorléguy (bien qu’il ne s’agisse pas du tout de la même commune !). Les ouvertures romanes étroites sont d’origine. Nous n’avons pas pu voir l’intérieur car elle est fermée. C’était une étape sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle et un lieu de pèlerinage important.

Saint-sauveur d'Iraty détails pf 

Tout autour de la chapelle, un chemin de croix extérieur à colonnes de pierre... et à gauche de la porte romane côté ouest une plaque commémorative “de 1942 à 1944 pour de nombreux patriotes belges rejoignant   les forces alliées, l’Iraty fut  une halte sur le long chemin de la liberté, les survivants ont choisi ce sanctuaire de paix pour redire leur gratitude à Dieu qui les protégea et à ceux qui en pays basque leur furent fraternels”

DSC07594

Enfin  nous arrivons aux chalets d’Iraty (une quarantaine de chalets en location disséminés dans la forêt) avec beaucoup de plaisir car nous y avons passé des vacances heureuses dont les filles gardent un excellent souvenir il y a ...19 ans ! Souvenirs de cueillette de myrtilles , de tartes et de grillades au feu de bois, de longues promenades dans la forêt, de balades à cheval dans des paysages éblouissants...

chalets d'Iraty 

DSC07597

Au niveau du col, un restaurant dont les fenêtres et la terrasse ouvre sur ce paysage... iraty panorama du restaurant 

Deux cent mètres en dessous, le col d’Organbidexka: Situé sur une zone de passage importante de la migration des pigeons ramier, la fameuse palombe du sud-ouest, ce lieu a été repris aux chasseurs depuis 1979 et c’est dorénavant un lieu de comptage des oiseaux migrateurs, palombes, grues, oies, rapaces, passereaux... en route vers le sud.

Du 15 juillet au 15 novembre, des bénévoles et des permanents en liaison avec la LPO sont là du lever du soleil à son coucher pour comptabiliser les oiseaux. Ce jour là, il faisait un vent du sud incroyable  (nous avions peine à avancer et à résister au vent et la tenue des observateurs vous en dira long sur la température !) et il n’y avait en conséquence aucun passage...Avec leurs jumelles et leurs puissantes lunettes (x 60) ils sont capables de repérer un  vol de grues à 10 kms ! Cette année restera dans les annales avec des records de passage de rapaces, 41400 Milans noirs , un record absolu depuis le début de l’étude en 1979, dont 9032 sur la seule journée du 10 août 2010. Cette année a vu aussi passer 131 Aigles bottés, un record jamais vu encore, c’est l’aigle le plus discret et le plus rare...

Organbidexka 

Nous sommes redescendus  et malgré ma déception de ne pas trouver de belles couleurs d’automne aux arbres, l’altitude et les premières neiges  font tomber les feuilles ici plus tôt qu’en plaine, la lumière de cette fin d’après midi m’a offert de  jolies nuances sur les branches dénudées et les fûts élancés des hêtres. Iraty est la plus grande hêtraie (90% de la forêt) d’Europe, plus de 17000 ha répartis entre la France  (2310 ha ) et l’Espagne, longtemps préservée puisque la route ne fut tracée qu’en 1964, elle était considérée comme la dernière forêt vierge de France. Au XVIIIe siècle, elle a été pourtant exploitée par la Marine Royale friande de ses fûts rectilignes...

DSC07635 

Lieu mythique du Pays Basque, elle est le siège de nombreuses  légendes autour de "Basajaun" (le Seigneur de la forêt) et des "laminak" (des petits êtres mi-anges, mi-hommes)

Iraty la hêtraie

Ce même jour, un collègue de Mr. Rose & Gris, féru de vol à voile et de photos aériennes survolait les Pyrénées et il était  à peu près au dessus de nous lorsqu’il a pris cette photo. Admirez cette photo insolite des Pyrénées vues de profil à 6000m d’altitude !

Pyrénées de profil

♥ ♥ ♥

 

C'est toujours avec un très grand plaisir que je lis vos commentaires, une semaine très... chargée, dirons-nous, m'empêche de vous répondre individuellement, soyez ici remerciés de votre attention et de votre fidélité...

MERCI

Posté par cathfd à 06:19 - - Commentaires [61] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 18 novembre 2010

Quelques jours au bord de l’océan...

Cette semaine là (du 7 au 14 novembre) qui enregistrait de grandes marées a vu l’océan se déchainer jusqu’à sortir des limites qui lui sont habituellement imparties, envahissant la promenade de la grande plage de Biarritz jusqu’aux magasins et restaurants, laissant des tonnes de sable qu’il faudra plusieurs jours pour enlever...Quelques images en noir et blanc, prises entre deux averses furieuses et des coups de vent de folie...

vous pouvez cliquer sur les photos pour les agrandir

paquet d'eau au port

paquet d'eau détail

côté grande plage et phare

Puis il y a eu une trouée dans le ciel en colère...

DSC07331

L’océan continuait de frapper sans relâche tout ce qui s’opposait à lui...et les digues du port paraissaient bien fragiles...

port des pêcheurs

Le vendredi , c’était grand bleu au dessus de nos têtes !

DSC07483

Les allées au dessus de la Milady  étaient remplies de promeneurs, la douceur de l’air ne laissait plus rien paraitre de la froidure qui l’avait précédée, seuls vestiges des jours passés, les moutonnements de l’océan, à perte de vue...

DSC07496

Perché sur un rocher, un fier cormoran déploie ses ailes au soleil...

DSC07480 

cormoran zoom

 

 

 

 

 

Nous avons pu déjeuner en terrasse sur la plage d’Ilbarritz, à La plancha, d’un merlu à l’espagnole. Bonheur de  se sentir revivre dans la chaleur d’un soleil doux et caressant, tout le monde était dehors ce jour-là, il y avait pour les retardataires , trois quart d’heure d’attente pour avoir une place au soleil...

Pourtant malgré ce ciel obstinément bleu jusqu’en fin de journée, une brume de mer  intense est restée toute la journée, perceptible sur mes photos à cet espèce de voile qui les nimbe...

la villa Belza dans la brume

mais plus encore dès qu’on prend un peu de hauteur comme sur cette vue depuis nos fenêtres...

DSC07514

Et dans cette atmosphère, le château du Baron de L’Espée  sur son promontoire est encore plus fantomatique et énigmatique...

chateau d'Ilbarritz

 

Posté par cathfd à 12:58 - - Commentaires [83] - Permalien [#]
Tags : , ,

mardi 19 octobre 2010

Promenade dans la vallée du Marcadau...

Le lendemain de notre journée du 8 octobre, nous sommes partis en compagnie de  Françoise pour une belle rando dans le pays des gaves, au dessus du Pont d’Espagne, vers la vallée du Marcadau. Vous me suivez ?

 

départ sur le Cayan

Le ciel était un peu plombé, la lumière n’était pas celle que nous aurions souhaitée, mais le plaisir de marcher dans une nature sauvage et préservée (nous sommes en plein parc national des Pyrénées) nous fera passer une belle journée même sans soleil...

plateau du Cayan

 

La trouée bleue que l’on aperçoit ne s’est pas élargie, au contraire. Nous cheminons le long du plateau du Cayan entre gave et éboulis, résineux et hêtres aux couleurs fauves...

chevaux au cayan pf

Un groupe de chevaux nous a laissé les mitrailler avec placidité, il en faut plus pour déconcerter ces robustes chevaux (voir le texte de Victor Hugo repris par Françoise)

eaux vives pf

C’est une balade agréable sans difficulté particulière nécessitant quand même une bonne paire de chaussures, la sente traversée de blocs rocheux, de racines gigantesques demande à ce qu’on regarde où on pose les pieds...

sur le sentier

A l’arrivée, à 1866m , le panorama s’élargit et de cette vallée du Marcadau de nombreuses virées sont possibles...

9 octobre au Marcadau avec Françoise pf

Lorsque nous avons pique-niqué , une fine bruine et un petit vent coulis insidieux nous ont fait nous réfugier dans le refuge où flottait une odeur de daube alléchante , préparée par les gardiens qui attendaient des randonneurs pour le soir...En sortant un timide rayon de soleil  nous attendait...

reflets

Françoise, la passionnée de reflets dans l’eau s’est arrêtée chaque fois que l’un d’eux se présentait... Je me suis prise au jeu, c’est vrai que cela donne une autre vision du paysage...

 

DSC07040

Au retour, nous sommes passé de l’autre côté du gave sur le plateau du Cayan, les chevaux eux aussi s’étaient déplacés et nous les avons retrouvés, toujours aussi paisibles...

brebis pf

Plus loin, ce sont deux brebis et leurs agneaux isolées du reste du troupeau que nous avons observés un moment...

flore pf

La végétation prépare  déjà tout doucement le grand sommeil hivernal... peu de fleurs  sur les talus...une dernière fraise des bois,une digitale pourpre, une pousse de résineux, une touffe de myrtillier en habit roux... 

la forêt et les éboulis

 

Voilà, la balade est terminée, je la dédie spécialement à Valérie F.

geai

D'autres photos et le texte de Victor Hugo chez Françoise:

http://autourdupuits.blogspot.com/2010/10/retour-aux-sources.html

Posté par cathfd à 06:15 - Commentaires [94] - Permalien [#]
Tags : , , ,


mardi 28 septembre 2010

Elle est là , la première neige...

Samedi matin, derrière les nuages, je n’y croyais pas trop...et le plafond très bas ne nous a pas permis d'en voir plus...

duo 26 sept

Les photos prises hier matin confirment qu’elle est bien arrivée et expliquent la fraicheur du matin et du soir... Les petits producteurs du marché le disaient samedi , les tomates n’arrivent plus à mûrir... Chic , je vais faire de la confiture de tomates vertes !

27 sept (4)

Photos prises à 8h08 avec le soleil levant, puis à 8h42, le ciel s’est dégagé, seules quelques effilochures de nuages s’accrochent  encore aux sommets...

logo de clarelis

♥ ♥ ♥

IMPORTANT:

  n'oubliez pas de décocher la première case sous votre commentaire !

Posté par cathfd à 09:41 - Commentaires [75] - Permalien [#]
Tags : ,

lundi 13 septembre 2010

Les petits plaisirs de la fin de l’été...

♥  Guetter l’arrivée des pommes nouvelles sur les marché est un de ces  petits plaisirs  qui font que j’aime particulièrement la fin de l’été. Vous savez , la pomme Akane, dont la peau rouge se met à briller comme un sou neuf lorsque vous la frottez, à la chair blanche et juteuse ,  celle à laquelle Blanche-Neige ne sut résister ...

pommes akane

Les empiler en pyramide sur un compotier et les admirer avant de les croquer...

♥ Cueillir enfin la lavande du jardin, la rassembler en grosse gerbe dans un torchon ancien  reçu en cadeau cet été ...

gerbe de lavande

avant de l’égrener et de la mettre en pots en attendant qu’elle aille remplir d’odorants petits sachets...

confiture de lavande

 

Petit cadre ancien chiné sur un vide-grenier, en attente de patine...

♥ Savourer les belles journées qui s’offrent à nous, encore plus précieuses qu’en plein cœur de l’été, avec la lumière inégalable de cette période de l’année* ...

11 septembre 7h17 et 7h44

 

 

Samedi matin entre 7h17 et 7h44, les prémices d’une journée radieuse...

logo de clarelis

♥ Décider à la fin de cette belle journée, vers 18 h, de “partir aux champignons “dans le bois voisin en se souvenant qu’il y a quinze jours déjà, nous avions trouvé de quoi accompagner délicieusement une brouillade d’œufs...

premières girolles

et revenir avec 1kg430  en une heure et demie en se disant que cela aurait été dommage de ne pas y être allés ! Ici, les gens cherchent plutôt les cèpes, alors à nous les savoureuses girolles !

la récolte du 12 septembre

S‘en régaler le soir même  et parce que les bonnes choses sont encore meilleures partagées, inviter mes beaux-parents à se régaler eux aussi le lendemain dimanche...

♥ Refaire des confitures parce qu’il n’y a rien de plus agréable que de remplir la maison de l’odeur délicieuse des fruits  qui cuisent avec sucre et épices, parce que comme les écureuils, j’aime engranger dans tous les sens du terme (mes confitures sont rangées dans la grange  !) des délices pour les jours gris... et aussi parce que je suis TRES gourmande**...

l'autrichienne

D ‘après une recette de Christine Ferber, “L’autrichienne”, une merveilleuse alliance de saveurs...

Pour 1 kilo net  de pommes pelées et coupées en tranches fines, j’ai ajouté 550 g de sucre en poudre bio,  un jus de citron et une gousse de vanille fendue en deux, porté à ébullition, versé dans une bassine et mis au frais toute la nuit.

Le lendemain, j’ai reporté à ébullition et ajouté 100 g de raisins secs macérés pendant la nuit dans 5 cl de rhum, 2 g de cannelle moulue et 150 g de cerneaux de noix brisés, laissé cuire environ 15 mn. Selon le jus rendu par vos pommes, soit cela sera suffisant soit vous ferez comme moi, j’ai ajouté 1 g d’agar-agar  et laissé bouillonner 2 mn de plus parce que mon jus était trop liquide et que je ne voulais pas laisser cuire plus longtemps ma confiture. J’ai mis en pots en répartissant la gousse de vanille coupée en petits morceaux ...

Un délice gourmand et subtil à savourer aussi avec du fromage de brebis ou du chèvre frais...

♥ ♥ ♥

Les astérisques * placés après certains mots sont ma façon de répondre au jeu proposé par Calou et Isa qui me demandent dix choses que j’aime. Vous en avez deux dans ce post, il y en aura dans tous les posts suivants jusqu’à vous avoir “livré”  dix confidences qui parlent de ce que j’aime ou de ce que je suis...

♥ ♥ ♥

Posté par cathfd à 07:13 - - Commentaires [85] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 12 avril 2010

Ni tout à fait la même...

2 avril 2010 7h12 2 avril 2010 7h12 (ni filtre ni retouche)

10 avril 2010 7h57  samedi 10 avril 2010 7h57, une belle journée se prépare, la lumière est encore douce...

et pour le plaisir, un zoom sur la neige encore bien présente sur les Pyrénées

10 avril 2010 zoom

logo de clarelis

♥ ♥ ♥

Posté par cathfd à 06:40 - - Commentaires [41] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 1 avril 2010

Ni tout à fait la même...

Je vous propose de  vous montrer,  dans le cadre du défi photographique de Clarélis, une photo du paysage que je vois du deuxième étage de ma maison. Ce sera toujours le même angle de vue, du moins j’essaierai, et selon la lumière, la saison, ce ne sera ni tout à fait la même ni tout à fait une autre...

Je photographie très souvent cette vue et pourtant je n’y ai pas pensé tout de suite lorsque j’ai cherché un sujet pour participer , me demandant ce qui pouvait dans mon paysage suffisamment changer pour que ce soit intéressant... et mon sujet était là sous mes yeux...je vous l'ai, du reste montré déjà plusieurs fois ! J'espère que ce rendez-vous auquel je ne fixe pas de périodicité vous plaira, ce sont des images sans autre prétention que d’essayer de vous faire partager des moments parfois fugaces où j’ai trouvé le paysage beau...

logo de clarelis

 

16 mars 2010 9h34

le 16 mars,  9h34

30 mars 2010 7h56

le 30 mars, 7h56

Pour retrouver les autres participantes, rendez-vous chez Clarélis !

♥ ♥ ♥

Bon anniversaire Marie-Christine!

DSC04576

Avec toute mon affection et des bises en attendant dimanche!

Posté par cathfd à 10:00 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 30 mars 2010

Escapade printanière...

Mr.Rose & Gris m’ayant fait la surprise de rentrer en tout début d’après-midi, vendredi,  nous sommes partis vers la montagne toute proche voir un peu à quoi ressemble le printemps; là où vous m'aviez déjà suivie cet automne...

troupeau à la pature

Des troupeaux paisibles dans les champs d’un vert intense...

le gave pf De l’eau en abondance dans le gave et les feuillages timides qui colorent à peine les branches au dessus de l’eau...

travaux des champs printemps 2010 pf

Les travaux des champs qui commencent, ici la fumure des sols avec l’aide d’un cheval...

brebis

Plus loin, des brebis laineuses à souhait, des basco-béarnaises bien adaptées à la vie dans les zones difficiles de montagne avec leurs cornes enroulées comme  celles des manech, autre race  régionale dont l’origine se perd dans la nuit des temps...

fleurs sauvages printemps 2010 pf

Des bas-côtés envahis par les timides et discrètes violettes, de temps en temps une touffe éclatante de coucous au jaune conquérant, quelques pulmonaires déjà aux couleurs changeantes, des chatons partout dans les arbres, de délicates petites fleurs plus en altitude dont les coloris vont du blanc au rose en passant par le mauve pâle...

le retour à la bergerie pf

Un berger moderne qui va chercher son troupeau en voiture et qui le précède pour le retour à la bergerie...! Ce sont les brebis vues tout à l’heure, croisées lorsque nous redescendions. Elles savent que quand arrive la voiture rouge, c’est l’heure de rentrer et elles suivent paisiblement leur berger ou plutôt son symbole éclatant. Si trop de distance se crée, elles se mettent à courir pour le rattraper!

Nous avons rencontré un peu de neige sur les bas côtés, la végétation est à peine réveillée en raison de l’altitude et de l’encaissement des lieux, et du coup en rentrant le jardin m’a paru éclater de couleurs...

fin mars 2010 au jardin pf

Du rose, du bleu, du jaune, du blanc avec les narcisses tout juste éclos et toute une déclinaison de verts, du bleuté du sedum à celui teinté de roux et doré des jeunes feuilles de rosier, du vert intense et vernissé des feuilles de  laurier tin au vert acidulé du lilas et des hortensias.  Les iris sortent un peu épuisés de cet hiver où ils ont perdu leur repères et fleuri depuis novembre !

Au cours de notre promenade, nous avons vu les traces de Xinthia avec des bandes de forêts dévastées, les sapins vrillés et cassés, les majestueux hêtres vaincus, déracinés ... la forêt pansera ses plaies, j’ai envie de dire que ce n’est pas (trop ) grave...

Transition toute trouvée pour vous parler de l’initiative d’Armelle, “Par un beau matin d’hiver” qui a créé un blog destiné à accueillir les créations des bloggeuses à vendre au profit d’une petite ville sinistrée des Charentes-Maritimes. Allez voir ce blog, vous avez encore le temps de préparer un ouvrage, repérez ce que vous souhaiteriez acquérir,il y a déjà une vingtaine d’ouvrages très divers, vous trouverez toutes les explications ! Rejoignez-nous!

Vent des cœurs

D‘ici quelques jours vous y trouverez un ouvrage sorti de mes petites mains...

Posté par cathfd à 06:57 - - Commentaires [62] - Permalien [#]
Tags : , , , ,