mardi 17 avril 2012

Inattendue autant qu’inespérée, une chine généreuse...

Cela fait longtemps que je ne vous ai pas parlé de chine et pourtant j’ai chiné tous ces mois passés, manque de temps ou d’envie, je n’ai pas fait de “retour de chine”... Mais là, c’est une chine tout à fait étonnante que je vais vous montrer, étonnante par ses circonstances et par son contenu généreux, enfin je trouve...

Le lundi de Pâques , il y avait un  vide-grenier dans les environs, avec les vêtements, jouets et divers plastiques qui sont désormais plus courants que les objets sortis des greniers. Néanmoins un stand était tenu par une dame qui d’après ce que j’ai compris vidait la maison de sa maman partie en maison de retraite et elle était loin d’avoir tout amené ce jour-là. Je lui ai acheté pour 1 euro cette petite cloche à la poignée ouverte sous laquelle sont venues se poser deux de mes plumes en papier...

DSC00534

Echange de téléphone, rendez-vous  pris et deux jours après, nous voilà partis monsieur Rose & Gris, une amie de chine et moi, chiner à domicile... C’était à la fois très amusant et excitant, car il y avait des cartons partout,  et à première vue pas grand chose d’intéressant. Pourtant, j’ai fini par dénicher quelques trésors, trésors à mes yeux évidemment, tout est relatif ! D’un premier tri j’avais sélectionné cela...

DSC00526

Un cartel d’horloge joliment travaillé avec un gentilhomme contant fleurette à sa belle laquelle détourne pudiquement la tête, un premier petit porte-chapeau (j’ai trouvé le deuxième plus tard), 4 fleurs de lys en métal blanc, enfin blanc une fois nettoyées car elles étaient plutôt noires d’oxydation et surtout...18 serviettes de table monogrammées de belle taille ! Elles étaient très tachées, piquées, jaunies et je ne savais pas si j’arriverais à en récupérer quelques unes d’utilisables, au pire les monogrammes de fort jolie facture seraient eux récupérables... Après un double lavage à 95°, je peux dire que j’ai eu raison de les prendre surtout que la dame m’a fait le lot à ...3 euros ! quelques unes nécessitent encore un traitement contre la rouille, et deux sont irrémédiablement tachées, mais qu’importe!

chine à domicile 1er lot

Dans un deuxième temps, nous avons trouvé d’autres choses qui m’intéressaient fort, même si certaines étaient dans le même état que les serviettes de table...Regardez plutôt...

DSC00503

 Un très vieux livre pour enfant de 1869, “Les petits hommes” de Louis Ratisbonne (homme de lettres français 1827-1900, auteur d’une traduction en vers de “La Divine Comédie”, de nombreux ouvrages pour les enfants, il fut l’exécuteur testamentaire d’Alfred de Vigny, une stèle à sa mémoire se trouve au jardin du Luxembourg, la connais-tu Françoise ?) je vous montrerai plus tard les adorables vignettes en noir et blanc illustrant les historiettes très morales de ce livre pour lesquelles j'ai pris ce livre car la reliure est assez délabrée...Un numéro de Lisette passablement abimé de 1922, deux documents notariés de  1843, 1866 et une facture pour de l’huile de 1869...

DSC00525

DSC00524

De la mercerie, il y en avait en quantité mais je n’ai pris que ce qui me semblait sortir de l’ordinaire et de fait, je n’avais jamais vu de galons et dentelles telles que ceux que j’ai choisis, le tout posé sur un coupon de cretonne imprimée de mûres, feuilles, fruits et fleurs...

DSC00513

Les cartonnettes ne sont pas celles d’origine, car les métrages ne correspondent absolument pas, pas plus me semble-t-il que l’inscription “rayonne”  qui désigne à partir de 1934 une fibre artificielle  qui n’a plus rien à voir avec la viscose d’origine végétale en fibres de bois inventée en 1884  en Isère par un français, le comte Hilaire de Chardonnet ...En tout cas , les petites étiquettes sont sympas et je pourrais les scanner pour les réutiliser...

 galons détails

Trois guimpes en tulle brodé, ce tulle ancien doux si délicat qui n’a pas grand chose à voir avec le tulle actuel piquant et désagréable à toucher... La guimpe est depuis le  XIIe siècle selon le dictionnaire de l’Académie française (1986) une pièce de toile blanche, couvrant le cou et encadrant le visage, dont le port est devenu traditionnel dans le costume de certains ordres religieux. Par extension, ce nom a été donné au plastron qui couvre le décolleté, il pouvait être brodé ou plissé, parfois montant haut sur le cou ou comme  ici ras de cou. (J’avais déjà eu l’occasion d’en chiner une en tulle aussi,  sans broderie mais avec un col et deux petites baleines pour maintenir le col droit...)

guimpes 

Une pièce récupérée certainement du bord d’une culotte ancienne  vu le sens du monogramme, avec une incrustation de tulle brodée  sur une fine batiste...

incrustation tulle brodé

Des pièces festonnées qui vont par paire, dont j’ignore la destination, peut-être des bas de manches ? Saurez-vous me dire ce que c’est ? Très foncées lorsque je les ai trouvées,  j’ai été enchantée de les ressortir de la machine bien blanches...

bandes festonnées

Et enfin, un grand drap en lin avec un jour assez simple mais au magnifique monogramme fleuri ...

drap RC

Si je vous dis que j’ai dépensé  en tout 20 euros, me croirez-vous ? et pourtant c’est le cas, vous imaginez mon plaisir avec cette chine imprévue en pleine semaine...

♥ ♥ ♥

Posté par cathfd à 06:28 - - Commentaires [104] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


mardi 5 avril 2011

Printemps : plaisirs de fleurs et de chine...

Le radoucissement des températures et l’explosion des bulbes   est un des plaisirs de ce mois d’avril...Saisir  la beauté éphémère des fleurs, des jeunes feuilles, des bourgeons plein de promesses ...

printemps 2011 au jardin 2 pf

 

♥ ♥ ♥

Mi-mars, dans deux villages tout près du mien j’ai fait de petites trouvailles ...

DSC08639

Une muselière à veau dont je compte faire un luminaire, une toute petite muselière à ...agneau ? , un vieux cintre, une charmante bottine isolée en toile sur semelle cuir pointure 18, un bulletin des lois du second semestre de 1849  acheté pour ses pages pour de futurs bricolages, mais qui va rester un peu encore en vue; sa jolie reliure en cuir et papier à la cuve va  trop bien dans mon salon pour le dépiauter tout de suite !une plaque de pressions entière et une toute petite bobine de fil à gant qui ira rejoindre ses comparses...et un tout petit médaillon reliquaire dont la vendeuse était persuadée que c’était une loupe ! Je lui ai montré que la bélière se dévisse libérant ainsi le cerclage et les deux verres entre lesquels on mettait une photo ou une mèche de cheveu...

chine du 13 mars détails

J’ai lavé à la main avec une petite brosse et du savon noir la petite bottine. Légèrement déjaunie par ce traitement , elle est allée rejoindre une petite forme de chaussure d’enfant en bois sous un globe dans ma chambre...

♥ ♥ ♥

 printemps 2011 au jardin 3 pf

 

Quelques jours d’absence et à mon retour, de nouvelles fleurs célébraient le renouveau; le lilas sorti comme par enchantement, les tulipes black Parrot ont pris le relais des narcisses dans la baignoire en zinc, les rosiers déploient leurs feuilles vernissées et arborent fièrement des boutons délicats, les crosses de certaines  fougères commencent juste à se déployer...

♥ ♥ ♥

chine du 3 avril 

C’est sous une fine pluie que nous sommes partis ce dimanche ... Cinq vide-greniers nous attendaient , hélas la plupart regorgeaient plus de vêtements et de jouets que de  brocante...Sur  le premier j’ai raflé l’essentiel de mes  trouvailles...

Certains stands étaient recouverts d’une bâche, sur d’autres toute la marchandise n’avait pas été sortie, c’est donc dans une valise sous une table que j’ai trouvé ces vieux papiers. Je les ai pris pour leur couleur, ce bleu vert que j’affectionne, leurs jolis en-têtes... Une lettre avertissant les clients de la vente d’une manufacture d’emporte-pièces et leur demandant d’accorder leur confiance aux acquéreurs, deux lettres  de change...

jolis en-têtes

et un mandat de 1901, émis à Bayonne par un monsieur J. Dufau à l’ordre d’un fabricant de chapelets de Bruges, un village pas très loin du mien. Avouez qu’il eût été dommage de ne pas le trouver celui-là ! dans 110 ans je me demande dans quel état seront nos factures et consorts...

mandat Dufau

Sur le même vide-grenier, j’ai trouvé une boite d’enveloppes légèrement piquées mais avec leurs petits bandeaux de papier. Au-delà de l’aspect décoratif de la boîte ouverte, ces petites enveloppes pourraient se transformer avec tampons et encres en étiquettes cadeaux, pourquoi pas ?

 enveloppes 

Et puis sur un autre vide grenier,  j’ai encore craqué sur des bobines Wallaert frères à Lille ! Trois tons de vert en camaïeu, une grenat qui est venue compléter celles chinées dernièrement pour former un second trio  agréable à l’œil... et deux bobines de cordonnet à la jolie étiquette...

bobines

Il manque des couverts en métal argenté aux manches richement travaillés que je vous montrerai dès que je leur aurais fait une beauté, toujours sur le premier vide-grenier de la matinée,  10 euros les douze fourchettes et douze cuillères à soupe !

♥ ♥ ♥

printemps 2011 au jardin pf

♥ ♥ ♥ 

 

 

Posté par cathfd à 00:01 - Commentaires [63] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

lundi 6 décembre 2010

Les merveilles de Brigitte (4) ...

Aujourd’hui ce que je veux vous montrer s’apparente à la dentelle seul le support change, du textile, on passe au papier...

Au détour d’un stand spécialisé, on trouve , la plupart du temps à prix d’or parce qu’un liseré de dentelle de papier les borde, ces images témoins d’une piété  parfois naïve et d’une foi solidement ancrée. Aujourd’hui elles ont quasiment complètement disparu de la pratique et les communions ne s’accompagnent plus que rarement de  ces images que l’on offrait à la famille et aux personnes que l’on voulait honorer... On en trouve des toutes simples dans les missels anciens, où elles doublent l’épaisseur du livre , fragiles souvenirs d’un évènement autant intime que familial ou simple support de prières ...

Regardez cette collection merveilleuse, personnellement, je n’avais jamais vu d’aussi belles images avant de découvrir celles-ci... (clic sur les photos pour agrandir)

edit de 11h: Grâce à une de mes lectrices, j'ai appris que ces images se nomment des dentelles pour les différencier des images pieuses ordinaires, elles étaient faites de façon mécanique au XIXe siècle et on peut voir sur celle de Pie IX, plus bas la signature d'un des éditeurs célébres Letaille, Paris. Lorsque ces dentelles étaient entièrement faites à la main , par des religieuses à l'aide d'un canif , elles portent le nom de canivets ... Merci Myette !

image de communion 1 

Une première série d’images de communion...Celle-ci est imprimée sur une base découpée, admirez la finesse des motifs !

image de communion 2 

Sur un fond richement travaillé, celle-ci ajoute à quelques détails imprimés et colorés, un travail du papier en superposition et pliage qui vient reproduire en volume  la robe de la communiante...

image de communion 3 

Même esprit pour celle-là avec un travail de gaufrage étonnant...

image de communion 5 

 

Celle-ci se tient debout en déployant la partie avant de l’image qui lui sert alors de soutien avec ses anges à chaque angle... derrière la partie “dentelle” un papier de couleur a été placé pour imiter les vitraux...

images pieuses vierges polychromes 

Une série de vierges aux douces couleurs,  je les ai zoomées afin de mieux voir la finesse de l’impression et des couleurs...

têtes de vierge détails

Enfin une  série en noir et blanc aux sujets variés, toujours religieux... Je suis émerveillée par la richesse des fonds, véritable dentelle de papier gaufré et la délicatesse d’impression des visages, des vêtements...

image pieuse 1

image pieuse 2 

image pieuse 3 

Pour clore cette série de cartes religieuses, une image à l’effigie de Pie IX (pape de 1846 à 1878 )Pie IX 

Enfin, dans la boite où Brigitte range ces fragiles images, il y avait aussi quelques cartes profanes délicieuses mais non moins fragiles , puisque cassantes comme du verre, des cartes en rhodoïd peintes à la main, des cartes de fête délicieusement surannées...

cartes en rhodoïd

 

Posté par cathfd à 06:10 - - Commentaires [71] - Permalien [#]
Tags : ,

vendredi 20 août 2010

Chines estivales, acte III : cartes postales, chromos et autres papiers, une chine au féminin...

 

Trois cartes anciennes aux portraits délicieusement désuets... J’aime l’air mutin de la première  fillette et la couleur très discrète de la carte, la douceur du visage de la jeune femme et la moue rêveuse de la dernière fillette. Si ses mains jointes peuvent la faire croire en prière, son air absent évoque une douce rêverie ...

trilogie de cartes anciennes

Une autre CPA  d’avant 1905 très différente dont j’ai aimé la composition et les myosotis si souvent présents sur les cartes anciennes...

DSC06013   

Un numéro de Lisette de 1951 et un de la semaine de Suzette de 1923 à 1 euro pièce...

journaux d'enfants anciens pf

Une série de chromos, très difficiles à trouver, j’en cherche partout sans succès à petit prix pour une réalisation précise... J’aime particulièrement le buste au centre; en réalité il est à peine plus grand que les autres , c’est le montage photo qui le fait paraitre plus grand ! Mais quel que soit le chromo,  la douceur des visages féminins de ceux que j’ai choisis est remarquable...So romantic !

chromos détails   

Un coup de cœur pour ce calendrier publicitaire miniature de 1910 en parfait état ...

DSC06014   

Ces petits calendriers étaient offert par les commerçants comme cela se perpétue encore parfois... notamment dans les pharmacies, à ceci près qu’autrefois ils étaient d’un raffinement   exquis...J’ai choisi celui-ci , j’aurais pu en choisir un autre, ils étaient tous plus beaux les uns que les autres et il y en avait un classeur entier...Le comble est  que le marchand a une boutique dans la ville la plus proche de mon village et que je n’y suis jamais rentrée en trente ans...

calendrier 1910

Enfin , cadeau de broc ( c’est toujours surprenant et très agréable, ces élans de générosité spontanée après quelques instants à échanger autour de la marchandise) cette poupée normande à habiller...

poupée normande à habiller

Et sur la planche, vous avez remarqué , il y a ma couleur fétiche de l’été, le violet, qui m’accompagne depuis déjà un certain temps...

DSC06032

 

 

 

 

 

 

 

 

Enfin pour rester dans la note féminine jusqu’au bout, bien que ne rentrant pas dans la catégorie du jour, une adorable poupée en biscuit  peinte à la main dont j’ai simplement changé l’élastique qui relie bras et jambes, haute de 10,5 cm, datant de 1900 environ...

poupée biscuit 1900

Posté par cathfd à 07:47 - - Commentaires [37] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 7 mai 2010

Mes chines au Pays Basque...

Le premier dimanche...

Sur les Puces d’Ahetze,  le troisième dimanche du mois toute l’année ...un vide-grenier à l’origine, qui s’est étoffé et largement étendu avec de nombreux brocanteurs professionnels   et une gamme de prix très étendue jusqu’à devenir ce rendez-vous incontournable de la chine en Pays Basque, que nous ne manquerions sous aucun prétexte lorsque nous sommes dans le coin ...

piège à guèpes

Ce jour là , une fois n’ est pas coutume, nous sommes partis avec une idée en tête, trouver un ancien piège à guêpes. C’est ainsi que nous nous sommes rendus compte que c’est un objet très recherché et que les prix s’envolent... comme je voulais cet objet pour une utilisation bien précise  sans être sûre de pouvoir aller au bout de mon idée, je ne voulais pas mettre trop cher en tout cas pas les 40, 45 voire 60 euros demandés  pour cet objet autrefois tellement banal dans chaque maison... j’ai réussi à en négocier un à 18 euros, il était très sale mais j’ai pris le risque de le prendre, je vous le présente tel que je l’ai trouvé... 

feston

monogramme MT

Il est posé sur un drap en lin rustique de ces tissages peut-être faits à la ferme... autrefois, les familles plantaient un champ de lin destiné à la confection des trousseaux et en confiaient le tissage à des tisserands ambulants si elles ne le tissaient pas elles-mêmes... Sa couture centrale témoigne de son ancienneté, le feston assez irrégulier me ravit par sa maladresse naïve, mais un très beau monogramme fait par une main plus expérimentée en fait une jolie pièce , qui se verra transformée en nappe estivale ou en dessus de lit selon mon humeur...

embauchoirs

J’aime les embauchoirs et ce dimanche là, j’en ai trouvé deux sortes, les uns tout bois une pointure de femme et les autres bois et métal, moins anciens...

cintre, boite de conserve et plaque émaillée

Un cintre ancien avec un double crochet à 2 euros, une petite boite de conserve ronde “la perpétuelle” n°1 qui viendra rejoindre l’ovale chinée l’an dernier, une plaque émaillée à 1 euro...

globe et journal ancien

 

Un numéro du Petit Echo de la Mode de 1922 et un globe rond que j’ai négocié à 25 euros...

document ancien et pochoirs zinc

Posés sur un document de 1824, une série de pochoirs en zinc que j’ai eue pour 5 euros les quatorze !

Le document avec une en-tête au nom de Charles X comporte trois jolis tampons...

tampons Charles X

Et enfin une série de tout petits verres roses en 3 modèles différents qui feront de ravissants vases individuels à poser près de l’assiette pour une jolie table fleurie mais pas encombrée...

verres roses

 

Nous avons quittés le village comblés,  pour aller pique-niquer tout en  commentant joyeusement notre matinée de chine et en repassant  en revue les  trésors que nous venions de dénicher...

Je vous montre très vite, promis, ce que nous avons déniché le dimanche suivant !

Posté par cathfd à 06:04 - - Commentaires [68] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

lundi 11 janvier 2010

Les chines des derniers mois de l'année écoulée...

Dans ma série des carnets d’automne, il en est un que , à la fois par choix et par manque de temps, je ne vous ai pas raconté: celui de mes chines d’automne...

Elles avaient commencé à Bordeaux fin septembre avec une jolie trouvaille, une pièce de bois sculpté, œuvre d’un artisan doué...

DSC02771

En fait, pas plus que le brocanteur qui me l’a vendue, je ne sais ce que cette pièce représentait: travail préparatoire pour une commande , sorte d’équivalent aux esquisses des peintres, ou bien un échantillon parmi d’autres  permettant au client de choisir  le motif à faire sculpter sur le meuble qu’il commandait chez cet ébéniste d’Arcachon, aujourd’hui disparu. Le chiffre N° 20 au dos me fait imaginer que la seconde supposition est la bonne...

travail d'ébénisterie C’est un travail magnifique de finesse qui témoigne de la dextérité de cet homme, de sa patiente minutie et de son sens artistique... Tenir entre les mains et posséder ce  petit chef-d’œuvre m’émeut beaucoup. Il a trouvé place sur le mur à côté de mon armoire de salle à manger, car il a la même  couleur chaude  et la même patine... Peut-être mériterait-il d’être encadré pour le mettre encore mieux en valeur ? J'y pense...

Sur la même brocante, j’ai trouvé une bobine de soie rose à laquelle je n’ai pas résisté, espérant un jour en trouver une autre en soie grise !  J’ai pris la plus jolie  bobine avec le nom de la filature (ou du soyeux ?) gravé dessus ...

 

DSC03096 

J’ai glissé dedans la clé de tirage chinée quelques mois avant...C’est une matière magique, la soie, elle magnifie les couleurs comme nulle autre ...

Il y eut ensuite dans un vide-grenier par ailleurs inintéressant, la rencontre avec un vénérable vieillard de 308 ans : un livre sur l’art de la métrique en latin...perdu au milieu de jeunots d’une cinquantaine d’années, que j’ai emporté pour trois euros...

ars metrica 1701 La reliure, sans être très dégradée, reflétait un manque manifeste de soins et le cuir était  d’une sécheresse extrême( voir la photo en haut à gauche), l’intérieur lui  était plutôt en bon état. Après passage d’une cire commandée à la BNF, la cire 213, vous pouvez voir sur la photo du dos en bas à droite qu’elle a retrouvé, à défaut de sa jeunesse, un peu de lustre... Seule l’autorisation royale de réimprimer pendant dix années consécutives, donnée en 1696 est en vieux français, tout le reste est en latin...Le  nom de son propriétaire en 1703 est inscrit sur la page de garde ! Je suis rentrée avec l’impression d’avoir récupéré un trésor  méconnu !!! Inutile de dire que c’est là le plus ancien de tous mes vieux livres...

Plus tard, entre brocante bordelaise et vide-greniers béarnais, d’autres trésors sont venus enrichir ma maison...

Je vous les montre dans quelques jours !

Posté par cathfd à 09:08 - - Commentaires [40] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 19 mars 2009

Retour de chine ...

Dimanche dernier, c'était le premier vide grenier de ma région !

Nous sommes revenus avec des trésors...

Six serviettes de table en très beau tissu, du lin sans doute, avec trois rangées de jours, un monogramme et une incrustation en losange d'une grande finesse... Vu leur taille, elles pourraient presque servir de nappe à thé ! Je pense les teindre...un de ces jours.

serviettes_CS

monogramme_CS   incrustation_dentelle_serviette

Une grande serviette de toilette en lin monogrammée au point de croix rouge

avec un fin liteau tissé rouge un peu passé, presque rose, à chaque extrémité

pour laquelle j'ai déjà une petite idée d'utilisation...

serviette_de_toilette_MD

Et puis je n'ai pas résisté à l'attrait de quelques vieux papiers

trois exemplaires d'un journal pour enfant de 1902 et une partition de 1894

le_petit_fran_ais      partition

Je vous montre la suite demain...

♥♥♥

Posté par cathfd à 07:36 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , ,